Valence

FALLAS 2017 – Postnatura de Xavier et Romain, primée par le monde fallero

 

Postnatura, l’œuvre de Xavier Laumain et Romain Viault, les deux architectes français que nous suivons pour ces Fallas 2017, est arrivée 4e dans la section Expérimentale mais a surtout remporté le premier prix pour la catégorie Ingenio y Gracia. Lepetitjournal revient sur leur sacre. (Photos©R.Viault et LPJV)

Un montage contre vents et marées

Malgré le temps exécrable du début de la Semana Grande, Xavier et Romain avaient souhaité commencer la Planta dès le dimanche 12 mars. La raison ? La quantité importante de pièces à assembler manuellement pour cette falla en kit ne laissait que peu de marge de manœuvre pour nos deux artistes falleros avant le passage des juges le jeudi 16 mars.

Les fortes précipitations menaçaient la structure de la falla et nos deux architectes ont exploré plusieurs voies pour imperméabiliser la falla. Heureusement pour eux, le mauvais temps n’aura duré qu’une journée et le montage a pu se poursuivre sereinement mardi et mercredi.

Un dernier coup de peinture rouge sur les tranches de l’arbre éphémère, plusieurs dizaines de sacs de sable déversés pour maintenir la structure au sol et la falla prenait enfin vie entourée d’animaux évoluant autour d’elle grâce à l’application mobile créée spécialement pour l’occasion.

 

Un verdict inattendu

Mis à part quelques cas isolés de valenciens excédés par les Fallas en général, Postnatura a rencontré un vif succès auprès du public. Le concept plaît et le message sur la préservation de l’environnement est partagé.

Le jury, qui s’était présenté en fin de matinée, n’est pas resté indifférent. Lors du verdict rendu le jeudi soir par le président de la Junta Central Fallera, Père Fuset, la Falla Castellfabib a décroché le 1er Accessit (4e prix) et le 1er prix en Enginy i Gràcia (ingéniosité et grâce) pour la catégorie fallas innovadoras.

Un premier prix qui a ravi les membres du casal faller qui ont chaleureusement félicité nos deux architectes.

Entre grande joie et petite déception

Si Xavier et Romain ne pensaient pas recevoir un 1er prix en Engeny i Gràcia, ils reconnaissent une petite déception pour la 4e place qui leur a été attribuée.

En effet, face aux compliments reçus quant à leur projet, ils s’étaient pris à espérer d’être présents sur le podium. Néanmoins, cette 4e place est une immense reconnaissance, d’autant plus qu’ils partaient avec trois handicaps, et pas des moindres : ne pas être falleros, ne pas être Valenciens et surtout … être français !

S’ils pensaient, au départ, que cette dernière particularité les lèserait davantage, il s’est finalement avéré que le public et les médias ont salué la réalisation de cette œuvre engagée.

 

Fatigués mais heureux par le résultat de plusieurs mois de travail acharné, ils ont pu profiter pleinement de ces Fallas 2017 qui resteront, à n’en pas douter, unique à leurs yeux.

 

Retrouvez le programme de la Semana Grande ainsi que l'ensemble de nos articles consacrés aux Fallas 2017 dans notre dossier spécial !

 

La Rédaction (lepetitjournal.com/valence) Dimanche 19 Mars 2017 
Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite ! 
Suivez nous sur FacebookTwitter et sur Instagram
Téléchargez notre application pour téléphone mobile via Itunes ou via Google Play

 
Valence

MA VIE DE TOURISTE - Guillaume : « Mon plus gros coup de cœur restera les Valenciens »

Pendant la période estivale, notre rendez-vous hebdomadaire, Ma Vie d’Expat, cède sa place à Ma Vie de Touriste. Chaque semaine, une personne ou une famille nous explique pourquoi ils passent leurs vacances dans la Région Valencienne et ce qui leur plaît. Pour le portrait de cette semaine, nous ne sommes pas allés très loin puisque nous avons demandé à Guillaume, notre stagiaire pendant deux mois, de partager ses impressions sur la ville
Une internationale

ROAMING – Ni expats, ni immigrants, vivre à l’international au 21e siècle

Ni expatriés, ni locaux, ni immigrants… Comment définir ces citoyens du monde qui s’installent, pour quelques années, sans filet, dans un pays qui n’est pas le leur? Des itinérants, des nomades ? Dans son livre, CM Patha dresse les caractéristiques de ces millions d'individus dont on n’entend pas la voix. Beaucoup d’entre vous se reconnaitront !
Actu internationale
Expat
Expat - Emploi

"Insécurité, négligence, esclavagisme": enquête dans les dessous des fermes australiennes

L’Australie, c’est easy, facile. Les salaires sont plus élevés, et il y a du soleil toute l’année. Forcément cela attire, et on a envie d’y rester. Pour cela, il faut remplir quelques conditions. Notamment réaliser 88 jours de travail en fermes. Si d’autres solutions existent, celle-ci est la plus utilisée par les PVTites. Disponibilités pour travailler toute l’année, pas besoin d’expérience, les gens se hâtent... Et tombent des arbres une fois qu’ils commencent à se faire arnaquer. Enquête au coeur des fermes et de leurs abus.
Expat - Politique

GESTION DE CRISE – Les consuls face à l’exceptionnel

Peu importe l’endroit ou le pays dans lequel vous pouvez vous trouver dans le monde : en situation de crise, la France par le biais de ses consuls protège ses concitoyens. Cette année, 89 consuls et consuls généraux exercent leurs missions à travers le monde. Mais attention, ils ne doivent pas être confondus avec les ambassadeurs… Petit tour d’horizon de leurs missions et des actions qu’ils peuvent mener en cas de crise. 

TRIBUNE - La marginalisation des Français de l'étranger est En Marche

"Make French People abroad great again !Je me permets d'interpeller officiellement les 10 députés de la République En MARCHE à l'étranger. Dans le discours du President de la Republique à Versailles, comme dans le discours de politique générale du Premier Ministre on ne trouve aucune mention aux Français de l'étranger". Une tribune de Boris Faure, Conseiller consulaire des Français de Belgique
Magazine