Istanbul

EMPLOI – Carrefour va embaucher au moins 3.000 personnes en Turquie en 2017

La filiale turque du groupe français de grande distribution Carrefour, CarrefourSA, prévoit d'investir 100 millions de livres turques (26,1 millions d'euros au cours actuel) et d'embaucher au moins 3.000 personnes cette année, a annoncé mardi son directeur général, Hakan Ergin. “Nous nous attendons à une croissance supérieure à l’inflation. Notre intention est de grandir en ouvrant des magasins”, a-t-il déclaré, cité par le média d’information économique Bloomberg HT.

CarrefourSA, coentreprise entre Carrefour et le holding turc Sabancı, avait fait état vendredi dernier d'une perte nette accrue à 432,2 millions de livres en 2016, contre 31,7 millions en 2015, rappelle l’agence Reuters. Le groupe a conclu l’année 2016 avec 650 magasins à travers la Turquie, soit 350 de moins que son objectif initial. “Nous avons perdu plus de temps que prévu dans nos achats et la transformation de nouveaux magasins”, a concédé Hakan Ergin.

Commentant la politique de prix de son groupe, le PDG a annoncé une baisse de 14% des prix de 550 produits l’an dernier. “Nous avons notamment accordé beaucoup d’importance au lait et aux produits laitiers (…) Nos ventes ont augmenté de 14% en 2016, pour atteindre environ 4,5 milliards de livres turques”, a indiqué Hakan Ergin.

Istanbul (http://lepetitjournal.com/istanbul) mercredi 22 février 2017

Rejoignez-nous sur Facebook et sur Twitter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite !

 

MOSQUEE DE TAKSIM - Les travaux ont commencé

Les autorités d'Istanbul ont donné le coup d'envoi vendredi 17 février de la construction d'une grande mosquée sur l'emblématique place Taksim. "Il est réjouissant de savoir que plus personne ne sera contraint de prier dans les rues", a déclaré le maire de la ville, Kadir Topbaş, lors d'une cérémonie de lancement du chantier qui doit durer deux ans.

Débattu depuis des décennies et promis par le président turc Recep Tayyip Erdoğan, le projet retenu par les autorités prévoit l’édification d’un lieu de culte sur une superficie de 1.482 mètres carrés, dont 900 pour la mosquée en elle-même. Celle-ci devrait mesurer 30,7 mètres de haut – coupole de 9,6 mètres comprise – soit la hauteur des deux églises les plus proches (la place Taksim est entourée par l’église arménienne catholique Vosgeperan et l’église grecque orthodoxe Aya Triada). C'est un "symbole de l'extraordinaire tolérance de cette ville", a estimé le maire d'Istanbul.

La mosquée sera érigée à l’emplacement actuel du parking situé juste derrière le Consulat général de France. Le plan prévoit également la construction d’un parking de trois étages et d’une salle de conférence sous la mosquée. Dans un premier temps, les commerces situés dans la zone des travaux devront être évacués. La mairie de Beyoğlu sera chargée de la gestion du projet, qui revient pour l’instant à la Direction des fondations.

Istanbul (http://lepetitjournal.com/istanbul) lundi 20 février 2017

Rejoignez-nous sur Facebook et sur Twitter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite !

REINA – Arrestation d’un Français présenté comme un des cerveaux de l’attentat

Un “ressortissant français d’origine turque” soupçonné d’être l’un des cerveaux de l’attentat du 1er janvier dans la discothèque Reina a été arrêté dimanche à Istanbul, rapporte l’agence Doğan, citant le procureur de la République de Burdur (sud-ouest). Selon l’agence, l’homme présenté sous les initiales A.S. vivait en France depuis 2009 mais était enregistré à Antalya, province méditerranéenne voisine de Burdur. L’homme aurait été incarcéré par un tribunal local, avance encore l’agence de presse.

L'agence Reuters, citant une source policière, affirme quant à elle que cet homme âgé de 22 ans a été arrêté il y a plusieurs semaines et formellement inculpé la semaine dernière, mais que son arrestation n'avait pas été rendue publique jusqu'à présent.

Lors de son arrestation, le suspect avait sur lui le contrat de location du logement occupé par l’auteur présumé de la fusillade du club Reina, qui a tué 39 personnes pendant la nuit du Nouvel An. Le groupe Etat islamique (EI) avait revendiqué cette attaque. Le tireur présumé, un Ouzbek nommé Abdulkadir Masharipov qui a avoué les faits, a été inculpé et écroué samedi dernier.

 

Istanbul (http://lepetitjournal.com/istanbul) mercredi 15 février 2017

Rejoignez-nous sur Facebook et sur Twitter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite !

