Mexico

LÉGISLATIVES 2017 – Jean-Marc Millet, candidat du Front National

 

Jean-Marc Millet est candidat aux législatives pour la 2e circonscription pour le Front National. Lepetitjournal.com vous propose de revenir sur ses motivations et ses projets. 

 

 Pouvez-vous nous résumer votre parcours et nous préciser quelles ont été vos motivations pour vous présenter à l’élection?

Les inégalités et injustices croissantes, l'échec d'un système démocratique qui ne l'est plus, un monde dominé par le grand capital et des multinationales sans préoccupation sociale ni écologique, des politiciens professionnels à vie qui se fichent complètement  du peuple et ne dirigent qu'en fonction de la prochaine élection…  sont mes principales motivations. En 2012 je me suis présenté sans parti c'est-à-dire sans aucune chance… aussi je me présente cette année au nom du Front National espérant pouvoir faire entendre ma voix et mes propositions en vue de vrais changements. 

Etre député de la 2e circonscription, qu’est-ce que cela représente pour vous ? Et comment comptez-vous mener votre action auprèss des Français de l’étranger ?

Les Français de l'Etranger aime leur pays et souffrent de le voir en pleine décadence.  Faire en sorte qu'ils soient à nouveau fiers de la France est le principal défit. Le principal de mon action sera donc à l'assemblée: action législative mais aussi de contrôle de l'exécutif approuvant ou au contraire faisant opposition à ses projets en fonction de mes convictions.

Quelles sont vos 3 priorités/propositions parmi les problématiques concernant les Français vivant à l’étranger (emploi, fiscalité, éducation, culture, représentation, administration…) ?

entre autres…:

EMPLOI:

Permettre aux français travaillant à l'étranger de cotiser à l'assurance chômage en France.

Permettre à Business France d'aider non seulement les sociétés françaises mais aussi les société non françaises mais appartenant à des Français.

REPRESENTATION:

Rétablir le vote via électronique Internet qui seul peut permettre à tous de voter.

EDUCATION:

Remettre le budget des établissements scolaires français au minimum à leurs niveaux antérieurs au mandat de F.Hollande.

Revoir les critères d'attribution des bourses aujourd'hui totalement insatisfaisants 

FISCALITE:

Supprimer la CSG sur les revenus du patrimoine.

Permettre que un bien immobilier détenu en France puisse être considéré comme "résidence principale en France" et ainsi ne plus être super taxé.

SANTE/RETRAITE:

Faire en sorte que les consulats aient les compétences et instructions pour aider les Français à solliciter leur retraite car le sujet est complexe impliquant souvent le pays de résidence et la France. 

Multiplier les accord CFE/Hôpitaux 

Assurer la continuité automatique de la couverture de la sécurité sociale en cas de retour en France

Quel bilan dressez-vous du mandat du député sortant ? Sur quel(s) plan(s) auriez-vous agi différemment ?

Quel bilan? à part un projet de Loi pour faciliter le vote en prison, on en a pas entendu parler! Si je suis élu, sans aucun doute on entendra parler de moi loin et fort, sur les sujets essentiels! 

Quels sont vos liens avec cette circonscription et quel est votre projet pour les Français établis dans ce pays ?

Je réside depuis 30 ans au Brésil. Après avoir été cadre expatrié je suis entrepreneur dans le domaine de la parapharmacie. 

 
 
 
Mexico
Une internationale

A la découverte d'un Paris insolite en compagnie d'un greeter

 Comme beaucoup d'Américains, Mike, Dennis, Brian et Derek rêvaient de visiter Paris, mais pas forcément à la manière de touristes ordinaires. Ils ont donc fait appel aux greeters, ces habitants qui font découvrir aux voyageurs une capitale hors des sentiers battus. 
Actu internationale
En direct des Amériques
Expat
Expat - Emploi

Un pâtissier français détenu en Chine depuis cinq mois

Un pâtissier français, employé à Shanghaï d'une chaîne de boulangeries fermée pour raisons sanitaires, est en détention depuis cinq mois en Chine, a révélé sa famille qui a lancé une pétition pour sa libération, une situation que le Quai d'Orsay suit "avec la plus grande attention".
Expat - Politique

GESTION DE CRISE – Les consuls face à l’exceptionnel

Peu importe l’endroit ou le pays dans lequel vous pouvez vous trouver dans le monde : en situation de crise, la France par le biais de ses consuls protège ses concitoyens. Cette année, 89 consuls et consuls généraux exercent leurs missions à travers le monde. Mais attention, ils ne doivent pas être confondus avec les ambassadeurs… Petit tour d’horizon de leurs missions et des actions qu’ils peuvent mener en cas de crise. 
Magazine