Shanghai

DIDI BIENTOT EN ANGLAIS ? - Des tests sont en cours en Chine…

Depuis le rachat d’Uber par Didi en août 2016, la société leader de réservations de taxis en Chine (voir notre article Top15 de l’actu tech en 2016), les étrangers ne lisant pas les caractères chinois se trouvaient bien en peine, malgré les divers tutoriels, pour commander un taxi via l’application. Il semblerait que cette galère ne dure plus très longtemps, puisque des tests d’une interface en anglais sur l’app’ sont actuellement en cours, ainsi que d’une connexion avec des cartes de crédit internationales, d’après le South China Morning Post.

On parle d’une sortie au printemps prochain ! Car tout va très vite comme toujours en Chine. L’ouverture d’une unité opérationnelle internationale de Didi a été annoncée la semaine dernière. Après avoir barré la route de la Chine à Uber, Didi Chuxing s’apprête visiblement à conquérir le monde. En effet, la firme chinoise a signé différents partenariats avec des entreprises de covoiturage, en Asie du Sud-Est avec Grab, en Inde avec Ola et aux Etats-Unis avec LE concurrent d’Uber, Lyft. Sans oublier qu’Apple a investi en 2016 un milliard de dollars dans Didi (relire Apple aime Didi). La machine semble bien lancée…

Pour ma part, j’ai vu juste apparaître les lettres DiDi sous le logo de l’app sur mon smartphone (à la place des caractères), mais le reste est toujours en chinois. Appel officiel, je suis candidate pour participer aux tests !

Sources : ChinaWire, Cnet.com

Découvrez toutes les nouvelles en Chine et à Shanghai.

Delphine Gourgues lepetitjournal.com/shanghai Vendredi 24 février 2017

BERNARD CAZENEUVE EN CHINE - Un accord (enfin!) signé sur les permis de conduire

Le premier ministre français, Bernard Cazeneuve, a entamé une visite en Chine le mardi 21 février 2017. Cette courte visite de 3 jours l’a amené à Pékin puis à Wuhan. Invité par son homologue chinois, Li Keqiang, Bernard Cazeneuve a visité mardi 21 l’université Beida à Pékin, avant de s’entretenir avec Li Keqiang. Mercredi 22, le premier ministre français était reçu par le président chinois Xi Jinping, avant de se rendre à Wuhan, grande mégalopole du centre de la Chine, siège notamment des usines françaises PSA et Renault.

 Lors de sa visite à Beida (北大, pour 北京大学 beijing daxue, la première université de Chine), Bernard Cazeneuve a défendu l’attractivité de la France pour les études supérieures. Dans le courant de la journée, le premier ministre a également signé 7 accords dans des domaines variés comme la recherche, l’énergie nucléaire, le soutien aux personnes âgées.

Mais ce qui intéresse le plus les résidents français en Chine est la reconnaissance réciproque des permis de conduire entre la France et la Chine. Jusqu’à présent, les résidents français devaient passer l’examen du code de la route chinoise avant d’obtenir un permis pour conduire sur les routes chinoises. Avec cet accord, cela ne sera plus nécessaire.

L’accord précise que les résidents en Chine pour plus d’un an pourront, à partir du 23 mai 2017, faire la demande d’un permis de conduire chinois, en faisant état de leur permis de conduire français, sans avoir besoin de passer le test. Une grande avancée pour tous ceux qui n’avaient pas eu le courage de potasser le code de la route chinoise !

Cet accord tant attendu avec été sujet de discussions entre la France et la Chine depuis 2010 sans aboutir, alors que les ressortissants belges par exemple bénéficiaient d’un tel accord avec la Chine depuis quelques années.

Source: Ambassade de France

Gaëlle Déchelette lepetitjournal.com/shanghai Jeudi 23 février 2017

Découvrez toutes les nouvelles en Chine et à Shanghai

GRIPPE AVIAIRE EN CHINE - Déjà 100 morts depuis le début de l’hiver !

On peut appeler cela une épidémie : en janvier, 79 personnes sont mortes en Chine de la grippe H7N9, dit virus A (contre 5 en janvier 2016), soit une centaine depuis le début de l’hiver 2016-2017, sur 359 dans le monde. On parle de 419 malades déclarés en Chine au 12 février, dont le premier à Pékin.