NAISSANCES - Dans le privé, 71% des Turques accouchent par césarienne

L'an dernier, 71% des accouchements pratiqués dans les hôpitaux privés turcs ont eu lieu par césarienne. "Ce n’est plus une intervention médicale, c’est devenu une habitude qui ne prend plus en compte la nécessité médicale", a dénoncé Recep Akdağ, ministre de la Santé. Dans le même temps, le taux de césariennes est de 38% dans les hôpitaux publics, "ce qui reste élevé", a ajouté le ministre.

En Europe, la Turquie détient le record du nombre d'accouchement par césarienne. Et parmi les 34 pays de l’OCDE, les plus développés de la planète, la Turquie talonne le Mexique pour le record mondial. "Si le premier accouchement d’une femme est réalisé avec une césarienne, il devient plus difficile ensuite de mettre au monde par les voies normales. C’est pourquoi il faut réduire de manière importante les césariennes lors d’un premier accouchement, tant que cette méthode n’est pas justifiée médicalement", a insisté Recep Akdağ, annonçant que son ministère allait mener des enquêtes dans les établissements concernés. "Les hôpitaux qui pratiquent cette technique trop souvent sans qu’il y ait de raisons médicales qui la justifient seront pénalisés. De plus, nous imposerons une formation aux équipes médicales qui abusent de la césarienne", a-t-il déclaré.

Le Parlement turc a légiféré sur la césarienne à l’été 2012, sans grands effets. Le texte adopté dispose que “la césarienne peut se pratiquer en cas de nécessité médicale pour le bébé ou la femme enceinte”.

(RE)LIRE A CE SUJET NOTRE REPORTAGE: CÉSARIENNES - Pourquoi sont-elles si courantes en Turquie?

 

Istanbul (www.lepetitjournal.com/Istanbul) mardi 14 février 2017

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite !

Suivez nous sur Facebook et sur Twitter 

 

RÉFÉRENDUM – Quand des imams appellent à voter "oui"

Mehmet Görmez, le président de la Direction des Affaires Religieuses (Diyanet), a mis en garde les imams qui seraient tentés de s’engager politiquement dans leur mosquée et de donner des consignes de vote à l'approche du référendum sur le régime présidentiel. Le leader religieux faisait notamment référence à Hüseyin Güleç, imam de la mosquée Modoko dans le district d"Ümraniye à Istanbul, qui avait demandé aux autres imams de se déclarer en faveur du "oui".

"Tout mot qui pourrait être sujet à controverse entre les gens dans leur vie quotidienne, ou qui pourrait créer la discorde dans les cœurs, ne peut pas être prononcé dans une mosquée, a déclaré Mehmet Görmez dans un discours le 7 février, cité par le quotidien Hürriyet. Les services religieux doivent être au-dessus des différences politiques. Les services religieux, qui sont une valeur partagée, devraient embrasser et inviter à la paix. La religion ne peut se mêler d'aucune idéologie politique." Le président de la Diyanet a ajouté que des enquêtes seraient ouvertes en cas de campagne politique dans les mosquées.

Mehmet Görmez a également réfuté tout lien entre la Diyanet (organisme public lié au Premier ministre) et une vidéo diffusée sur les réseaux sociaux, dans laquelle des hommes portant des turbans déclaraient qu’ils voteraient "oui" au référendum prévu en avril.

Solène Permanne (http://lepetitjournal.com/istanbul) vendredi 10 février 2017

Rejoignez-nous sur Facebook et sur Twitter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite !

SANTÉ – Un Turc sur trois est obèse

"Mangeons moins et bougeons plus." C’est ce qu’a déclaré le ministre turc de la Santé, Recep Akdağ, dans une interview avec l'agence Anadolu. "Malheureusement, notre situation est très mauvaise. Une personne sur trois en Turquie est obèse. Une personne est en surpoids, une personne est normale. Combien de pays, d'après vous, sont dans une telle situation? Il y en a à peine dix. Nous sommes parmi ces dix mauvais pays. En d'autres termes, nous sommes une société inactive", a-t-il déploré, ajoutant que moins de 20% des Turcs seulement étaient actifs, contre plus de 80% de la population en Finlande, par exemple.

