Zurich

IMPOTS - Vers une réduction des déductions fiscales pour les automobilistes

Le Parlement du Canton de Zurich a adopté lundi en première lecture un amendement réduisant fortement le montant des frais de transports que les contribuables peuvent déduire de leur feuille d’imposition. Jusqu’à aujourd’hui, il était possible de déduire jusqu’à 20.000 francs annuels. Une somme qui passera à 5.000 francs à partir de 2018. La mesure permettrait au Canton d’économiser jusqu’à 26 millions de francs par an. Elle s’appliquera essentiellement aux automobilistes, les usagers des transports en commun atteignant rarement la barre des 5.000 francs : l’abonnement général de seconde classe pour un adulte coûte en effet 3.860 francs en 2017.

L’amendement fera l’objet d’un seconde examen dans quelques semaines. Il devrait aussi être soumis à référendum plus tard dans l’année.

Jean-Baptiste CHATAIN (www.lepetitjournal.com/zurich) mardi 21 mars 2017.
Recevez nos articles du lundi au vendredi en vous inscrivant à notre newsletter. Suivez-nous sur Facebook et Twitter.

 
A la Une à Zurich

Les records du monde de la loterie

Vous aimez jouer de temps en temps à la loterie ? Mais est-ce que vous la connaissez réellement ? La loterie est un univers passionnant malgré ce que…
Une internationale

EXPATRIATION – 10 pays pour booster sa carrière

Etats-Unis, Royaume-Uni, Taïwan... Sur la base des réponses apportées par 14.000 personnes expatriées (de toutes nationalités), la dernière enquête publiée par InterNations compile les pays où il faut s’expatrier si l’on veut booster sa carrière. L'Europe est mal classée.
Actu internationale
En direct d'Europe
Expat
Expat - Emploi

EXPATRIATION – 10 pays pour booster sa carrière

Etats-Unis, Royaume-Uni, Taïwan... Sur la base des réponses apportées par 14.000 personnes expatriées (de toutes nationalités), la dernière enquête publiée par InterNations compile les pays où il faut s’expatrier si l’on veut booster sa carrière. L'Europe est mal classée.

COACHING - Le sacrifice du conjoint suiveur

Selon une enquête récente auprès de la population francophone expatriée, 49% des conjoints suiveurs en recherche d’emploi auraient le sentiment d’avoir sacrifié leur carrière*. Ce chiffre m’a interpellée, car je trouve cela dommage de voir autant de personnes qui voient leur expatriation comme un sacrifice de leur carrière. 
Expat - Politique
Magazine