Expression de la semaine - " The grace of God is found between the saddle and the ground."

expression de la semaineThierry est un jeune expat débarqué de fraiche date à Dublin et si son anglais lui permet d’appréhender son quotidien relativement aisément, il reste ce que l’on ne nous apprend pas forcément à l’école : les expressions de la vie quotidienne ! Et les expressions anglaises (et de surcroît irlandaises), comme les françaises, résistent très souvent à toute traduction logique. Chaque semaine, Thierry nous fait part de ses découvertes linguistiques.


Cette semaine nous allons découvrir deux expressions pour le prix d’une et tout cela traduit directement du Gaelique !

Vous le savez sûrement, la République d’Irlande est un pays très catholique et la religion est au cœur du quotidien des Irlandais. Certaines expressions reflètent cet état de fait.

Voici l’une d’entre elle : "Bíonn grásta Dé idir an diallait agus an talamh"

Il est sûr que réussir à placer cette expression lors d’une discussion en impressionnera plus d’un !

La traduction anglaise : "The grace of God is found between the saddle and the ground.", traduite littéralement : "La grâce de Dieu se trouve entre la selle (de cheval) et le sol".  Cela veut dire que Dieu déteste les peureux et qu’il ne récompense que ceux qui ont le courage de sauter à cheval au risque de tomber. En bref, il ne vous arrivera rien de bon si vous ne prenez jamais de risque.

Allez voici une autre expression gaelique :
Vous connaissez sans doute cet adage: "l’Herbe est toujours plus verte ailleurs" qui signifie que l’on est jamais satisfait de ce que l’on a ; que la situation dans un autre endroit (souvent indéterminé) est meilleure que celle que l’on vit actuellement.

Au vue des magnifiques paysages verdoyants de l’Irlande, il semble logique que les Irlandais utilisent une autre expression :

La voici d’abord en Gaelique : "Bionn adharca fada ar na ba thar lear"
En anglais cela donne "Cattle in faraway lands have long horns" soit traduite littéralement "Le bétail dans les pays lointains ont de longues cornes".

Facile à réutiliser, cette expression vous fera passer pour un véritable irlandais !

Thierry Laitselart (www.lepetitjournal.com) mardi 14 juin 2016 

Retrouvez les autres expressions : http://www.lepetitjournal.com/dublin/pratique/expression-de-la-semaine

EXPRESSION DE LA SEMAINE - "The nest is enough for a wren"

Expression de la semaineThierry est un jeune expat débarqué de fraiche date à Dublin et si son anglais lui permet d’appréhender son quotidien relativement aisément, il reste ce que l’on ne nous apprend pas forcément à l’école : les expressions de la vie quotidienne ! Et les expressions anglaises (et de surcroît irlandaises), comme les françaises, résistent très souvent à toute traduction logique. Chaque semaine, Thierry nous fait part de ses découvertes linguistiques. 

Expression de la semaine - "As useful as a cigarette lighter on a motorbike".

Expression de la semaineThierry est un jeune expat débarqué de fraiche date à Dublin et si son anglais lui permet d’appréhender son quotidien relativement aisément, il reste ce que l’on ne nous apprend pas forcément à l’école : les expressions de la vie quotidienne ! Et les expressions anglaises (et de surcroît irlandaises), comme les françaises, résistent très souvent à toute traduction logique. Chaque semaine, Thierry nous fait part de ses découvertes linguistiques.

Il y a quelques semaines, nous nous étions intéressés à l’expression "There are many ways of killing a pig other than by choking it with butter" et nous avions constaté que, traduite littéralement, cet adage était difficilement déchiffrable.  
 
En revanche certaines expressions idiomatiques sont plus facilement compréhensibles. La difficulté est donc non pas de les comprendre mais de les réutiliser. Si dès lors vous arrivez à placer une de ces expressions lors d’une discussion avec vos amis Irlandais, il est sûr que cela fera son petit effet dans l’assistance !  
 