C’est d’autant plus inquiétant que les poulets, premiers à être touchés par cette maladie, ne développent pas forcément de symptômes et n’en meurent pas ! Difficile donc d’identifier les origines de l’infection. Des tests ont été effectués par les autorités dans plusieurs provinces, entraînant la fermeture de nombreux marchés aux poulets vivants dans le Guangdong (Canton), Guizhou, Henan, Jiangsu, Sichuan…

Car la manipulation de ces volailles vivantes, tradition du sud du pays, est l’origine principale de cette épidémie. En effet, les animaux infectés transmettent le virus par le sang ou la fiente, ce qui explique que de nombreux malades sont des éleveurs, vendeurs ou acheteurs de poulets vivants. Suit alors une violente grippe, et on déplore un mort sur quatre… Il semblerait que dans certains cas, le virus se soit aussi transmis d’homme à homme, mais ceci reste à confirmer scientifiquement.

Rappelons que le virus est apparu chez l’homme en 2013. D’après l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé), un millier d’infections ont été recensées en Chine, avec 40% de cas mortels. Par ailleurs, il existe plusieurs souches de grippe aviaire. Taiwan est notamment victime du H5N6 et a dû abattre près de 130.000 volailles depuis le début de l’année, comme l’a fait la Corée du Sud fin 2016.

Mais pas de panique, de nombreux dispositifs sont déjà mis en place en Chine, dont les abattages préventifs et les détecteurs dans les gares et aéroports. Le ministère de la Santé est en contact direct et en temps réel avec l’OMS.

Un début d’année du coq cependant difficile pour un pays parmi les plus gros consommateurs et producteurs de poulets au monde…

Sources : VivaPresse, RFI, Libération, ChinaWire, Le Vent de la Chine, OMS

Découvrez toutes les nouvelles en Chine et à Shanghai.

Delphine Gourgues lepetitjournal.com/shanghai Mardi 21 février 2017

BILL GATES SUR WECHAT - Déjà 100.000 followers !

C’est un événement dans la sphère WeChat, le fondateur du géant américain Microsoft a ouvert un compte officiel sur la messagerie star chinoise (WeChat ID : gatesnotes). Et il a posté un premier message le 11 février dernier, sous forme de vidéo, pour souhaiter la bienvenue à tous ses followers ! Bill Gates y indique que grâce à ce compte, il va partager ses idées, ses rencontres, ses lectures et il encourage chacun à "entrer dans la conversation". Santé, innovation énergétique, réforme de l’éducation sont quelques-uns des thèmes qui lui tiennent à cœur.

Ce message de quelques secondes a été vu, à ce jour, par plus de 100.000 personnes, et a reçu plus de 25.000 likes.  Il faut dire que l’homme le plus riche au monde est déjà connu et apprécié des Chinois depuis de nombreuses années. De plus, sa fondation Bill & Melinda Gates, créée après qu’il ait quitté Microsoft en 2008, possède une antenne à Pékin. Il se dit même qu’il se serait mis à apprendre le mandarin.

Bill Gates n’est pas la première personnalité occidentale à ouvrir un compte WeChat,  mais sa notoriété et son expertise économique et digitale devraient lui attirer de nombreux followers. De plus, il n’en est pas à son premier coup d’essai sur la Toile chinoise, puisque son compte Weibo (le Twitter local), ouvert en 2010, est déjà suivi par plus de 3 millions de fans. Même s’il a, à présent, un sérieux concurrent avec le célèbre physicien Stephen Hawking, qui a dépassé le million de followers seulement 6 jours après l’ouverture de son compte Weibo en 2016…

WeChat, cette application sociale unique au monde, mixant les ressorts de Whatsapp, Facebook, Twitter, et proposant de nombreuses autres possibilités d’échanges, de facilités et de paiement, attire bien au-delà des frontières chinoises. Le milliard d’utilisateurs est pour bientôt (846 millions dernièrement recensés), comme nous vous l’expliquions précédemment.

