Varsovie

"CHEZ ELLES" - Quand cuisiniers et gourmets se rencontrent en quelques clics !

Envie de faire partager vos petits plats ? Votre emploi du temps ne vous laisse pas 5 minutes pour cuisiner tranquillement ? « Chez Elles »,  le nouveau concept de cuisine communautaire à Varsovie est fait pour vous !

Bien manger est aujourd’hui la préoccupation de tous. L’époque où il suffisait d’ouvrir une boîte pour se nourrir semble révolue. Oui, mais reconnaissons que pour bien manger, il faut cuisiner. Et si cuisiner prend du temps, ce n’est pas non plus l’affaire de tous ! Alors voilà que depuis quelques années, l’idée de la « cuisine collaborative » ou « communautaire » sous différentes formes a germé un peu partout dans le monde. Mais la Pologne, pourtant avant-gardiste dans certains domaines, a semblé rater le train dans celui-là… jusqu’à ce qu’Hélène et Stéphanie, deux Françaises installées à Varsovie, ne se lancent dans l’aventure en créant « Chez Elles ». Qu’est-ce que c’est ? Comment ça marche ? Vous saurez tout grâce au petit guide ci-dessous !

« Chez Elles », qu’est-ce que c’est ?

C’est une page Facebook qui permet à des passionnés de cuisine, qu’ils soient cuisiniers ou consommateurs de se retrouver. Trois règles : le fait maison, à moindre coût, et facile à réchauffer ! En effet, le type de cuisine proposé se veut surtout familial et «testé par les enfants ».

A qui  s’adresse ce concept ?

Aux gourmands, aux cordons bleus, aux pressés… A celles et ceux qui aiment cuisiner et à celles et ceux qui aiment la bonne cuisine mais qui  à cause de leur vie trépidante ne savent/peuvent s’y consacrer !

Comment ça marche ?  

-         Côté consommateur : un menu est publié sur la page Facebook tous les jeudis pour la semaine suivante (du lundi au jeudi). Il vous suffit donc de contacter Chez Elles par Facebook pour formuler votre demande (date et quantité souhaitées), et elles vous mettront en relation avec votre « cuisinier(ère) » pour convenir de l’heure à laquelle vous pourrez aller retirer vos plats.

-         Côté cuisinier(ère) : définissez librement votre menu (entrée/plat ou plat/dessert), le nombre de parts et la date à laquelle vous souhaitez le mettre à disposition, et envoyez une photo des plats à Hélène et Stéphanie qui les publieront. Le menu devra être communiqué au plus tard le mercredi pour la semaine suivante. Si vous êtes intéressés, vous pouvez contacter dès maintenant Chez Elles sur facebook ou par email pour les rencontrer et en savoir plus !

 Combien ça coûte ? Comment régler ?

Le tarif d’un menu se situe entre 20 et 25 PLN. Côté consommateur, le paiement s’effectuera par virement bancaire et les cuisiniers(ères) seront rémunérés à la fin du mois (80% du prix du menu leur sera reversé). 

 

 

Manger sain, savoureux, sans avoir à cuisiner, pour pas cher, en quelques clics pour les uns, faire partager son savoir-faire culinaire pour les autres : « Chez Elles » est un modèle prometteur qui a toute sa place aujourd’hui dans notre quotidien d’internautes et qui permet à tout le monde de s’y retrouver. C’est aussi une opportunité de créer de nouveaux liens avec nos voisins et de découvrir de nouvelles saveurs.

Mais qu’en est-il des normes sanitaires, penserez-vous ? Bien entendu, il faut que les cuisiniers  s’engagent à respecter les normes d’hygiène et Hélène et Stéphanie veillent à rencontrer chacun d’entre eux en se rendant chez eux (elles). Il ne s’agit pas cependant d’une inspection sanitaire, mais de tisser une relation de confiance. C’est comme lorsque l’on va manger chez des amis ! C’est là tout l’esprit de la cuisine communautaire qui ne dément pas son succès dans les pays où elle est pratiquée à plus grande échelle.

Hélène et Stéphanie n’en sont encore qu’à leurs débuts dans cette aventure mais parions que vous serez nombreux à vous laisser séduire par ce véritable service de restauration en ligne alternatif, convivial, pratique et économique ! 

Alors à vos fourneaux et/ou bon appétit !

Chezellescooking@gmail.com
Facebook.com/chezellescooking 

Laura Giarratana (lepetitjournal.com/Varsovie) - Mercredi 15 mars 2017

Inscrivez-vous à notrenewsletter gratuite !

Suivez-nous surFacebook

 

 

 

 

INSURRECTION DE VARSOVIE - Il y a 73 ans

Demain, le 1er août, l’Insurrection de Varsovie aura 73 ans. A cette occasion, comme chaque année, toute la Pologne célèbrera la mémoire des victimes qui ont lutté pour l’indépendance du pays en…
Une internationale

ROAMING – Ni expats, ni immigrants, vivre à l’international au 21e siècle

Ni expatriés, ni locaux, ni immigrants… Comment définir ces citoyens du monde qui s’installent, pour quelques années, sans filet, dans un pays qui n’est pas le leur? Des itinérants, des nomades ? Dans son livre, CM Patha dresse les caractéristiques de ces millions d'individus dont on n’entend pas la voix. Beaucoup d’entre vous se reconnaitront !
Actu internationale
En direct d'Europe
Stockholm - Actualité

POLITIQUE – La Suède et la transparence

En Suède, l'affaire Fillon ne fait pas la une, c'est à peine si la presse l'évoque tant il est ici difficile de concevoir qu'un élu emploie…
Expat
Expat - Emploi

"Insécurité, négligence, esclavagisme": enquête dans les dessous des fermes australiennes

L’Australie, c’est easy, facile. Les salaires sont plus élevés, et il y a du soleil toute l’année. Forcément cela attire, et on a envie d’y rester. Pour cela, il faut remplir quelques conditions. Notamment réaliser 88 jours de travail en fermes. Si d’autres solutions existent, celle-ci est la plus utilisée par les PVTites. Disponibilités pour travailler toute l’année, pas besoin d’expérience, les gens se hâtent... Et tombent des arbres une fois qu’ils commencent à se faire arnaquer. Enquête au coeur des fermes et de leurs abus.
Expat - Politique

GESTION DE CRISE – Les consuls face à l’exceptionnel

Peu importe l’endroit ou le pays dans lequel vous pouvez vous trouver dans le monde : en situation de crise, la France par le biais de ses consuls protège ses concitoyens. Cette année, 89 consuls et consuls généraux exercent leurs missions à travers le monde. Mais attention, ils ne doivent pas être confondus avec les ambassadeurs… Petit tour d’horizon de leurs missions et des actions qu’ils peuvent mener en cas de crise. 

TRIBUNE - La marginalisation des Français de l'étranger est En Marche

"Make French People abroad great again !Je me permets d'interpeller officiellement les 10 députés de la République En MARCHE à l'étranger. Dans le discours du President de la Republique à Versailles, comme dans le discours de politique générale du Premier Ministre on ne trouve aucune mention aux Français de l'étranger". Une tribune de Boris Faure, Conseiller consulaire des Français de Belgique
Magazine