S'installer à l'étranger

QUALITÉ DE VIE – Vienne, Zurich, Auckland, trio gagnant

 

Vienne, Zurich et Auckland sont en tête du classement Mercer 2016, un podium inchangé depuis 2011. Munich est au pied du podium, Vancouver, 5e, est en tête pour l’Amérique et Singapour, 26e, est la ville d’Asie la mieux placée

 

Pixabay

On prend les mêmes et on recommence : 230 villes sur la ligne de départ et 39 critères sélectionnés par l’arbitre Mercer pour les départager. À la fin, ce sont toujours les mêmes qui gagnent, avec un podium inchangé depuis 2011 : l’or pour Vienne, l’argent pour Zurich, le bronze pour Auckland… et la médaille en chocolat pour Munich. Vancouver, Dusseldorf, Francfort, Genève, Copenhague et Sydney complètent, comme de coutume, le top 10. En savoir plus sur notre édition de Zurich.

Le classement Mercer, dont l'essentiel des données a été collecté en septembre et novembre 2015, est vendu à des sociétés internationales pour les aider à rémunérer équitablement leurs salariés expatriés. Parmi les critères du classement, on trouve la stabilité politique, l'éducation, le logement, le taux de criminalité, les transports ou la santé.

Europe
Malgré une économie chancelante, l’Europe de l’ouest continue donc à être la région la plus agréable à vivre au monde avec 7 villes dans le top 10. Paris est à la 37e place (-10), au coude à coude avec Lyon, 38e (+1). L'Europe domine également le classement fondé sur la sécurité personnelle, avec Luxembourg en tête, suivi de Berne, Helsinki et Zurich qui se partagent la deuxième place. Ce classement relatif à la sécurité évalue la stabilité politique, la criminalité, l'application des lois et les relations entre le pays d'accueil et les autres pays. Quelques capitales dévissent dans ce classement du fait d’attaques terroristes ou de troubles sociaux ces derniers mois. Paris, bien sûr, paye le prix des attentats, à la 71e place, devant Londres (72e), Madrid (84e) et Athènes (124e) qui pâtit des manifestations violentes liées à la crise économique. Rythme de vie, mythe de l’Espagne accueillante et chaleureuse… Les atouts de la péninsule ibérique sont pourtant nombreux pour notre édition de Madrid : EXPATRIATION – 10 bonnes raisons pour venir vivre en Espagne.

Amériques
La qualité de vie reste bonne en Amérique du Nord, où les villes canadiennes prédominent. Vancouver est dans le top 5, suivie par Toronto (15e) et Ottawa (17e). Calgary, Montréal, Ottawa, Toronto, et Vancouver sont notamment très bien notées sur le sentiment de sécurité qu’elles inspirent à leurs habitants. Aux Etats-Unis, aucune ville ne figure dans le top 50 pour la sécurité. Au global, c’est San Francisco et Boston qui sont plébiscitées. Au Mexique, Monterrey est devant Mexico mais ces villes restent dans le bas du classement (notamment à cause de l’insécurité liée au trafic de drogue), bien que dans les Caraïbes, Port-au-Prince soit la plus mal classée (227e). 
En Amérique du Sud, Montevideo (78e), Buenos Aires (93e) et Santiago (94e) sont les mieux notées.

 

Le top 5 des villes où il fait bon vivre par zones géographiques (source Mercer)

Asie Pacifique
Cet immense territoire connaît de fortes disparités. Les villes de Nouvelle-Zélande et d’Australie figurent parmi les plus agréables globalement. Auckland est sur le podium, Sydney 10e, Wellington 12e, Melbourne 15e. A la 26e place, Singapour est la mieux classée d’Asie, tant sur le plan de la qualité de vie que sur celui de la sécurité personnelle, Tokyo est à la 44e place. Les villes japonaises sont bien notées pour leur sécurité. Viennent ensuite Hong Kong (70e), Taipei (84e) et Kuala Lumpur (86e). A voir cette Infographie de notre édition de Kuala Lumpur sur le coût de la vie comparé en Malaisie et en France.  Les mégalopoles chinoises payent la mauvaise qualité de leur environnement : Shanghai est classée 101e et Pékin 118e. Bangkok arrive 129e du fait de l’instabilité politique actuelle et du risque terroriste dans certains sites touristiques, Manille est 136e, et Jakarta 142e.

Afrique Moyen-Orient
Dubai (75e) est au sommet des villes de cette region, suivie par Abu Dhabi (81e). Soleil, mer, désert, la qualité de vie est bonne aux Emirats pour les expatriés, si l'on en croit cet article de notre édition de Dubaï : TOP - 10 bonnes raisons de vivre aux Emirats !
Les villes sud-africaines de Durban, du Cap et de Johannesbourg se classent respectivement 85e, 92e et 95e. Bagdad (230e) est la dernière de toutes les villes classées. 

MPP (www.lepetitjournal.com) lundi 29 février 2016

 
Expat 

RESEAU PSY EXPAT – Trouver un psy francophone à l'étranger

Comment être accompagné dans sa mobilité si l’on a besoin d’un suivi psychologique ? Créé par deux psychologues expatriées en Asie, Réseau PsyExpat est une plateforme à but non lucratif qui facilite la recherche de thérapeutes francophones partout dans le monde et les échanges entre professionnels

EXPATRIATION – Dire au revoir, c’est de saison

Le mois de juin est là, et le flot des départs approche. Certains vont perdre leurs meilleurs ami(e)s, leur groupe de copains, leur maison. Et vient le moment où il va falloir faire les cartons, et se projeter dans une nouvelle vie… C’est une étape…

MEGACITIES SHORTDOCS – “Votre reportage changera le monde"

Jeune festival de courts-métrages né en 2014, Megacities Shortdocs propose à chacun d’entre nous, armés d’une caméra ou simplement d’un smartphone, de filmer des initiatives "porteuses de solutions" et à "fort impact social" qui améliorent la vie…
Une internationale

EXPATRIATION – 10 pays pour booster sa carrière

Etats-Unis, Royaume-Uni, Taïwan... Sur la base des réponses apportées par 14.000 personnes expatriées (de toutes nationalités), la dernière enquête publiée par InterNations compile les pays où il faut s’expatrier si l’on veut booster sa carrière. L'Europe est mal classée.
Actu internationale
Expat
Expat - Emploi

EXPATRIATION – 10 pays pour booster sa carrière

Etats-Unis, Royaume-Uni, Taïwan... Sur la base des réponses apportées par 14.000 personnes expatriées (de toutes nationalités), la dernière enquête publiée par InterNations compile les pays où il faut s’expatrier si l’on veut booster sa carrière. L'Europe est mal classée.

COACHING - Le sacrifice du conjoint suiveur

Selon une enquête récente auprès de la population francophone expatriée, 49% des conjoints suiveurs en recherche d’emploi auraient le sentiment d’avoir sacrifié leur carrière*. Ce chiffre m’a interpellée, car je trouve cela dommage de voir autant de personnes qui voient leur expatriation comme un sacrifice de leur carrière. 
Expat - Politique
Magazine