Pour lutter contre le surpoids et l’obésité, des mesures pourraient être prises concernant les emballages alimentaires : "Il ne suffit pas d'avoir le tableau des calories en lettres majuscules. On pourrait mettre, par exemple, des avertissements colorés sur les emballages avec du rouge signalant des calories élevées pour attirer l’attention", a poursuivi Recep Akdağ. Ce dernier estime que le ministère de la Santé doit collaborer, entre autres, avec les sociétés de publicité, les médias et le Conseil supérieur de radio et de télévision RTÜK) pour lutter contre ce fléau. Une collaboration est déjà en cours avec le ministère de l’Education, pour s’assurer que les cantines scolaires proposent des repas plus équilibrés aux enfants. Recep Akdağ a également précisé qu’une coopération avec le ministère de l'Agriculture permettait déjà de réduire le taux de sel dans les aliments.

(RE)LIRE: OBÉSITÉ INFANTILE – “Dans l’imaginaire des parents, un enfant en bonne santé doit être gros”

Solène Permanne (http://lepetitjournal.com/istanbul) vendredi 10 février 2017

Rejoignez-nous sur Facebook et sur Twitter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite !

SEISMES A REPETITION - Le maire d’Ankara accuse des “forces extérieures” d’être responsables

Le maire d’Ankara, Melih Gökçek, a accusé mardi sur son compte Twitter un navire de recherches sismiques d’être à l’origine des tremblements de terre qualifiés d’“artificiels” qui secouent la province de Çanakkale depuis lundi, sans faire de victimes.

“Il y a eu un fort séisme à Çanakkale aujourd'hui (...) J'ai fait des recherches (…) Il apparaît qu'il y a un navire de recherche sismique dans les parages, a-t-il écrit à ses 3,7 millions d’abonnés. Il faut de toute urgence déterminer l'objet des recherches de ce navire et à quel pays il appartient. Peu importe ce que diront certains, je crains sérieusement qu'un séisme soit déclenché de manière artificielle”, a poursuivi le maire de la capitale turque, qui avait déjà accusé après la tentative de putsch de l’été 2016 les “forces extérieures” et les réseaux de l’imam Fethullah Gûlen de chercher à nuire au pays en provoquant un séisme.

“Certains, en ce moment, veulent porter un coup à la Turquie, faire flancher l'économie de la Turquie en provoquant un séisme dans les environs d'Istanbul”, a encore écrit Melih Gökçek, appelant à “placer sous surveillance tous les sous-marins et les navires équipés de grands appareils dans les environs d'Istanbul, Marmara et les Dardanelles”.

Réponse lapidaire de l’ingénieur Şener Üşümezsoy, professeur de géologie à l’Université d’Istanbul, dans le quotidien Hürriyet : “Monsieur Gökçek exprime son opinion personnelle. Mais il n’est pas possible de provoquer un séisme en faisant des recherches sismiques.”

Istanbul (http://lepetitjournal.com/istanbul) mercredi 8 février 2017

Rejoignez-nous sur Facebook et sur Twitter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite !

TÉMOIGNAGES – Etudiants turcs, ils ont fait un Erasmus en France

Ece, Emre, Bilge et Yaprak ont un point commun : comme beaucoup de jeunes francophiles, ces étudiants turcs ont décidé de réaliser un échange Erasmus + dans une université française. Entre difficultés et souvenirs inoubliables, lepetitjournal.com d’Istanbul a recueilli les récits de leurs expériences.
Une internationale

JÉRÔME COMMANDEUR – Aux commandes... des César

De Commandeur à commandant il n’y a qu’un pas. Pas étonnant alors qu’on entende souvent l’humoriste répondre "commandant de bord" quand on lui demande ce qu’il aurait aimé faire quand il était petit. Et même s’il n’a pas tout à fait réalisé son rêve d’enfant, que Jérôme Commandeur se rassure… Tout semble lui sourire ces dernières années. De la scène au cinéma en passant par la réalisation, sans oublier l’animation de la 42ème Cérémonie des César…
Actu internationale
En direct d'Europe
Expat
Expat - Emploi

COACHING - "Je porte des habits qui ne me vont plus"

Nicolas Serres Cousiné est un contributeur régulier de la rubrique coaching du site lepetitjournal.com. Ce mois-ci, il répond à l’un de nos lecteurs, Michel, qui ne supporte plus la vie de fou qu’il mène à Londres depuis maintenant 20 ans.
Expat - Politique

BENOIT HAMON - "Je suis plutôt favorable à l’harmonisation fiscale"

Benoît Hamon, candidat de la Belle Alliance Populaire à l’élection présidentielle de 2017 en France, était en visite à Lisbonne. L’occasion pour lui de rencontrer les dirigeants portugais de la gauche au pouvoir, notamment le Premier ministre Antonio Costa. Il était accompagné, lors d'une rencontre avec des ressortissants français installés au Portugal, de Gabrielle Siry, candidate du PS pour la 5ème circonscription pour les prochaines législatives.
Magazine