Justement, aujourd’hui nous allons nous pencher sur les différentes expressions que l’Irlandais utilisera pour signifier qu’une chose est totalement inutile (L’occasion de les réutiliser en soirée et de vous faire passez pour un véritable "Irish" !) 
 
Il pourra d’abord utiliser l’expression typiquement "Irish": "As useful as a cigarette lighter on a motorbike" soit en français : "aussi utile qu’un allume-cigare sur une moto ". 

Ou bien: "As useless as a chocolate teapot" dont la traduction littérale serait : "aussi inutile qu’une théière en chocolat". 
 
Ou enfin l’expression "As useful as a lighthouse on a bog " dont la traduction serait : "aussi utile qu’un phare au milieu d’un marais/une tourbière". 
Il semblerait au passage que cette expression soit plus à propos étant donné le nombre important de marais sur l’île d’émeraude. 
 

Thierry Laitselart (www.lepetitjournal.com) mardi 3 mai 2016 

Retrouvez les autres expressions : http://www.lepetitjournal.com/dublin/pratique/expression-de-la-semaine

Expression de la semaine - "West Briton"

Expression de la semaineThierry est un jeune expat débarqué de fraiche date à Dublin et si son anglais lui permet d’appréhender son quotidien relativement aisément, il reste ce que l’on ne nous apprend pas forcément à l’école : les expressions de la vie quotidienne ! Et les expressions anglaises (et de surcroît irlandaises), comme les françaises, résistent très souvent à toute traduction logique. Chaque semaine, Thierry nous fait part de ses découvertes linguistiques.


Cette semaine nous allons faire un peu d’Histoire en nous intéressant à l’expression "West Briton" ou plus communément dit "West Brit". 

Ce terme péjoratif désigne un Irlandais perçu comme beaucoup trop anglophile (en matière politique ou culturelle). 
 
Mais pour comprendre cette expression, faisons un peu d’Histoire :

Au Moyen-âge, Dublin faisait partie d’une petite région appelée "The Pale", gouvernée par la Couronne anglaise. Les autres régions d’Irlande étaient gouvernées par des seigneurs locaux. "The Pale" était donc appelée par les autochtones Irlandais comme la "Bretagne de l’Ouest" soit en anglais "West Britain".

Par le passé, le terme "West Briton" s’appliquait donc essentiellement à la population dublinoise, et plus particulièrement à la haute société qui voyait un intérêt certain à soutenir la Couronne anglaise. 
 

Cette expression s’est popularisée au 19ème siecle et a évolué au fil des années. Ce terme a gagné en popularité lorsque Thomas Spring Rice (le 1er Baron de Monteagle) déclara le 23 Avril 1834 à la Chambre des communes en opposition à la motion de Daniel O’Connell pour l’abrogation de l’union : "Je préfère le nom de Bretagne de l’ouest plutôt que le nom d’Irlande". Henry Grattan tournera en dérision dans ce même débat cette formule en déclarant " Il nous dit qu’il appartient à l’Angleterre et se désigne comme un Britannique de l’Ouest".  
 
Mais le terme "West Brit" prit tout son sens dans les années 1880 lorsque les Irlandais luttèrent pour obtenir un gouvernement autonome. D.P Moran fondateur du parti "The Leader" en 1900 utilisa fréquemment ce terme pour désigner les pro-britanniques enclins à pleurer la mort de la reine Victoria et à soutenir l’Angleterre.  

Et Aujourd'hui ?

De nos jours, ce terme plutôt péjoratif peut s’appliquer à n’importe quel Irlandais, riche ou pauvre, de Dublin ou d’ailleurs. Un "West Brit" se désintéressera des enjeux nationaux irlandais et montrera un intérêt exacerbé pour la culture et la politique britannique. 


Et vous, are you a West Brit ? Faites le test !

 

Thierry Laitselart (www.lepetitjournal.com) Jeudi 21 avril 2016 

Retrouvez les autres expressions : http://www.lepetitjournal.com/dublin/pratique/expression-de-la-semaine

Expression de la semaine - " a bit of skirt ".

