A la Une

ECONOMIE - Conséquences pour l'Australie du retrait américain du TPP

Lors de sa campagne électorale, Donald Trump avait souligné son intention de se retirer du TPP (Partenariat Trans-Pacifique) qui est un accord de libre-échange visant à harmoniser les normes économiques et de supprimer les droits de douanes entre les 12 pays signataires*, couvrant près de 40% de l'économie mondiale.

Dès sa prise de fonction ce lundi, le nouveau Président des États-Unis a signé un décret confirmant le retrait américain du TPP, ce qui a provoqué des répercussions à l'échelle internationale.

Pour l'Australie, le TPP devait éliminer plus de 98% des droits de douanes dans la région et supprimer les taxes à l'importation sur environ 9 milliards de dollars d'échange. En outre, le partenariat devait créer une réglementation homogène entre les pays membres ce qui aurait facilité les échanges régionaux pour les entreprises australiennes.

L'an dernier, un tiers des biens et services australiens exportés était à destination des pays signataires.

Steven Ciobo, Ministre du Commerce australien, qui se trouve actuellement aux États-Unis a déclaré qu'il négociait avec les pays membres restants sur les différents façons de garder certains avantages qui découlaient de l'accord.

Le Ministre du commerce et de l'investissement du parti des travailleurs australiens, Jason Clare a ajouté "Les coûts des biens et services risquent d'augmenter à l'international si Donald Trump va jusqu'au bout de ses promesses commerciales."

Pauline Hanson, du parti 'One Nation', a elle au contraire montré son enthousiasme face au retrait américain : "Je suis très heureuse de voir que le Président des Etats-Unis s'est retiré [du TPP] et je suis sûre que cela va influencer la décision de l'Australie de ne pas ratifier l'accord."

Le gouvernement australien envisage toutefois l'option de ratification de l'accord par l'Australie. Dans ce cas, il devra travailler en collaboration avec les pays restants pour trouver une alternative à ce partenariat qui semble avoir perdu sa raison d'être sans la présence américaine.

 

* Australie, Brunei, Canada, Chili, États-Unis, Japon, Malaisie, Mexique, Pérou, Nouvelle Zélande, Singapour, Vietnam

 

 

Julie, www.lepetitjournal.com/perth le 26 janvier 2017

Et pour ne rien rater, inscrivez-vous gratuitement à la newsletter du journal et likez la page Facebook de votre édition!

TRANSPORT - Virgin Australia à la rescousse

 

La semaine dernière la compagnie aérienne Tiger Air a été accusée par les autorités indonésiennes d'enfreindre la réglementation locale, ce qui a conduit 2000 passagers à rester bloquées dans des aéroports en Indonésie.

BIEN-ETRE – Savoir profiter des petits plaisirs peut aider à atteindre ses objectifs quotidiens

Des chercheurs de l'Université de Melbourne ont mené une étude sur 100 personnes durant 6 jours pour mieux comprendre l’impact des petits plaisirs quotidiens sur la réalisation de nos objectifs journaliers.
Le résultat est sans équivoque : "Nous avons constaté que les plaisirs simples stimulent le bonheur, ils infusent vraiment la vie des gens avec un sentiment de bien-être positif", a déclaré le Dr Mead qui a mené cette enquête.
« Les plaisirs simples rendent les mauvais jours meilleurs » et nul besoin de chercher des moments de bonheur particuliers : déguster une tasse de thé, admirer un ciel étoilé, respirer un air iodé, s’émerveiller devant la beauté de la nature…et pour certains même faire le ménage ou la cuisine peuvent être des moments de « petit plaisir »
Dr Mead a déclaré que ce qu’il fallait retenir était de nous permettre de faire des choses qui nous rendent heureux, en particulier les jours stressants "prendre du recul, prendre un moment pour profiter de quelque chose et alors les choses se passeront mieux – même les plus difficiles."

Laetitia, (www.lepetitjournal.com/perth) Mercredi 4 janvier 2017

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter du journal et likez la page Facebook de votre édition!