Ce succès rend donc désormais cette plateforme incontournable pour les marques et leaders d’opinion en Chine… mais aussi en Occident. Et cela Bill Gates semble l’avoir bien compris.

Sources : China Daily, Mashable

Découvrez toutes les nouvelles en Chine et à Shanghai.

Delphine Gourgues lepetitjournal.com/shanghai Vendredi 17 février 2017

GARDES DU CORPS FEMININS - Le métier qui monte en Chine…

Si l’embauche de gardes du corps n’est pas une pratique nouvelle pour les riches hommes d’affaires en Chine, on voit émerger ces derniers temps une tendance peu commune : les gardes du corps féminins…

En effet, ceci a été dévoilé au grand jour au début du mois lors de l’affaire du milliardaire Xiao Jianhua, mystérieusement disparu de son hôtel à Hong-Kong (relire notre récente brève Disparition à Hong-Kong). Un membre d’une société de protection rapprochée aurait dévoilé que le magnat était entouré d’une équipe de gardes du corps exclusivement féminins, ce qui a pu être vérifié sur des vidéos de surveillance.

Il semblerait en effet que de plus en plus de femmes soient candidates à ce genre de métier. Anciennes athlètes ou championnes d’arts martiaux, celles-ci ont souvent fait plusieurs années d’études dans les sports de combat. Auxquelles s’ajoute une formation plus large dans les domaines de la bienséance ou de la dégustation de vin par exemple, pour un rôle parfois combiné avec celui de l’assistante personnelle… Attirant moins l’attention que leurs homologues masculins, ces gardes du corps d’un nouveau genre se montrent par ailleurs particulièrement appropriés pour s’occuper des enfants ou épouses de leurs riches employeurs, ou encore des femmes milliardaires, de plus en plus nombreuses en Chine.

En manque d’idée originale en ce 14 février ? : "Chérie pour la Saint Valentin, je t’offre un stage de bodyguard !"…

Sources : Shanghai Expat Official, South China Morning Post

Découvrez toutes les nouvelles en Chine et à Shanghai.

Delphine Gourgues lepetitjournal.com/shanghai Mardi 14 février 2017

FORET VERTICALE EN CHINE - Des immeubles purificateurs d’air…

Stefano Boeri est un architecte italien qui aime à marier architecture et écologie. Après Milan (Italie) et Lausanne (Suisse), il s’apprête à réaliser deux immeubles inédits dans le paysage urbain de la ville de Nanjing, province du Jiangsu (sud-est du pays) : des buildings intégralement recouverts de verdure ! Un concept appelé Vertical Forest.

Au total, les quelques 1.100 arbres et 2.500 plantes et buissons devraient produire environ 60 kg d’oxygène par jour en absorbant du dioxyde de carbone, ainsi que de la poussière. Car c’est bien là l’objectif, diminuer la pollution ambiante, tout en charmant l’œil par cet océan vert. Tout a été prévu : le choix des végétaux pouvant se développer dans de telles conditions, selon leur poids et leur espèce, leur arrosage nécessaire en plus des pluies naturelles, selon leur emplacement et orientation par rapport au soleil, mais aussi des sujets tels que l’absorption acoustique du bruit extérieur par exemple… Il faut environ deux années aux botanistes et architectes pour mettre au point un tel immeuble. Au-delà des vertus purificatrices, le projet Vertical Forest permet aussi de remettre de la biodiversité dans la ville. Car c’est tout un écosystème qui se développe au sein de cette végétation grâce à ces immeubles, avec une multitude d’oiseaux et d’insectes qui y élisent domicile.

Les deux tours, de respectivement 199 et 107 mètres, devraient être achevées en 2018. L’une abritera un hôtel Hyatt, tandis que l’autre hébergera un musée, des bureaux et une école d’architecture. Et si tout va bien, Stefano Boeri devrait faire construire d’autres immeubles verts à Chongqing, Shijiazhuang (province du Hebei, nord du pays) et  Liuzhou (sud) et…Shanghai ! On a hâte de voir ça !

Sources : China Daily, site stefanoboeri

Découvrez toutes les nouvelles en Chine et à Shanghai.