 Expression de la semaineThierry est un jeune expat débarqué de fraiche date à Dublin et si son anglais lui permet d’appréhender son quotidien relativement aisément, il reste ce que l’on ne nous apprend pas forcément à l’école : les expressions de la vie quotidienne ! Et les expressions anglaises (et de surcroît irlandaises), comme les françaises, résistent très souvent à toute traduction logique. Chaque semaine, Thierry nous fait part de ses découvertes linguistiques. 

 Un fait assez original en Irlande et qui peut surprendre certains étrangers lorsqu’ils découvrent l’île d’émeraude pour la première fois : malgré un temps pour le moins maussade et des températures frôlant le zéro absolu, les Irlandaises n’hésitent pas à porter des jupes courtes voire très courtes !

Justement nous en venons à notre expression de la semaine : 

Le weekend dernier, alors qu’il pleuvait dru, nous croisâmes mes colocataires et moi-même, une jolie Irlandaise vêtue de vêtements d’été très, très courts. J’ai fait remarquer à haute voix qu’elle ne portait pas les habits de saison, l’un d’entre eux m’a alors répondu : "yeah, she is a  bit of skirt" !

J’ai compris qu’il parlait de jupe, mais la subtilité de cette expression m’échappait encore. Il a donc pris le temps de m’expliquer :

Lorsqu’un un Irlandais verra passer une fille attirante (et il y en a beaucoup en Irlande !) et/ou peu couverte, il utilisera l’expression "a bit of skirt" ce qui signifie littéralement : "un bout de jupe".

Vous l'aurez compris c'est donc un langage (très) familier mais il semble que cela correspond bien aux habitudes vestimentaires des Irlandaises ! 

 

Thierry Laitselart (www.lepetitjournal.com) mercredi 13 avril 2016 

Retrouvez les autres expressions : http://www.lepetitjournal.com/dublin/pratique/expression-de-la-semaine

Expression de la semaine - "To have a great lip for the stout"

Expression de la semaineThierry est un jeune expat débarqué de fraîche date à Dublin et si son anglais lui permet d’appréhender son quotidien relativement aisément, il reste ce que l’on ne nous apprend pas forcément à l’école : les expressions de la vie quotidienne ! Et les expressions anglaises (et de surcroît irlandaises), comme les françaises, résistent très souvent à toute traduction logique. Chaque semaine, Thierry nous fait part de ses découvertes linguistiques. 

 

Au menu d’aujourd’hui une nouvelle expression irlandaise : 

"To have a great lip for the stout" 

Lors de votre périple en Irlande, vous risquez de tomber rapidement sur cette expression, en particulier si vous appréciez la compagnie de nos amis irlandais.  
 
Un exemple: En soirée, qui n’a jamais été confronté à une personne totalement "ossified" ?  
Si cela vous arrive en Irlande, les amis avec qui vous êtes utiliseront sans doute l’expression : "He has a great lip for the stout !" 

Ce sera le moment de montrer que vous êtes totalement fluent et que vous maîtrisez parfaitement le slang (ou 'argot') Irlandais. Théoriquement votre expérience des pubs et vos connaissances sur la Guinness vous feront facilement comprendre sa signification. 

Néanmoins, si vous avez encore du mal à en saisir le sens, le voici : 

Commençons par sa traduction littérale : "Avoir une lèvre très portée sur la brune".  

Vous l’aurez tous compris, la brune symbolise la Guinness et la lèvre la personne passablement alcoolisée. Dans notre exemple, nous faisons référence à quelqu'un qui serait ivre sur le moment mais cela renvoie surtout aux personnes qui sont de manière générale ''porté sur la boisson'' !

 

On retrouvera cette expression surtout vers le comté de Cork, bien qu’évidemment elle puisse s’appliquer partout en Irlande ! 