 

 

PRIX DE LA BIERE – Méfiez-vous des stades australiens

Keith Parry, conférencier en gestion du sport à l'Université de Western Sydney, a enquêté sur le coût et la qualité des aliments et boissons dans les stades australiens.
Il a ciblé son attention sur le prix de la bière après avoir constaté avec effroi une augmentation significative des prix à Adelaide Oval lors d'un match entre l'Australie et l'Afrique du Sud en Novembre.
L'augmentation de 8,90 $ à 9,20 $ a même incité le premier ministre australien Jay Weatherill à demander des explications aux gestionnaires du stade.
 
M. Parry et son collègue Blair Hughes ont comparé le premier prix pour 100 millilitres de bière dans 21 stades australiens.
"Nous nous attendions à ce qu'ils soient tout à fait cohérents, et quand nous avons commencé à voir certaines des variations, c'était assez intéressant", a déclaré M. Parry.
La bière la moins chère coûte seulement 1,39 $ par 100 ml au Hunter Stadium à Newcastle, suivie par le stade Manuka de Canberra à 1,46 $.
L'endroit le plus cher est le Subiaco Oval de Perth à 2.42$, suivi par Adelaide Oval à $ 2.09.

Et l'Australie est certainement plus cher par rapport au reste du monde : "L'Australie, par rapport à l'Europe, est certainement plus chère", a déclaré M. Parry "Par rapport à l'Amérique du Nord, nous ne sommes pas si mauvais et probablement un peu moins cher, mais cela dépend de la bière que vous voulez."

En plus des prix élevés M.Parry dénonce le manque de choix et de qualité dans les produits proposés aux supporters lors des évènements sportifs (nourriture et boisson).
Adelaide Oval a cédé à la pression du public et a baissé ses prix, mais M. Parry insiste sur le fait que les fans voudraient vraiment avoir plus de choix.
"Nous commençons à voir quelques changements", at-il dit

….rendez-vous dans les stades pour le constater !

 

Laetitia, www.lepetitjournal.com/perth le 23 décembre 2016

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter du journal et likez la page Facebook de votre édition!

 

 

 

 

 

METEO – Alerte cyclone

Quatre cyclones potentiels sont en train de planer au large de la moitié supérieure de l'Australie.

Deux systèmes distincts pourraient offrir des conditions météorologiques difficiles pour le Queensland alors que le Territoire du Nord et l'Australie Occidentale sont en alerte imminente concernant l'arrivée potentielle d'un cyclone.
Il y a deux systèmes qui pourraient se développer très rapidement et deux avec qui arriveraient vers la fin de la semaine.
Les deux premiers - l'un au large de l'Australie Occidentale et l'autre qui atterrirait près de Darwin - sont surveillés de près. Si l'un ou l'autre devait atteindre le statut officiel de cyclone, il s'appellerait Yvette.
Les deux autres systèmes ont le potentiel d'affecter le Golfe du Queensland du Carpentaria et les régions de la mer de corail, probablement après le boxing day.

Le météorologue Nicholas Shera a déclaré que les cyclones pourraient changer de cap en quelques heures....à suivre.

 

Laetitia, www.lepetitjournal.com/perth le 21 décembre 2016

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter du journal et likez la page Facebook de votre édition!

MEDICAMENTS – Publicité mensongère pour le NUROFEN en Australie

Le fabricant britannique de produits de santé grand public, Reckitt Benckiser, a été condamné vendredi dernier à Canberra à une amende de 6 millions de dollars (AUD) pour publicité mensongère sur certaines boîtes de son populaire antidouleur Nurofen.
Le tribunal a déclaré que la société britannique avait induit en erreur les consommateurs en commercialisant des produits affichant des vertues différentes pour des traitements ciblés (dos, migraine, douleurs liées aux règles,…) alors qu’en réalité ils étaient tous composés de 342 milligrammes de lysine d'ibuprofène.
Les recherches de la Commission de la Concurrence et de la Consommation (ACCC) ont également révélé qu'en Australie les produits ont été vendus pour presque le double du prix du produit standard de Nurofen.
La Cour fédérale de l'Australie a demandé à ce que les produits soient retirés du marché dans les trois mois.

Reckitt Benckiser a démenti avoir trompé délibérément les consommateurs. Il voulait uniquement les guider dans leurs choix étant donné qu’en Australie ces produits sont vendus en grandes surface où les consommateurs ne peuvent pas bénéficier des conseils d’un pharmacien.

