CODE DE LA ROUTE - Rouler à tombeau ouvert

(article publié le 5 janvier 2011)

Les routes polonaises sont les plus meurtrières d'Europe. Pourtant, depuis le 1er janvier, une loi controversée permet de rouler à 140 km/h sur les autoroutes du pays. Une tolérance de 10 km/h permettra même d'atteindre 150 km/h. Retour sur le mystérieux code  de la route polonais.


(Panneau de signalisation polonais et photo Wikicommons)

Alors que la tendance européenne est à la réduction de la vitesse, une nouvelle loi autorise les automobilistes polonais à mettre le pied sur l'accélérateur. Depuis le 1er janvier, les limites de vitesse en Pologne augmentent de 10 km/h sur voie rapide et sur autoroute : elles passent respectivement à 120 et à 140 km/h. Une tolérance de 10 km/h permet même d'atteindre 130 et 150 km/h. Après les Autobahns allemandes (et celles des rares Etats ne limitant pas la vitesse), les routes polonaises deviennent les plus rapides du monde. Virtuellement...

En effet, la Pologne ne compte pour l'instant que 600 km de voies rapides et 900 km d'autoroutes polonaises (à comparer aux 11.000 km d'autoroutes françaises). Le gouvernement vient d'ailleurs d'annoncer le gel de 370 km d'autoroutes pour économiser 12 milliards de zlotys.

Une loi controversée
Augmenter la vitesse fluidifie la circulation mais augmente la consommation de carburant et le nombre d'accidents mortels. Or la Pologne n'a  pas franchement besoin de ça. Elle détient déjà le record européen du nombre de morts au volant. Mauvaise condition du réseau, transit de nombreux poids lourds, non respect du code la route... La probabilité d'y avoir un accident est 4 fois plus importante que la moyenne européenne, tandis que les chances de mourir y sont doublées. Et même si - avant cette loi -  la tendance s'améliorait, 4.572 personnes sont encore mortes en 2009 sur les routes polonaises.

Les vitesses maximales autorisées
Les limitations de vitesse en Pologne sont parfois complexes et comme nul n'est censé ignorer la loi, un petit rappel s'impose. En ville, la vitesse est limitée à 50 km/h le jour, mais à 60 km/h entre 23 heures et 5 heures du matin (les rues polonaises sont alors généralement désertes). Hors agglomération, sur une simple route à double sens, la vitesse maximale est de 90 km/h. Mais elle est de 100 km/h sur les voies rapides sans terre-plein central et les 2x2 voies hors agglomération comportant des carrefours. Sur les voies rapides à chaussées séparées par un terre-plein central, avec des sorties et des entrées de type autoroutier, la vitesse est maintenant limitée à 120 km/h. Et sur les rares autoroutes polonaises, la vitesse est désormais limitée à 140 km/h.

(Radar fixe de type FOTORAPID, le plus commun en Pologne)
Atten
tion aux radars
Et mieux vaut respecter ces limites, les contrôles de vitesse sont fréquents en Pologne. Surtout sur les autoroutes en travaux et sur les tronçons les plus dangereux. Ces derniers sont souvent signalés par des panneaux noir et jaune (Czarny Punkt). Dans les villages, les radars automatiques se trouvent souvent juste après le panneau signalant leur présence. En ville, ils sont par contre difficiles à repérer.

Les appels de phares ne vous préviendront pas toujours de la présence de radars mobiles, surtout que ceux-ci sont souvent placés dans des voitures de police banalisées, munies de caméras qui relèvent la moindre infraction (excès de vitesse bien sûr, mais aussi oubli de clignotant, refus de priorité, chevauchement d'une ligne continue...).

Taux d'alcoolémie
Le maximum autorisé au volant est de 0,2 g d'alcool dans le sang. Entre 0,2 et 0,5 g/L, vous recevrez une amende, mais au-dessus de 0,5 g, la saisie du véhicule et l'incarcération sont quasi systématiques. De plus, depuis juillet 2010, le conducteur peut perdre son permis à vie en cas de récidive. En France la limite est de 0,5 g, au Canada 0,8 mais dans les pays de l'Est la loi est généralement plus stricte. En Hongrie et en République Tchèque le taux légal est même de 0 g.

Et souvenez vous...
Vous risquez une amende de 150 zlotys si vous n'allumez pas vos feux de croisement (de jour comme de nuit). Triangle de signalisation, gilet fluorescent, extincteur et mini-boîte à pharmacie sont aussi obligatoires !

Les tramways ont toujours la priorité sur les automobilistes, y compris sur les rond-points. Il est interdit de stationner à moins de 5 mètres d'un arrêt de bus ou d'un passage piétons. Vous ne pouvez pas d'ailleurs dépasser un véhicule arrêté à hauteur d'un passage piétons. Et vous devez y laisser passer les piétons même non engagés.

Enfin attention, le système de permis à points est particulier en Pologne. Les 24 Punkty karne (“points-amende”) du permis ne sont pas retranchés, mais ajoutés. Et ces pénalités s'appliquent aussi aux permis étrangers...


CQ (www.lepetitjournal.com/varsovie.html) mercredi 5 janvier 2011

Varsovie

CCIFP - 2 nouveaux membres au Directoire

Le 13 janvier 2015, le Conseil de la Chambre de Commerce et d'Industrie France Pologne a élu deux nouveaux membres du directoire de la CCIFP : Guillaume de Colonges, Président de Carrefour Polska, et…
A la une
France/Monde
En direct d'Europe
Les trophées
Expat
Expat - Emploi

RECRUTEMENT - Comment trouver un premier emploi au Canada ?

Elisa est actuellement recruteuse dans le secteur des technologies de l'information au Canada. Elle nous apporte son expertise du monde du travail au Québec pour les nouveaux arrivants mais également beaucoup d'autres informations utiles...

EXPATRIATION - La Coréegraphie

Le W Project s'est rendu à Séoul, Corée du Sud. Quelle surprise ! A vrai dire nous ne savions pas vraiment à quoi nous attendre… mais le wifi et les téléphones gratuits dans le métro nous ont vite convaincus ! Le pays le plus connecté au monde renferme en effet de belles opportunités… à condition de faire les efforts nécessaires et apprendre cette complexe chorégraphie qu’est le business coréen. Reportage vidéo
Expat - Politique

VENTE D'IMMOBILIER À L'ETRANGER – La France dilapide-t-elle son patrimoine ?

En 2011, le patrimoine immobilier de la France à l'Etranger (consulats, ambassades, instituts français, etc) s'élevait à 1.500 biens répartis dans 160 pays, pour une valeur d'environ 5 milliards d'euros. Au cours des six dernières années, 152 biens auraient été vendus par le Ministère des Affaires Etrangères pour une valeur totale de 307 millions d’euros. L'ambassadeur de France en Malaisie nous explique l'impact de cette politique
Magazine
Francophonie