Zurich

ZURIRAID - Bières, Metal et commande géante de burgers

C’est un évènement un peu spécial qui a lieu tous les ans, en mars, à la Gare centrale de Zurich : plusieurs centaines de fans de Metal se réunissent pour chanter, boire et danser, avant de se séparer… mais pas sans avoir fait un détour par le McDonald’s le plus proche où ils commandent des quantités astronomiques de burgers.


ZüriRaid 2017 (Source : Youtube)

770 cheeseburgers, 94 hamburgers et 21 burgers au quinoa, soit 885 burgers pour un total de 2.283 francs, c’est la facture un peu folle que les participants au ZüriRaid 2017 ont dû se partager en sortant du McDonald’s de la Bahnhofstrasse dimanche 12 mars.

L’évènement avait commencé à la Gare centrale de Zurich, où environ 500 "metalleux" s’étaient donnés rendez-vous pour passer un après-midi festif et musical autour de quelques packs de bières. Après quelques "pogos" dans le hall de la station, ils se sont donc rendus, en formant une "polonaise" (ou une chenille) comme le veut la tradition, au fast-food du square Pestalozzi.

Les équipiers du McDonald’s, loin de se décompenser devant cette soudaine affluence, attendaient le ZüriRaid de pied ferme. Le restaurant est en fait prévenu, la commande passée plusieurs jours à l’avance et les équipes renforcées pour le jour J. Il faut dire que 885 burgers, ça n’est même pas un record : "Il y a quelques années, nous en avions commandé 1.007" explique Roman Kurtz, un des membres organisateurs de l’évènement, à 20 Minuten.

Le ZüriRaid s’impose donc petit à petit dans le folklore de la ville. Il est né il y a quelques années après un concert de Metal, quand quelques fans affamés s’étaient rendus au McDonald’s avant de prendre leur train. "Depuis nous nous rencontrons tous les ans", explique Roman Kurtz. "L'idée n'est pas de faire passer un message, mais tout simplement de passer "un bon moment"".

Un bon moment toléré par les Chemins de fer fédéraux suisses (CFF) : "C'est un événement unique et le personnel de sécurité du groupe a fait son travail. Tout s'est bien passé et le groupe a jeté ses déchets à la poubelle et est reparti en laissant le hall de la gare propre", explique le porte-parole de la compagnie ferroviaire.

Pour rester dans les petits-papiers des CFF, l'organisation du ZüriRaid a en effet tout prévu. Un service d'ordre, composé de "Westenjohnnys" en veste jaune, est chargé d'assurer la tranquillité (relative) des usagers de la gare, de désamorcer les conflits et d'assurer la propreté des lieux à l'issue de l'évènement. Le contrat est rempli pour 2017, le ZüriRaid sera donc certainement de retour en 2018.


Jean-Baptiste CHATAIN (www.lepetitjournal.com/zurich) jeudi 16 mars 2017.
Recevez nos articles du lundi au vendredi en vous inscrivant à notre newsletter. Suivez-nous sur Facebook et Twitter.

 
A la Une à Zurich

Les records du monde de la loterie

Vous aimez jouer de temps en temps à la loterie ? Mais est-ce que vous la connaissez réellement ? La loterie est un univers passionnant malgré ce que…
Une internationale

EXPATRIATION – 10 pays pour booster sa carrière

Etats-Unis, Royaume-Uni, Taïwan... Sur la base des réponses apportées par 14.000 personnes expatriées (de toutes nationalités), la dernière enquête publiée par InterNations compile les pays où il faut s’expatrier si l’on veut booster sa carrière. L'Europe est mal classée.
Actu internationale
En direct d'Europe
Expat
Expat - Emploi

EXPATRIATION – 10 pays pour booster sa carrière

Etats-Unis, Royaume-Uni, Taïwan... Sur la base des réponses apportées par 14.000 personnes expatriées (de toutes nationalités), la dernière enquête publiée par InterNations compile les pays où il faut s’expatrier si l’on veut booster sa carrière. L'Europe est mal classée.

COACHING - Le sacrifice du conjoint suiveur

Selon une enquête récente auprès de la population francophone expatriée, 49% des conjoints suiveurs en recherche d’emploi auraient le sentiment d’avoir sacrifié leur carrière*. Ce chiffre m’a interpellée, car je trouve cela dommage de voir autant de personnes qui voient leur expatriation comme un sacrifice de leur carrière. 
Expat - Politique
Magazine