 

Laetitia, www.lepetitjournal.com/perth le 19 décembre 2016

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter du journal et likez la page Facebook de votre édition!

 

PERTH-LONDRES – L’ouverture de la plus grande ligne aérienne sans escale vient d’être confirmée

Les négociations ont été longues et houleuses entre l’aéroport de Perth et la compagnie Quantas, mais désormais la nouvelle est confirmée : dans un peu plus d’un an, Qantas volera directement entre Perth et Londres, devenant la première compagnie aérienne à relier l’Europe à l’Australie sans escale.

Grâce à cette nouvelle ligne de 14.500 kilomètres, la plus longue de la compagnie Qantas, Perth deviendra la porte d’entrée de l’Australie.
Cette nouvelle ligne sera opérée en Boeing 787-9 Dreamliner qui sera configuré tri-classe pour seulement 236 passagers, dont 42 en Affaires, 28 en Premium Économie et 166 en Économie.
Les réservations ouvriront en avril 2017.


Qantas attend la livraison de son premier Boeing 787 en octobre 2017. Il faudra un peu plus de 17 heures de vol, pour relier la capitale britannique à celle de l’Australie Occidentale.
En complément de cette nouvelle liaison, des itinéraires supplémentaires vers Paris, Francfort et Rome sont envisagés. "Les Australiens n'ont jamais eu de lien direct avec l'Europe avant, donc les opportunités qui s'ouvrent sont énormes." a déclaré Alan Joyce, PDG de Qantas, dans un communiqué.

Afin de faciliter les transferts en provenance de Sydney et Melbourne, Qantas exploitera son nouveau service depuis le terminal domestique qu’elle utilise actuellement (Terminaux 3 et 4), qui fera l’objet d’aménagements pour accueillir ce vol international. Le gouvernement investira pour cela près de 14 millions de dollars.

 

Laetitia, www.lepetitjournal.com/perth le 13 décembre 2016

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter du journal et likez la page Facebook de votre édition!

Perth

REVUE DE PRESSE - L'actualité décalée australienne

On se retrouve pour un petit aperçu de l’actu décalée de ces dernières semaines… qu’est-ce qui a retenu l’attention des médias francophones dans l’actualité australienne en dehors des informations classiques ?Petit tour d’horizon des informations insolites du moment.
Actualité Australie
Une internationale

JÉRÔME COMMANDEUR – Aux commandes... des César

De Commandeur à commandant il n’y a qu’un pas. Pas étonnant alors qu’on entende souvent l’humoriste répondre "commandant de bord" quand on lui demande ce qu’il aurait aimé faire quand il était petit. Et même s’il n’a pas tout à fait réalisé son rêve d’enfant, que Jérôme Commandeur se rassure… Tout semble lui sourire ces dernières années. De la scène au cinéma en passant par la réalisation, sans oublier l’animation de la 42ème Cérémonie des César…
Actu internationale
En direct d'Asie Pacifique
Auckland - Actualité

SPORT - Le Super Rugby reprend ses droits

Après six mois de trêve, le très attendu Super 18 débute ce jeudi à 21h45 à Melbourne pour une rencontre opposant les Blues d'Auckland aux…
Expat
Expat - Emploi

COACHING - "Je porte des habits qui ne me vont plus"

Nicolas Serres Cousiné est un contributeur régulier de la rubrique coaching du site lepetitjournal.com. Ce mois-ci, il répond à l’un de nos lecteurs, Michel, qui ne supporte plus la vie de fou qu’il mène à Londres depuis maintenant 20 ans.
Expat - Politique

BENOIT HAMON - "Je suis plutôt favorable à l’harmonisation fiscale"

Benoît Hamon, candidat de la Belle Alliance Populaire à l’élection présidentielle de 2017 en France, était en visite à Lisbonne. L’occasion pour lui de rencontrer les dirigeants portugais de la gauche au pouvoir, notamment le Premier ministre Antonio Costa. Il était accompagné, lors d'une rencontre avec des ressortissants français installés au Portugal, de Gabrielle Siry, candidate du PS pour la 5ème circonscription pour les prochaines législatives.
Magazine