Zurich

POLITIQUE - Le chef de la diplomatie turque persona non grata à Zurich

Le Canton de Zurich a officiellement demandé aux autorités fédérales de s’opposer à la venue à Zurich de Mevlut Cavusoglu, ministre turc des affaires étrangères. Celui-ci avait déjà été refoulé la semaine dernière par plusieurs villes allemandes.


Consulat général de Turquie à Zurich

Les autorités cantonales zurichoises veulent s’opposer à la venue du chef de la diplomatie turque prévue dimanche à Zurich, selon l’agence de presse ATS. Mevlut Cavusoglu devait rencontrer à l’aéroport de Kloten les consuls généraux turcs de Suisse et d’Autriche et s’adresser à la communauté turque expatriée. Une visite qui s’inscrit dans un contexte de tensions croissantes entre les pays européens et la Turquie. En Allemagne, plusieurs municipalités, parmi lesquelles Hambourg, ont déjà annulé la venue de Mevlut Cavusoglu, entrainant une crise diplomatique entre Berlin et Istanbul.

En cause, la dérive autoritaire et liberticide du régime turc menée par le président Recep Tayyip Erdogan. Depuis la tentative de coup d’état de l’été 2016, la Turquie a en effet accentué sa répression envers les opposants au régime et figure désormais en tête des pays emprisonnant le plus de journalistes au monde. Une situation qui pourrait s’aggraver le 16 avril prochain avec la tenue d’un référendum constitutionnel visant à concentrer les pouvoirs dans les mains du chef d’Etat turc.

Le régime turc a pris l’habitude depuis plusieurs années de transformer ses visites diplomatiques en Europe en séances de propagande. Au menu : glorification de la nation turque, apologie du président Erdogan et de ses réformes, critiques violentes des pays occidentaux et de leurs politiques à l’égard des minorités. Un discours offensif qui fait polémique et dont les répercussions sur la sécurité publique et le vivre ensemble sont largement dénoncées en Europe.

La visite prévue ce dimanche à Zurich a été annoncée au Département fédéral des affaires étrangères (DFAE) par l’ambassade turque en Suisse. Informée, les autorités cantonales zurichoises ont demandé mercredi aux services du DFAE de faire tout leur possible pour annuler cette venue. Urs Grob, secrétaire général de la direction du Département de la sécurité du canton de Zurich, a ainsi fait part aux autorités fédérales de ses inquiétudes concernant la tenue d’un évènement dont il estime ne pas être capable d’assurer la sécurité.

En Suisse, où les divisions de la communauté turque au sujet du régime d’Erdogan sont vivaces, le risque de débordement inquiète les autorités.  La communauté kurde de Zurich, forte d’environ 15.000 personnes, pourrait notamment réagir à cette visite, alors que le conflit qui oppose les forces armées turques au Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK) a repris avec violence depuis 2015.

Dans ces circonstance, Didier Burkhalter, le chef de la diplomatie Suisse a "demandé de faire une analyse de la situation sur les questions sécuritaires notamment à fedpol et aux services secrets", selon le porte-parole du DFAE qui répondait à l’ATS.

Jean-Baptiste CHATAIN (www.lepetitjournal.com/zurich) mercredi 8 mars 2017.
Recevez nos articles du lundi au vendredi en vous inscrivant à notre newsletter. Suivez-nous sur Facebook et Twitter.

 
A la Une à Zurich

Les records du monde de la loterie

Vous aimez jouer de temps en temps à la loterie ? Mais est-ce que vous la connaissez réellement ? La loterie est un univers passionnant malgré ce que…
Une internationale

EXCLUSIF - Interview de Vianney : ses émotions, sa musique et le Japon

Artiste interprète de l'année aux Victoires de la musique 2016, Vianney est au Japon pour un concert événement dans le cadre de la fête de la musique à l'Institut français de Tokyo, ce samedi 24 juin. Lepetitjournal.com Tokyo a échangé avec l'artiste dès sa descente d'avion sur ses émotions, sa musique et le Japon.
Actu internationale
En direct d'Europe
Expat
Expat - Emploi

WONDERLEON – Attirer les talents internationaux de la Tech en Europe !

Il y a deux ans, une poignée de dirigeants de start-ups et de scale-ups françaises à succès, lançaient l’appel #ReviensLéon. Le but ? Inciter les Français expatriés à rentrer au bercail en leur proposant des jobs attractifs dans l’écosystème Tech français « en pleine effervescence » ! Aujourd’hui #ReviensLéon pousse les murs et devient WonderLeon. Son objectif ? « Faire rayonner la ‘’European Tech’’ » en attirant cette fois-ci tous les talents internationaux possibles en Europe. 
Expat - Politique
Magazine