Zurich

INSOLITE - La Reine de la Nuit a fait son show à la cacteraie de Zurich

Comme tous les ans, des centaines de curieux se sont attroupés à la cacteraie de Zurich (Sukkulentengärten) pour assister à la floraison annuelle (et éphémère !) de la Reine de la Nuit. L’évènement est en effet aussi bref que beau : la cactée ne fleurit qu’une nuit par an !


La Reine de la Nuit en cours d'ouverture (Jean-Baptiste Chatain)

Une floraison toute aussi brève que spectaculaire

Dimanche, la Reine de la Nuit ("Die Königin der Nacht") a fleuri. L’information peut paraître banale, mais elle cache en réalité un évènement festif hautement célébré à la cacteraie de Zurich (le Sukkulentengärten ou Sukkulenten-Sammlung), qui ouvrait pour l’occasion de 21h30 à minuit et offrait un apéritif aux curieux venus admirer la performance de la célèbre cactée. Il faut dire qu’elle sait se faire désirer ! La Reine de la Nuit ne fleurit en effet qu’une fois par an, du crépuscule à l’aube...

Dimanche soir, les 24 fleurs des 3 plants de Reine de la Nuit de la cacteraie ont donc commencé à s’ouvrir à la tombée de la nuit, pendant que le public attendait, impatient. Les plus motivés sont restés jusqu’à sa floraison complète, après 23h. Ce matin, les 24 fleurs étaient fanées. La plante se déshydrate en effet fortement en fleurissant, et ses fleurs se referment donc aux premiers rayons du soleil et se dessèchent.

La floraison de la Reine de la Nuit en vidéo (time lapse de 1 min 19 sec, durée réelle 16 heures)

Des centaines de curieux

Mine de rien, l’évènement ne laisse pas indifférent, puisque près de 550 curieux se sont déplacés un dimanche soir pour admirer les quelques 24 fleurs produites cette année par les trois plants de la cacteraie de Zurich. Et compte tenu de l’étroitesse des allées de la cacteraie, il a parfois fallu s’armer de patience pour pouvoir s’approcher suffisamment pour prendre une photo ou humer son parfum.

Il fallait s'armer de patience pour pouvoir admirer la fleur (Jean-Baptiste Chatain)

Un peu de botanique

La Reine de la Nuit, de son petit nom Selenicerus grandiflorus, est une cactée originaire des Antilles et d’Amérique centrale mais introduite depuis dans de nombreux pays tropicaux. En se servant d’arbres comme support, ce cactus grimpant est capable d’atteindre plusieurs mètre de hauteur (2-5 mètre, parfois jusqu’à 10 mètres). Ses tiges sont plutôt fines (1 à 2.5 cm de diamètre) et anguleuses, avec de petites aiguilles. Ses grandes fleurs, qui mesurent environ 20 cm de diamètre (17-25 cm, parfois plus), ont donc pour particularité de ne fleurir qu’une fois par, et de nuit. Leur couleur vire alors du jaune au blanc (luisant dans le noir) et elles dégageant un doux parfum de vanille.

Un créneau plutôt court pour assurer sa pollinisation, qui se fait normalement par le biais d’un gros papillon de nuit qui, venu se délecter du nectar produit par la fleur, repart recouvert de pollen qu’il déposera (sans le vouloir) sur la prochaine fleur qu’il visitera. En son absence, c’est le jardiner qui, armé d’un pinceau, devra se charger de récolter le précieux pollen sur les étamines (organe mâle) de chaque fleur, pour les déposer sur le pistil (organe femelle) d’une autre fleur.

Les fruits ovales sont rouge-rose et mesurent 8 cm de long. Si vous la cultivez chez vous, il faudra toutefois s’armer de patience car sa croissance est lente et il faudra attendre 5 à 10 ans avant d’obtenir les premières fleurs.


La récolte manuelle du pollen (Valentine Lafond)

Comment ne pas rater l’évènement l’année prochaine ?

La date de floraison n’est évidemment pas fixe et n’est pas facile à prévoir. La fenêtre est en effet assez large : de la fin du printemps au début de l’été ! Et, faute d’être prévenu à l’avance, pas facile d’annoncer et de relayer l’évènement.

Pour être sûr de ne pas la rater l’année prochaine, vous pouvez vous inscrire à la Newsletter, qui vous avertira en temps voulus, suivre l’Agenda Vert du Sukkulentengärten ou suivre sa page Facebook.

Jean-Baptiste CHATAIN et Valentine LAFOND (www.lepetitjournal.com/zurich) lundi 12 juin 2017.
Recevez nos articles du lundi au vendredi en vous inscrivant à notre newsletter. Suivez-nous sur Facebook et Twitter.

 
A la Une à Zurich

LANGUE FRANCAISE - Qui sont les francophones de Zurich ?

Pas loin de 45.000 locuteurs du français vivent dans le canton de Zurich, le plus peuplé de Suisse avec ses 1.446.000 habitants. Les francophones représentent donc 3% d’une population très largement germanophone, un chiffre qui a tendance à augmenter. Mais cette communauté de langue recouvre des réalités très diverses. Décryptage.
Une internationale

A la découverte d'un Paris insolite en compagnie d'un greeter

 Comme beaucoup d'Américains, Mike, Dennis, Brian et Derek rêvaient de visiter Paris, mais pas forcément à la manière de touristes ordinaires. Ils ont donc fait appel aux greeters, ces habitants qui font découvrir aux voyageurs une capitale hors des sentiers battus. 
Actu internationale
En direct d'Europe
Expat
Expat - Emploi

Un pâtissier français détenu en Chine depuis cinq mois

Un pâtissier français, employé à Shanghaï d'une chaîne de boulangeries fermée pour raisons sanitaires, est en détention depuis cinq mois en Chine, a révélé sa famille qui a lancé une pétition pour sa libération, une situation que le Quai d'Orsay suit "avec la plus grande attention".
Expat - Politique

GESTION DE CRISE – Les consuls face à l’exceptionnel

Peu importe l’endroit ou le pays dans lequel vous pouvez vous trouver dans le monde : en situation de crise, la France par le biais de ses consuls protège ses concitoyens. Cette année, 89 consuls et consuls généraux exercent leurs missions à travers le monde. Mais attention, ils ne doivent pas être confondus avec les ambassadeurs… Petit tour d’horizon de leurs missions et des actions qu’ils peuvent mener en cas de crise. 
Magazine