Portraits

FABIEN YOON- En cuisine avec le plus coréen des Français, star de la télé au Pays du matin calme

Du chemin a été parcouru depuis les premiers cours de taekwondo de Fabien enfant.  Aujourd’hui acteur et animateur télévisé reconnu en Corée du Sud,  le Lauréat du Prix du Public des Trophées de l’étranger 2016 jette un pont culinaire vers son pays d’origine en publiant « La cuisine coréenne de Fabien Yoon ». Plus qu’un livre de recettes, ce beau livre est une invitation au voyage culinaire.

A force de volonté et de talent, Fabien Yoon s’est imposé dans le paysage audiovisuel coréen. Il a notamment participé à plusieurs émissions culinaires. Anonyme (pour combien de temps ?) dans l’Hexagone, il jouit d’une grande popularité au Pays du matin calme.

L’aventure culinaire de Fabien commence dans son appartement où il commence à poster sur internet des photos et recettes des plats qu’il se cuisine. Bientôt il rassemble une communauté d’internaute qui dépasse la centaine de milliers et on lui propose d’animer une émission culinaire à la télévision coréenne. 

Lepetitjournal.com : Qu’est ce qui a changé depuis les Trophées 2016 et votre Prix du Public?

Fabien Yoon : Les Trophées furent une très bonne expérience qui m’a permis d’acquérir une première visibilité en France à une époque où j’y étais complètement inconnu. Depuis les Trophées, j’ai continué ma carrière en Corée bien-sûr mais j’ai continué à réfléchir sur des projets qui me permettraient de revenir vers la France. La sortie de mon livre de cuisine coréenne en français est donc un véritable aboutissement. 

Lire notre interview de Fabien à l'occasion des Trophées des Français de l'étranger 2016: FABIEN YOON - Un acteur français véritable coqueluche des Sud-Coréennes et regarder la vidéo de France 24 réalisée suite sa récompense:

Comment vous est venue l’idée d’écrire un livre de cuisine coréenne en français?

J’ai commencé à écrire les recettes que je réalisais chez moi pour moi-même et mes amis français. Petit à petit, elles se sont accumulées et j’ai eu l’idée d’en faire un livre. Surtout je ne connaissais pas de livre sur la cuisine coréenne en français. J’ai donc contacté une maison d’édition française pour leur proposer mon projet.

Je n’avais à l’origine aucune compétence de cuisinier, j’ai appris sur le tas en Corée grâce à des amis, à internet, à la télévision. Puis j’ai commencé à inventer mes propres recettes sur le mode de la cuisine fusion entre cuisine coréenne et française; on peut d’ailleurs retrouver certaines de ces recettes dans mon livre. C’est donc une cuisine simple à réaliser que je propose, et tous les ingrédients nécessaires sont disponibles facilement en France.

J’aimerais resserrer les liens entre la Corée du Sud et la France en promouvant la culture sud-coréenne en France. On ne trouve d’ailleurs pas uniquement des recettes dans mon livre mais aussi des passages sur la culture culinaire sud-coréenne et mes expériences personnelles en Corée.

Après toutes ces années à cuisiner en Corée, comment définiriez-vous la cuisine coréenne ? 

La cuisine coréenne, le hanshik, est assez peu connue en France. C’est une cuisine variée, originale, riche en couleurs et en saveurs. Sa variété en fait d’ailleurs l’une des cuisines les plus saines au monde. Le repas type se compose d’un bol de riz, d’une soupe et de plats d’accompagnements appelés banchan composés de légumes et de viandes, sans oublier l’incontournable kimchi, plat de légumes fermentés. Les Coréens terminent généralement le repas avec un fruit de saison.

Contrairement à la tradition culinaire occidentale où les plats sont amenées un par un et mangés individuellement, en Corée, la coutume veut que tous les plats soient proposées en même temps et qu’ils soient partagées par tous les convives.

L’esthétique culinaire est aussi primordiale en Corée, à tel point qu’en dépendent la qualité et le goût de chaque plat pour les Coréens. La cuisine possède selon la tradition coréenne des racines communes avec la médecine, c’est une cuisine équilibrée et très saine dans ses produits et ses procédés.

Après cet ouvrage et votre réussite à la télévision coréenne, quels sont vos projets à venir ?

