Varsovie

DAVID GABORIAUD – Porté par la vague de succès polonaise

 David Gaboriaud est de ceux qui surfent sur les opportunités qu’offre la Pologne. Construction d’un projet de vie ? Pas vraiment… Disons plutôt que la vie avait un projet pour lui. De simple étudiant Erasmus, David Gaboriaud devient une célébrité du petit écran en Pologne et une « figure française locale ». Le tout en cinq ans. Son domaine d’activité ? La cuisine mais aussi le bagou et la bonne humeur !

D’Erasmus à la « cuisine after work »

Il faut d’abord préciser que David est franco-polonais. Habitant en Savoie, il fait le choix d’une année Erasmus dans le cadre de ses études, et la Pologne semble couler de source… d’autant plus que David connaît déjà le pays car il y vient souvent en vacances depuis l’enfance. C’est donc en 2006 que l’aventure polonaise commence. Et plutôt que de profiter de l’ « année quasi sabbatique » du programme Erasmus, David est recruté par Carrefour pour un stage. Une expérience qui s’interrompt par son retour en France obligatoire mais qui marque le début d’une collaboration toujours d’actualité aujourd’hui. Une fois diplômé de son école de commerce, direction Paris à la recherche d’un poste dans le marketing. Mais malgré son diplôme, les choses ne sont pas si simples… Son choix se porte alors sur un VIE en… Pologne en devenant responsable marketing de la zone Europe de l’Est pour la Société Générale.

Nous sommes en 2010, et David fait la découverte d’un nouveau concept à Varsovie,  créé par deux Italiens : cuisiner les plats préférés du grand poète florentin et fin gourmet, Dante, tout en lisant des vers de sa Divine Comédie. Une idée pour le moins originale… ! Séduit, David qui aime cuisiner chez lui à ses heures perdues, va à la rencontre de son fondateur, lequel, de fil en aiguille au cours d’une conversation, lui propose de « faire quelque chose ensemble ».

Après réflexion, ce « quelque chose » prend la forme de la « cuisine after work ». Le principe : un jeudi soir sur deux, de 19h à 21h, improviser un menu franco-italien en toute simplicité, dans des restaurants ou des pubs qui concèdent leur espace en échange de la vente de leurs alcools. Le menu est à 20 PLN par personne. « Au début, il y avait 5 ou 6 personnes. Mais très vite, nous nous sommes retrouvés à presque 100 personnes… Tout ça, grâce au bouche à oreille et un peu de Facebook. Incroyable ! » confie David. Et lepetitjournal.com/Varsovie se souvient de soirées chaleureuses et conviviales, avec les habitués, les nouvelles têtes et la bonne fourchette de David !

D’ « after work » à « over booked»

L’emploi du temps devient alors chargé (David garde son poste en entreprise pendant encore deux ans) surtout lorsque les sollicitations commencent à pointer leur nez. Des écoles de cuisine demandent à David d’animer des ateliers culinaires autour de la cuisine française. Puis, c’est au tour de Canal+ Pologne avec une proposition autrement plus engageante : animer l’émission « David w Europie » (« David en Europe »). L’émission, transmise quotidiennement, invite les téléspectateurs à voyager à travers l’Europe autour d’une triple thématique : la cuisine, la culture et le sport d’un pays. En place depuis quatre ans, « David w Europie » rencontre un succès qui ne se tarit pas en Pologne avec plus de 70 000 téléspectateurs à chaque diffusion ! De novembre à décembre 2016, notre chef et animateur intervient également dans une série de huit émissions autour du thème du chocolat, sur la chaîne Polsat, et attire 2,5 millions de téléspectateurs ! Ajoutons à cela l’animation d’ateliers culinaires pour entreprises et particuliers et différents événements comme le concept « FQC » (Filière Qualité Carrefour - une gamme de produits qui permet une plus grande traçabilité) du groupe Carrefour en Pologne dont David est l’ambassadeur à travers  plusieurs animations en magasin dans l’année.  

 Et la cuisine dans tout cela ?

Si David a attrapé le « virus de la cuisine », selon ses propres mots, il nous dit aussi que  la cuisine est un métier qu’il faut prendre au sérieux. Et pour cause, composer deux plats d’inspiration locale, selon le pays où il se trouve, comme le requière l’émission « David w Europie », est un challenge qui ne s’improvise pas.  « Je fais des stages car la cuisine demande un renouvellement continu. Je me documente aussi beaucoup par les livres, par internet, par des rencontres avec d’autres cuisiniers ou des bloggeurs lesquels sont des acteurs majeurs de la scène culinaire polonaise. Ils permettent de pénétrer le marché, de se rendre compte qu’il y a un intérêt véritable pour l’art culinaire aujourd’hui en Pologne et ils sont aussi les relais de ce qui se passe à l’étranger. »

David insiste sur la tradition culinaire polonaise oubliée ; la Pologne se trouvant sur la route de la soie pendant des siècles, elle est au centre des échanges entre Occident et Orient, ce qui influence sa culture culinaire. Et les Polonais veulent aujourd’hui faire revivre ce passé, dont la cuisine fait partie, anéanti par près de cinquante ans de communisme. 