Delphine Gourgues lepetitjournal.com/shanghai Lundi 13 février 2017

SEXTOYS CHINOIS DE 2.000 ANS - Une découverte édifiante…

C’est LA découverte archéologique enfin dévoilée au public ! Des sextoys datant de la dynastie Han (206 avant JC - 220 après JC), soit d’environ 2.000 ans, ont été trouvés dans la province du Jiangsu, non loin de Shanghai. En effet, des archéologues, effectuant depuis quelques années des travaux de fouilles sur des tombes de ces prestigieux ancêtres chinois, ont découvert de nombreux objets de valeur. Et parmi ceux-ci, ils ont authentifié trois sculptures en bronze et en jade, taillées en forme sans équivoque de phallus. L’une d’elle se trouvait dans la tombe d’un aristocrate, l’autre dans celle d’une famille impériale et la troisième vraisemblablement dans celle de Liu Fei, premier roi de Jiangdu. Ces trois godemichés, visiblement créés sur mesure pour être effectivement utilisés, sont actuellement entreposés dans les musées de Nanjing et Yizheng. Notons que cette trouvaille, quoique rare, n’est pas la plus ancienne du genre, puisqu’en 2005, une sculpture phallique datée de 28.000 ans avait déjà été découverte en Allemagne.

Avis aux amateurs, ces objets seront exposés hors de Chine pour la première fois à l’Asian Art Museum de San Francisco, du 17 février au 28 mai 2017, dans le cadre de l’exposition "Tomb Treasures".

Sources : Fredzone, Chine Magazine, Dailymail

Découvrez toutes les nouvelles en Chine et à Shanghai.

Delphine Gourgues (lepetitjournal.com/shanghai) Vendredi 10 février 2017

Shanghai

SHOPPING A SHANGHAI - Top 10 des centres commerciaux

Dans cette ville tentaculaire où les tours poussent comme des champignons, les centres commerciaux ne sont pas en reste. La concurrence est forte pour attirer les clients, sans compter la part croissante prise par le commerce électronique. Dernière solution : se tourner vers le créneau des loisirs et du divertissement pour en faire un but de sortie à part entière, et se différencier par toutes sortes d’extravagances. Alors ce mois-ci, suivez la…
Actualité Chine

#FREDINCHINA - Empereur, guerre des hongbao et surveillance policière

Le rendez-vous social-media indispensable pour connaître et comprendre le premier marché du monde. #FredinChina est la chronique hebdomadaire animée par Fred Raillard, Président, Co-fondateur et Chief Creative Officer avec Farid Mokart de FRED & FARID, premier groupe français indépendant de communication digitale basé à New York, Shanghai et Paris.
Une internationale

Carlos Ghosn, maître du monde automobile ?

Cumulant les casquettes chez Nissan, Renault et Mitsubishi, le PDG globe-trotter Carlos Ghosn est l'un des grands noms du secteur automobile mondial, à la tête d'une alliance inédite qu'il a contribué à mettre au point. 
Actu internationale
En direct d'Asie Pacifique
Auckland - Actualité

SPORT - Le Super Rugby reprend ses droits

Après six mois de trêve, le très attendu Super 18 débute ce jeudi à 21h45 à Melbourne pour une rencontre opposant les Blues d'Auckland aux…
Expat
Expat - Emploi

COACHING - "Je porte des habits qui ne me vont plus"

Nicolas Serres Cousiné est un contributeur régulier de la rubrique coaching du site lepetitjournal.com. Ce mois-ci, il répond à l’un de nos lecteurs, Michel, qui ne supporte plus la vie de fou qu’il mène à Londres depuis maintenant 20 ans.
Expat - Politique

BENOIT HAMON - "Je suis plutôt favorable à l’harmonisation fiscale"

Benoît Hamon, candidat de la Belle Alliance Populaire à l’élection présidentielle de 2017 en France, était en visite à Lisbonne. L’occasion pour lui de rencontrer les dirigeants portugais de la gauche au pouvoir, notamment le Premier ministre Antonio Costa. Il était accompagné, lors d'une rencontre avec des ressortissants français installés au Portugal, de Gabrielle Siry, candidate du PS pour la 5ème circonscription pour les prochaines législatives.
Magazine