La parution de cet ouvrage de cuisine fusion représente déjà une première satisfaction pour moi. C’est un retour vers mon pays d’origine que je n’ai jamais quitté. Toute ma famille, mes amis vivent en France et je me sens toujours comme un Français en Corée, je me rends d’ailleurs en France le plus dès que je peux. Je nourris depuis quelques temps le projet d’écrire un roman en français qui raconterait l’histoire d’un Français en Corée qui s’inspirerait de mon histoire mais aussi d’histoires que j’ai entendues et de mon imagination. Si je trouve un dessinateur, ce projet verra peut-être le jour sous forme de manga, car je dessine très mal moi-même (rires).

Comment les Coréens voient-ils la France ? Comment perçoivent-ils le fait qu’un Français viennent s’installer dans leur pays ?

Comme beaucoup d’Asiatiques, les Coréens ont une image très positive de la France qu’ils associent à l’art, à la culture et à la bonne nourriture. Des personnages historiques français comme Napoléon sont très connus en Corée. J’essaie de préserver cette image de marque dans mon travail et dans ma vie quotidienne. La plupart du temps les Coréens sont étonnés qu’un Français fasse le choix de venir vivre à Séoul alors qu’il pourrait vivre à Paris par exemple, ville qu’ils idéalisent beaucoup, ils sont aussi flattés qu’un Français s’intéresse à leur pays.

Robin Marteau (www.lepetitjournal.com) mercredi 16 novembre 2016

Retrouvez le livre de Fabien Yoon, La cuisine coréenne avec Fabien Yoon, sur le site de la FNAC
Les illustrations de l'article sont tirées du livre La cuisine coréenne avec Fabien Yoon.

Si vous aussi vous avez un parcours exceptionnel à l’étranger, n’hésitez pas à vous inscrire aux Trophées des Français de l’étranger en cliquant ICI

 
Expat 

ÎLE-DE-FRANCE – Ouverture de 3 lycées internationaux

Jusqu’à l’année dernière l’Ile-de-France ne bénéficiait que d’un seul lycée international public. Mais la région semble aujourd’hui déterminée à remédier à cette situation, souhaitant devenir attirer de plus en plus de talents venus de l’étranger. Il est prévu que 3 nouveaux établissements internationaux publics voient le jour prochainement. Le premier devrait d’ailleurs ouvrir ses portes pour la rentrée 2018.

FRANCE RETOUR ACCUEIL – "Ne restez pas seul !"

Vous rentrez en France ? Heureux ou inquiets ? Tout va bien se passer. Françoise et Christine, bénévoles investies au sein de France Retour Accueil, nous parlent des challenges du retour et de la richesse des liens qu’elles ont pu recréer grâce aux…
Une internationale

HIKARI – Plongez au cœur de La Havane, Tokyo ou encore Rio !

Désignant la lumière en japonais, le terme Hikari aura sans doute séduit les éditions françaises du même nom, qui à leur façon souhaitent elles aussi mettre le monde en lumière. Avec leur collection « Portraits Ville » elles ont pour ambition de renouveler le genre du livre de voyage, et de faire découvrir à leurs lecteurs de façon intime et personnelle les moindres recoins d’une métropole à travers le regard de ses habitants. Cet été, 3…
Actu internationale
Expat
Expat - Emploi

COACHING – L’effet miroir de mes parents

Chaque fois que ses parents viennent lui rendre visite à New-York, Bertrand a comme l’impression de se regarder dans « un miroir déformant ». Il ne se sent pas à l’aise en leur présence, culpabilise et a la désagréable impression d’être un fils indigne… Alors qu’il croyait qu’en fuyant la France il résoudrait son problème, il réalise en fait qu’il doit avant tout se faire face à lui-même. 
Expat - Politique

GESTION DE CRISE – Les consuls face à l’exceptionnel

Peu importe l’endroit ou le pays dans lequel vous pouvez vous trouver dans le monde : en situation de crise, la France par le biais de ses consuls protège ses concitoyens. Cette année, 89 consuls et consuls généraux exercent leurs missions à travers le monde. Mais attention, ils ne doivent pas être confondus avec les ambassadeurs… Petit tour d’horizon de leurs missions et des actions qu’ils peuvent mener en cas de crise. 

TRIBUNE - La marginalisation des Français de l'étranger est En Marche

"Make French People abroad great again !Je me permets d'interpeller officiellement les 10 députés de la République En MARCHE à l'étranger. Dans le discours du President de la Republique à Versailles, comme dans le discours de politique générale du Premier Ministre on ne trouve aucune mention aux Français de l'étranger". Une tribune de Boris Faure, Conseiller consulaire des Français de Belgique
Magazine