Mais qu’est-ce qui fait vraiment vibrer David ?

La cuisine, la notoriété? Certainement un peu des deux… mais surtout l’animation, le plaisir de partager ce qu’on aime avec un public… Lors de ses interventions, David souhaite montrer avant tout comment cuisiner avec passion et comment passer un très bon moment à cuisiner dans la convivialité. Et à la question : « quels sont vos projets à cinq ans ? », notre jeune chef évoque un avenir de… conférencier, qui ne se bornerait pas au domaine culinaire. Difficile de s’en étonner quand on le voit à l’œuvre, avec sa bonne humeur communicative,  autour d’un verre, pour nous raconter son aventure !

 Fan page: https://www.facebook.com/DavidGaboriaudOfficial/ 

© Photo: Kuchnia+

Laura Giarratana (lepetitjournal.com/Varsovie) - Mercredi 22 mars 2017

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite !

Suivez-nous sur Facebook

 

 

 

 

 

 

 

 

FIN D'EXPAT - Avec Sybille Lamson

Avant qu’elle ne plie bagage lepetitjournal.com/Varsovie est allé à la rencontre Sybille Lamson. Autour d’un thé, nous avons parlé d’expériences, de rencontres mais surtout de lumière !

COUR SUPRÊME - Le Sénat vote la loi

Dans la nuit de vendredi 21 à samedi 22 juillet, malgré les manifestations devant le Parlement à Varsovie, les mises en garde de l’Union européenne et les appels de Washington, le sénat a voté la loi…

AGENDA DU WEEK-END- Les bons plans

Varsovie restera fidèle plus que jamais ce week-end à sa réputation de ville musicale: jazz, latino, ou encore musique classique avec Chopin ou Mozart, les mélomanes devraient trouver leur bonheur.…

REFORME DES TRIBUNAUX - Le PiS va jusqu'au bout

Jeudi, la chambre basse, où le parti conservateur Droit et justice (PiS) est majoritaire, a voté la proposition de loi sur la Cour suprême par 235 voix pour, 192 contre et 23 abstentions. Cette loi…

MUSIQUE - A la découverte du disco polo !

Si vous habitez en Pologne, vous n’avez certainement pas échappé au disco polo ! Spécialité du pays de Chopin, il reste méconnu à l’international. D’où vient-il ? A quoi correspond-il ?…
Une internationale

HIKARI – Plongez au cœur de La Havane, Tokyo ou encore Rio !

Désignant la lumière en japonais, le terme Hikari aura sans doute séduit les éditions françaises du même nom, qui à leur façon souhaitent elles aussi mettre le monde en lumière. Avec leur collection « Portraits Ville » elles ont pour ambition de renouveler le genre du livre de voyage, et de faire découvrir à leurs lecteurs de façon intime et personnelle les moindres recoins d’une métropole à travers le regard de ses habitants. Cet été, 3…
Actu internationale
En direct d'Europe
Stockholm - Actualité

6 FEVRIER – La fête nationale same

Depuis 1992, le 6 février, c’est la fête nationale same (samenationaldagen). Une occasion pour nous d’aborder la culture et l'histoire de…
Expat
Expat - Emploi

COACHING – L’effet miroir de mes parents

Chaque fois que ses parents viennent lui rendre visite à New-York, Bertrand a comme l’impression de se regarder dans « un miroir déformant ». Il ne se sent pas à l’aise en leur présence, culpabilise et a la désagréable impression d’être un fils indigne… Alors qu’il croyait qu’en fuyant la France il résoudrait son problème, il réalise en fait qu’il doit avant tout se faire face à lui-même. 
Expat - Politique

GESTION DE CRISE – Les consuls face à l’exceptionnel

Peu importe l’endroit ou le pays dans lequel vous pouvez vous trouver dans le monde : en situation de crise, la France par le biais de ses consuls protège ses concitoyens. Cette année, 89 consuls et consuls généraux exercent leurs missions à travers le monde. Mais attention, ils ne doivent pas être confondus avec les ambassadeurs… Petit tour d’horizon de leurs missions et des actions qu’ils peuvent mener en cas de crise. 

TRIBUNE - La marginalisation des Français de l'étranger est En Marche

"Make French People abroad great again !Je me permets d'interpeller officiellement les 10 députés de la République En MARCHE à l'étranger. Dans le discours du President de la Republique à Versailles, comme dans le discours de politique générale du Premier Ministre on ne trouve aucune mention aux Français de l'étranger". Une tribune de Boris Faure, Conseiller consulaire des Français de Belgique
Magazine