Zurich

ZOO - Un tigre de Sibérie en visite à Zurich

Le Zoo de Zurich héberge temporairement un tigre de Sibérie prêté par le Zoo de Münster. Le parc animalier veut profiter du séjour de ce jeune mâle pour faire se reproduire sa tigresse. Mais les deux félins doivent d'abord apprendre à cohabiter.


La femelle du Zoo de Zurich : Elena (Jean-Baptiste Chatain)

Prêt du Zoo de Münster

Le Zoo de Zurich accueille depuis mi-janvier un second tigre de Sibérie. Il s’agit de Fedor, un jeune mâle de 3 ans et 168 kilos venu d’Allemagne. Son enclos au Zoo de Münster est en cours de rénovation et le Zoo de Zurich s’est proposé pour l’accueillir temporairement… et tenter, au passage, de le faire se reproduire avec la pensionnaire locale, Elena, âgée de 13 ans.

Séparés par un grillage

Arrivé en Suisse mi-janvier, Fedor est resté plus d’un mois en quarantaine. Hors de portée de vue mais pas de voix, les félins ont donc d’abord appris à se connaitre par rugissements interposés. Fedor a depuis rejoint l’enclos d’Elena, mais les deux tigres sont toujours séparés par un grillage. Selon les soigneurs du zoo, ils font tous les deux preuves d’un comportement amical et pourraient être réunis prochainement.

Un accident mortel en 2007

Cet excès de prudence s’explique par la crainte de voir les deux félins se battre : "Pour des raisons de sécurité, faire cohabiter des grands félins n’est pas facile", explique Robert Zingg, le conservateur du Zoo. Une confrontation dans un espace confiné est souvent particulièrement violente, la fuite de l’un des tigres, issue la plus fréquente à l’état sauvage, étant exclue. En 2007, une expérience similaire avait virée au drame avec la mort de Berry, la précédente tigresse du Zoo de Zurich.

Grossesse non assurée

Même si la rencontre entre les deux félins se passe dans de bonnes conditions, la fécondation d’Elena n’est pas assurée. La tigresse, qui a déjà eu une portée de trois petits en 2011, a en effet longtemps porté un implant hormonal contraceptif avant la mort de son compagnon, Coto, en juillet dernier. Les soigneurs ne peuvent donc pas garantir sa fertilité.

Moins de 400 spécimens en liberté

Une grossesse serait donc un évènement, pour le Zoo de Zurich comme pour le Programme européen pour les espèces menacées qui supervise ce programme. Le tigre de Sibérie, le plus grand félin et le troisième plus grand prédateur du monde, après l’ours polaire et le grizzly kodiak, est à cet égard une des figures emblématiques de ces espèces menacées et protégées. Après avoir frôlé l’extinction dans les années 1990, la population à l’état sauvage est remontée pour s’établir entre 300 et 400 individus. 90% d’entre eux vivent dans la cordillère de Sikhote-Alin, à l’extrême sud-est de la Russie, en bordure du fleuve dont il tire son surnom : tigre de l’Amour.


La femelle du Zoo de Zurich : Elena (Jean-Baptiste Chatain)

Jean-Baptiste CHATAIN (www.lepetitjournal.com/zurich) vendredi 17 mars 2017.
Recevez nos articles du lundi au vendredi en vous inscrivant à notre newsletter. Suivez-nous sur Facebook et Twitter.

 
A la Une à Zurich

Les records du monde de la loterie

Vous aimez jouer de temps en temps à la loterie ? Mais est-ce que vous la connaissez réellement ? La loterie est un univers passionnant malgré ce que…
Une internationale

EXPATRIATION – 10 pays pour booster sa carrière

Etats-Unis, Royaume-Uni, Taïwan... Sur la base des réponses apportées par 14.000 personnes expatriées (de toutes nationalités), la dernière enquête publiée par InterNations compile les pays où il faut s’expatrier si l’on veut booster sa carrière. L'Europe est mal classée.
Actu internationale
En direct d'Europe
Expat
Expat - Emploi

EXPATRIATION – 10 pays pour booster sa carrière

Etats-Unis, Royaume-Uni, Taïwan... Sur la base des réponses apportées par 14.000 personnes expatriées (de toutes nationalités), la dernière enquête publiée par InterNations compile les pays où il faut s’expatrier si l’on veut booster sa carrière. L'Europe est mal classée.

COACHING - Le sacrifice du conjoint suiveur

Selon une enquête récente auprès de la population francophone expatriée, 49% des conjoints suiveurs en recherche d’emploi auraient le sentiment d’avoir sacrifié leur carrière*. Ce chiffre m’a interpellée, car je trouve cela dommage de voir autant de personnes qui voient leur expatriation comme un sacrifice de leur carrière. 
Expat - Politique
Magazine