Toronto

PARDON MY FRENCH – Une expatriée sur les scènes de Toronto

 

 

Faire rire tout en racontant son aventure d’expatriation. Iris Gardet-Hadengue s’en charge! Avec son spectacle baptisé "Pardon my french,The Tales of a Parisian Mom in Canada", Iris dévoile sa vie mouvementée au public canadien. Curieuse et attentive, la communauté torontoise est une adepte de l’humour de cette maman.

Lepetitjournal.com/Toronto a eu l’opportunité de s’entretenir avec elle et d’en savoir plus sur son expatriation mais aussi sur son one woman show.

 

Lepetitjournal.com : Pourquoi avez-vous décidé de vous expatrier à Toronto?

Iris : Je suis à Toronto depuis juin 2014.  C’est un projet familial, un projet de couple au départ. Mon mari et moi avons vécu à des époques différentes en Espagne. Lui comme stagiaire et moi en Erasmus. On s’était promis de repartir à l’étranger à un moment donné. Les années ont passé et il a obtenu une offre d’emploi à l’Université de Toronto. C’est pour ca que nous sommes allés dans cette ville ! J’avais très envie de repartir à l’étranger et de découvrir le nord de l’Amérique. Nous avons été accueillis très chaleureusement par la population de Toronto. Nous avions tout simplement envie de sauter le pas !

 

Lepetitjournal.com : Pouvez-vous nous parler de votre spectacle, des thèmes abordés et de l’organisation?

 Iris : Le focus est mis sur notre vie de couple dans mon spectacle. Je parle de notre relation, mais aussi de ma vie de maman expatriée et le rapport aux enfants qui grandissent. On a fait ce choix ensemble avec mon mari. Je l’ai écrit un an après mon arrivée, en novembre 2015 avec beaucoup de matière concernant ma première année ! On se découvre des faces cachées lors de l’expatriation et c’est important de les partager ! Je me fais d’ailleurs passer pour l’hystérique dans mon spectacle. C’est moi qui prend un peu tout mal, qui prend tout à fleur de peau et qui suis un peu invivable. Ce ne sont pas les autres qui ne font pas ce qu’il faut.

 

Lepetitjournal.com : Etes-vous aidée dans l’organisation de vos représentations ?

Iris : Oui, c’est important d’avoir un metteur en scène pour moi. J’ai fait du théâtre à Paris mais je n’avais jamais écrit de spectacle. J’ai besoin qu‘on me dise si c’est drôle, et avoir des idées pour la mise en scène ! Pour m’aider, j’ai voulu que cette personne connaisse bien le pays et mon futur public ! C’est important pour un « bon humour ». Je suis donc accompagnée d’une Canadienne qui m’épaule dans mes démarches !  À vrai dire, je faisais trop d‘humour à la française. Je pense que nous sommes peut être plus subtils dans l’écriture…Il y a des nuances entre les deux humours. Ce ne sont pas les mêmes choses qui font rire !

 

Lepetitjournal.com : Votre public, des francophones ou anglophones ?

Iris : Il est mixte mais essentiellement anglophone. Le feeling passe bien avec le public canadien. Les gens sont venus me voir pour écouter les aventures d’une francophone à Toronto. Ce n’est pas commun pour eux. Mon spectacle leur permet de connaître un bout de la vie d’une expat comme moi ! La communauté francophone est également très solidaire car elle me permet de faire de la promotion dans les journaux, à la radio… Une belle opportunité de m’exprimer, et surtout de me faire connaître.

 

Ariane Khos (lepetitjournal.com/toronto) Lundi 13 mars 2017 

 La prochaine représentation d’Iris aura lieu le samedi 27 mai 2017 a 19h00 au Social Capital Theatre,- 2nd floor, 154 Danforth Avenue, Toronto (Métro Broadview)

 Suivez Iris ... Ici !  

 
Toronto

IMMIGRATION – L’ADN du Canada

Le Canada attire, intrigue, stimule les Français. Le projet de s’expatrier dans ce vaste pays pour une durée plus ou moins conséquente fait écho. Une des volontés de cette expatriation est tout simplement le désir de commencer ou bien de poursuivre une carrière professionnelle. Lepetitjournal.com vous permet de faire le point sur les secteurs qui recrutent et les offres de postes au Canada.
Actualité Canada

IMMIGRATION – L’ADN du Canada

Le Canada attire, intrigue, stimule les Français. Le projet de s’expatrier dans ce vaste pays pour une durée plus ou moins conséquente fait écho. Une des volontés de cette expatriation est tout simplement le désir de commencer ou bien de poursuivre une carrière professionnelle. Lepetitjournal.com vous permet de faire le point sur les secteurs qui recrutent et les offres de postes au Canada.
Une internationale

HIKARI – Plongez au cœur de La Havane, Tokyo ou encore Rio !

Désignant la lumière en japonais, le terme Hikari aura sans doute séduit les éditions françaises du même nom, qui à leur façon souhaitent elles aussi mettre le monde en lumière. Avec leur collection « Portraits Ville » elles ont pour ambition de renouveler le genre du livre de voyage, et de faire découvrir à leurs lecteurs de façon intime et personnelle les moindres recoins d’une métropole à travers le regard de ses habitants. Cet été, 3…
Actu internationale
En direct des Amériques
Toronto - Actualité

IMMIGRATION – L’ADN du Canada

Le Canada attire, intrigue, stimule les Français. Le projet de s’expatrier dans ce vaste pays pour une durée plus ou moins conséquente fait…
Expat
Expat - Emploi

COACHING – L’effet miroir de mes parents

Chaque fois que ses parents viennent lui rendre visite à New-York, Bertrand a comme l’impression de se regarder dans « un miroir déformant ». Il ne se sent pas à l’aise en leur présence, culpabilise et a la désagréable impression d’être un fils indigne… Alors qu’il croyait qu’en fuyant la France il résoudrait son problème, il réalise en fait qu’il doit avant tout se faire face à lui-même. 
Expat - Politique

GESTION DE CRISE – Les consuls face à l’exceptionnel

Peu importe l’endroit ou le pays dans lequel vous pouvez vous trouver dans le monde : en situation de crise, la France par le biais de ses consuls protège ses concitoyens. Cette année, 89 consuls et consuls généraux exercent leurs missions à travers le monde. Mais attention, ils ne doivent pas être confondus avec les ambassadeurs… Petit tour d’horizon de leurs missions et des actions qu’ils peuvent mener en cas de crise. 

TRIBUNE - La marginalisation des Français de l'étranger est En Marche

"Make French People abroad great again !Je me permets d'interpeller officiellement les 10 députés de la République En MARCHE à l'étranger. Dans le discours du President de la Republique à Versailles, comme dans le discours de politique générale du Premier Ministre on ne trouve aucune mention aux Français de l'étranger". Une tribune de Boris Faure, Conseiller consulaire des Français de Belgique
Magazine