Vie quotidienne

Trophée CNED Education - Les finalistes

 

 
Découvrez les finalistes du Trophée Education parrainé par le CNED.

·      Iris Munos 30 ans Pologne

“J'ai créé et développé le bureau de traduction théâtrale et la maison d'édition ''Dramedition" qui publie les traductions polonaises de textes des auteurs francophones, pour que le public polonais puisse avoir accès à ce qu'on écrit en France et en francophonie. J'ai aussi créé des résidences d'écritures pour les auteurs francophones, des résidences auteur-traducteur, les Grandes Tournées Francophones où chaque année une troupe française, belge ou suisse vient jouer un spectacle en français dans plus de 15 villes dans toute la Pologne devant un public scolaire!”
“j'ai fondé et dirige deux festivals ayant pour objectif la promotion de la langue française et du théâtre en français: Le Festival International de Théâtre Francophone pour Étudiants (3 éditions) et le Festival National de Théâtre Francophone pour Lycéens”
C'est un programme qui provoque des rencontres entre les jeunes, les cultures, et contribue, grâce à la coopération des gens, à la paix dans le monde."

Voir sa candidature ici

·      Patricia Trinquet 51 ans Canada

“J’ai fondé mon école « Sur les Routes du français » avec pour objectif d’enseigner un français actionnel à des non-francophones qui travaillent dans des pays francophones. Par exemple Médecins sans Frontières qui intervient en RDC, RCA, Niger, Tchad, Haïti etc…. Ces travailleurs humanitaires apprennent le français langue étrangère pour communiquer avec la population francophone.
Notre enseignement a pour éthique de reconnaître et de respecter la culture de l’apprenant et celle du pays cible. Une langue ne se traduit pas, elle se vit."

Voir sa candidature ici 

·      Marie-Claude Mattei 75 ans Venezuela

Je vis au Venezuela depuis plus de quarante cinq ans. J´y ai tout d´abord enseigné diverses matières à l´Université des Andes (Mérida) et à l´Université Centrale du Venezuela à Caracas. [Les communautés amérindiennes], ces peuples aux cultures et langues si diverses et pour beaucoup en voie d´extinction ont pris de plus en plus de place dans ma vie et sont devenus l´objet principal de mes activités et moi je suis devenue chercheur à temps complet. (...) Ma plus grande réussite: La réalisation de quatre dictionnaires bilingues de type encyclopédique de quatre langues amérindiennes (panare/e’ñepa, yanomami, mapoyo/wanai, yawarana) versus espagnol et vice versa. (...) Je me consacre depuis plusieurs années à l'étude de ces langues et de ces cultures, dans le but de les aider non seulement à préserver leurs savoirs mais aussi et surtout à les transmettre aux générations futures."

Voir sa candidature ici 

·      Adrien Bouillot, 25 ans, Ghana

“je décide de me lancer pour de bon : j’allais créer une application mobile de e-learning qui fonctionne sur tous les téléphones et sans connexion Internet, et j’allais la vendre aux universités et aux ONG. (...) Nous sommes maintenant une équipe de 6 personnes, venant de 6 pays différents, et travaillant depuis l’un des plus grands incubateurs d’Afrique. Nous avons, en à peine un an, amélioré les conditions d’études de plus d’un millier d’étudiants, et créé une entreprise qui gagne des prix et attire les capitaux et les talents. Nous n’en sommes qu’au début de l’aventure : une levée de fonds en cours nous permettra de toucher encore plus d’étudiants au Ghana et dans les pays limitrophes.”

Voir sa candidature ici

.      Cristophe Munier-Gaillard, 55 ans, chercheur, Birmanie

“ Je suis fier d’être devenu, au fil de 17 ans de recherche, le père de l'histoire de la peinture de Birmanie du 16ème au 19ème siècle, mais aussi le premier Français à donner des cours à l’Université de Yangon, et surtout d’avoir toujours cru en la coopération, au travail d’équipe non seulement inter-disciplinaire mais interculturel : avec des chercheurs russes et birmans”
Mon objectif était de sensibiliser un large public à l’un des patrimoines bouddhiques les plus riches d’Asie : du 11ème au 20ème siècle, la peinture murale de Birmanie recouvre 1000 ans de peinture sans un seul hiatus, à travers plus de 700 monuments." 

Voir sa candidature ici 

 
Expat 

MARDI EXPAT – L’afterwork de l’expatriation à Paris en partenariat avec la CFE (Caisse des Français de l’Étranger)

Mardi 11 juillet prochain aura lieu la prochaine édition de Mardi Expat, l’afterwork de l’expatriation. Organisé par Lepetitjournal.com avec la CFE (Caisse des Français de l’Étranger) comme partenaire, cet événement veut rassembler à Paris anciens et futurs expatriés afin d’échanger et de bénéficier de conseils avisés pour préparer sa prochaine expatriation.

EXPATRIATION – Dire au revoir, c’est de saison

Le mois de juin est là, et le flot des départs approche. Certains vont perdre leurs meilleurs ami(e)s, leur groupe de copains, leur maison. Et vient le moment où il va falloir faire les cartons, et se projeter dans une nouvelle vie… C’est une étape…

MEGACITIES SHORTDOCS – “Votre reportage changera le monde"

Jeune festival de courts-métrages né en 2014, Megacities Shortdocs propose à chacun d’entre nous, armés d’une caméra ou simplement d’un smartphone, de filmer des initiatives "porteuses de solutions" et à "fort impact social" qui améliorent la vie…
Une internationale

MARDI EXPAT – L’afterwork de l’expatriation à Paris en partenariat avec la CFE (Caisse des Français de l’Étranger)

Mardi 11 juillet prochain aura lieu la prochaine édition de Mardi Expat, l’afterwork de l’expatriation. Organisé par Lepetitjournal.com avec la CFE (Caisse des Français de l’Étranger) comme partenaire, cet événement veut rassembler à Paris anciens et futurs expatriés afin d’échanger et de bénéficier de conseils avisés pour préparer sa prochaine expatriation.
Actu internationale
Expat
Expat - Emploi

WONDERLEON – Attirer les talents internationaux de la Tech en Europe !

Il y a deux ans, une poignée de dirigeants de start-ups et de scale-ups françaises à succès, lançaient l’appel #ReviensLéon. Le but ? Inciter les Français expatriés à rentrer au bercail en leur proposant des jobs attractifs dans l’écosystème Tech français « en pleine effervescence » ! Aujourd’hui #ReviensLéon pousse les murs et devient WonderLeon. Son objectif ? « Faire rayonner la ‘’European Tech’’ » en attirant cette fois-ci tous les talents internationaux possibles en Europe. 
Expat - Politique
Magazine