Mercredi 12 décembre, un large public composé en majorité de dirigeants d’entreprises est venu à la rencontre du patron de Veolia Israël, Mr. Henri Starkman. Organisé par la Chambre de Commerce et d’Industrie Israël-France, en partenariat avec l’Association des Manufacturiers d’Israël, ce rendez-vous fait partie du cycle de conférence “Meet the leaders” qui permet au public et aux professionnels de rencontrer des personnalités de premier plan du monde économique israélien.

Starkman a introduit Veolia (ancienne Générale des Eaux) en Israël en 1992.

Sa qualité humaine, son esprit de compétition et d’adaptation lui ont permis de comprendre rapidement les enjeux et les attentes d’Israël.

Rapidement, les capacités du pays ont permis au groupe de gagner différents marchés de s'implanter dans le pays. Aujourd’hui, Veolia Israël représente une des meilleures filiales dans le monde.

Avec un bénéfice 1.5 milliards de shekels par an et quelques 2.000 employés, Veolia Israël est extrêmement dynamique.

Cette réussite du groupe en Israël, Starkman l’explique grâce à la synergie qu’il a réussi à mettre en place. "Nous avons 4 secteurs, mais tous réunis dans le même immeuble, dans le même étage, ce ne sont pas 4 divisions, mais une seule, c’est ça l’avenir de Veolia en Israël".

Véolia Israël est actif dans 4 domaines. Tout d’abord dans le secteur du traitement de l’eau. En 2002, Veolia Water et ses 2 partenaires israéliens ont remporté un important contrat en construisant l’usine de dessalement d’Ashkelon. Avec une capacité de 320.000 m3 par jour, l’usine est l’une des références les plus importantes au monde dans le domaine du dessalement d’eau de mer. Ce projet prévoit de desservir environ 1.4 million de personnes. Le domaine de l’énergie fait également partie des activités du groupe.

Le secteur du transport lui, est en recul.

Un de ses plus gros succès, mais qui a été source de nombreuses critiques, est le contrat du tramway de Jérusalem. Le groupe avait également investit dans les autobus et était devenue la 4ème compagnie du pays avec plus de 6.000 bus, mais cette activité doit prendre fin en 2013.

Enfin, le dernier secteur est celui du traitement des déchets. Veolia a créé le 1er et unique incinérateur de traitement de déchets toxiques en Israël à Ramat Hovav, près de Beersheba.

Lors de sa conférence, Mr. Starkman a regretté le chiffre encore trop bas des entreprises  françaises implantées sur le marché israélien. “C’est vraiment dommage que la France n’utilise pas les talents présents en Israël” a-t-il déploré en précisant “qu’Israël est un marché petit et très agressif”. “Il n’est pas toujours facile de travailler avec les israéliens, mais il faut parfois forcer les choses car de très beaux projets peuvent naitre” affirme-t-il. Et Mr. Starkman en est le premier exemple.

Dans un monde en crise, le groupe Véolia rencontre lui aussi des difficultés. Ce d’autant que les projets de l’entreprise sont souvent pharaoniques, en terme d’investissement ou de réalisation. C’est le cas notamment de l’usine de dessalement d’Ashkelon dont le contrat porte sur 25 ans.

"Israël est un bon pays avec tous ces problèmes" a cependant conclu Mr. Starkman en rappelant la nécessité d’encourager constamment les entreprises françaises à venir s’implanter dans le pays.

Antoine RIPAUD (www.lepetitjournal.com/telaviv) Vendredi 21 décembre 2012

A la une

TINTIN A L'ÉTRANGER – Etes-vous un tintinophile ?

Sacrebleu ! Paloma Perez membre active de ¡Mil Rayos ! association tintinophile hispanophone et trésorière de cette communauté, a organisé un après-midi dédié au personnage d’Hergé. Des regroupements de ce type existent un peu partout dans le monde. 
France/Monde
En direct de nos éditions locales
Shanghai - Actualité Chine

TERRORISME – La Chine menacée ?

Le terrorisme fait malheureusement partie de l’actualité mondiale, tout particulièrement depuis les attentats commis à Paris il y a de cela…
Les trophées

TROPHÉES DES FRANÇAIS DE L'ÉTRANGER - Que sont devenus les anciens lauréats ?

A quelques semaines de la 3ème cérémonie des Trophées des Français de l’étranger, qui se déroulera sous les dorures du Quai d’Orsay le 17 mars prochain, lepetitjournal.com vous propose de revenir sur le parcours des lauréats 2014 depuis la remise de leur trophée. DJ, entrepreneur, chercheur, judoka… Ces Français de l’étranger avaient été choisis par le jury pour leur parcours atypique et leur engagement. Un an après l’euphorie de la remise de trophées, ils font le bilan. 
Expat
Expat - Emploi

EMPLOI EN ANGLETERRE - Tout savoir pour trouver sans stresser

En arrivant à Londres, vous êtes nombreux à rechercher un travail sans savoir vraiment par où commencer ni ce sur quoi il faut être vigilant. Le système au Royaume Uni étant parfois différent du notre, il est important de connaître quelques points importants pour réussir son insertion professionnelle de l’autre côté de la Manche. Voici quelques informations qui pourront vous aider. 

ENTREPRENDRE EN THAÏLANDE - Une image de carte postale

La Thaïlande c'est LA destination touristique en Asie du Sud-Est. Bien connu pour ses plages de sable blanc, et avec une réputation sulfureuse, le royaume de Siam héberge la plus grande communauté française de la région. Mais qui sont ceux qui se sont installés au pays du sourire ? Un reportage vidéo du WProject
Expat - Politique

LOI MACRON – Qu’en pensent les députés des Français de l’étranger ?

Redoutant d'être mis en minorité à l'Assemblée, Manuel Valls a choisi hier de passer en force en utilisant l'arme du 49-3 pour faire adopter la Loi Macron. Trois députés des Français de l’étranger se sont illustrés dans les débats, souvent à contre-courant par rapport à leur camp. Voici leurs réactions 
Magazine
Francophonie

PHILOSOPHIE - Michel Foucault à Rio, ses conférences de 1973 (2/4)

Invité par l’université pontificale catholique de Rio du 21 au 25 mai 1973, Michel Foucault a donné une série de conférences dont l´objet était "La vérité et les formes juridiques". Suite de l'intervention du philosophe sur la confiscation du pouvoir judiciaire par l’Etat.

PAROLE DE BLOGUEURS – Berlin Gourmandise et Coralie Bakery, pour les amoureux de pâtisseries

Pendant deux années, Coralie, avec l'aide de son amie Inga, a organisé des événements gourmands dans la capitale allemande en se basant sur le modèle américain « Les Pop Up Bakery ». Entre temps, la jeune femme a appris qu'elle allait avoir un enfant et a donc décidé de mettre en « stand by » le blog Gourmandise Berlin sur lequel était diffusé ces « Pop up ». Mais pour ne pas laisser en reste les amateurs de pâtisseries à la française, Coralie a créé un nouveau blog, Coralie Bakery, sur lequel elle partage ses recettes originales et appétissantes