 

Thierry Laitselart (www.lepetitjournal.com) mercredi 6 Avril 2016 

Expression de la semaine - "There are many ways of killing a pig other than by choking it with butter"

Expression de la semaineThierry est un jeune expat débarqué de fraiche date à Dublin et si son anglais lui permet d’appréhender son quotidien relativement aisément, il reste ce que l’on ne nous apprend pas forcément à l’école : les expressions de la vie quotidienne ! Et les expressions anglaises (et de surcroît irlandaises), comme les françaises, résistent très souvent à toute traduction logique. Chaque semaine, Thierry nous fait part de ses découvertes linguistiques. 

 

Vous connaissez sans doute les expressions typiquement françaises telles que "Jeux de mains, jeux de vilains" ou encore "Il faut être enclume ou marteau". Vous le savez : les traduire mot à mot les rendraient incompréhensibles. Imaginez-vous maintenant que l’on se mette à traduire un proverbe irlandais tiré du gaélique ! 

Et bien LePetitJournal.com l’a fait !  

Ainsi aujourd’hui, nous nous intéressons à l’expression typiquement Irlandaise : 
"Is iomaí slí muc a mharú seachas a thachtadh le h-im." 

Comment ? Vous ne parlez pas le gaélique ? 

La traduction anglaise devrait vous aider : "There are many ways of killing a pig other than by choking it with butter". Toujours pas ? 

Essayons la traduction française : "Il existe d’autres façons de tuer le cochon qu’en l’étouffant avec le beurre". Limpide non ?  

Vous l’aurez compris, une traduction littérale est sans intérêt. En réalité cette expression signifie simplement qu'il existe différentes manières de régler un problème, que chaque problème a ses solutions en somme.  

Une expression similaire également usitée en Irlande : "There are more ways to kill a cat than choking it with cream"

N’appelez pas la SPA, ce n’est qu’une expression ! 

 

Thierry Laitselart (www.lepetitjournal.com) mercredi 30 mars 2016 

Dublin

RENCONTRE - John Mahon, musicien de rue

Vous l’avez certainement déjà croisé si vous êtes un habitué de Grafton Street. Chaque semaine, il joue entre 2 et 3 fois dans cette rue piétonne et…
Une internationale
Actu internationale
En direct d'Europe
Expat
Expat - Emploi

TÉLÉTRAVAIL – Les entreprises françaises championnes!

Je télétravaille, tu télétravailles, ils télétravaillent… Plus de 70% des entreprises françaises autorisent à des degrés divers leurs salariés à travailler depuis leur domicile. Elles répondent à une demande des salariés qui invoquent en premier lieu un meilleur équilibre entre vie professionnelle et vie privée. Pour les expatriés, le télétravail peut aussi être un moyen de mieux appréhender la mobilité souvent inhérente aux carrières internationales.

GWENAELLE DE BIZEMONT - "Dubaï nous offre la possibilité d’entreprendre"

Femme d’expatriée, ayant vécu dans six pays différents en vingt ans, Gwenaëlle de Bizemont pose ses valises en 2005 à Dubaï. Entrepreneuse depuis toujours avec la création de huit (!) sociétés à son actif, Gwenaëlle nous parle de son dernier projet et de sa vision du monde des affaires à Dubaï. 
Expat - Politique

ELECTIONS – Trop coûteuses pour des Français de l’étranger peu mobilisés ?

Entre 2011 et 2014, le coût des élections organisées pour les Français établis hors de France a été supérieur à 34 millions d’euros, un montant pointé par la Cour des Comptes qui s’inquiète de nombreuses faiblesses relatives à la fiabilité de la Liste électorale consulaire ou au vote par internet, et surtout d’une faible participation.

IMPÔT UNIVERSEL – Mélenchon veut en imposer aux expatriés

Le candidat de La France Insoumise à la présidentielle, a annoncé vouloir créer un impôt universel basé sur la nationalité du cotisant, inspiré du modèle américain. Cette proposition censée éviter l'évasion fiscale vise les expatriés payant un faible impôt dans leur pays d'accueil.
Magazine