AFFAIRES - Seconde grève de la faim pour Michel Marbot

 

Le Français Michel Marbot a refait parler de lui dans les médias polonais ces deux dernières semaines. En effet, il s’est installé pour la deuxième fois, après sa grève de la faim de juillet, devant le bâtiment de la Diète polonaise, rue Wiejska à Varsovie, pour demander le respect des engagements pris par le ministre de la Justice Jarosław Gowin et le défenseur des droits civiques vis-à-vis des travailleurs de sa société en faillite Malma.

Depuis plus d’un an, ces travailleurs sont sans travail, l’administrateur judiciaire ayant arrêté la production de pâtes Malma en confisquant des pièces des machines de la chaîne de production, et ils n’ont toujours pas perçu les salaires impayés et les indemnités de licenciement qui leur sont dues conformément au droit polonais, à en croire en tout cas Michel Marbot, mais aussi l’actuel ministre de la Justice et son prédécesseur Krzysztof Kwiatkowski, ainsi que les juristes abordés par le syndicat Solidarność. Michel Marbot expliquait dans l’interview publiée le 12 septembre dernier dans l’édition de Varsovie du Petit Journal les circonstances dans lesquelles la marque de pâtes alimentaires Malma qu’il avait fondée au début des années 90 avait été acculée à la faillite et il nous décrivait les agissements de l’administrateur judiciaire et du principal créancier de Malma, la banque Pekao SA, deuxième banque de Pologne et filiale de l’Italienne Unicredit.

Si Michel Marbot a repris le 25 septembre dernier son mouvement sous la même forme radicale qu’en juillet, c’est parce qu’il a le sentiment que les promesses du ministre de la Justice et du Défenseur des citoyens n’ont pas été tenues puisque les salariés de Malma sont toujours dans la même situation et que, deux mois après la suspension de sa première grève de la faim, l’eau n’a toujours pas été rétablie dans les logements d’entreprise habités par des retraités de Malma. Sur cinq familles, quatre sont d’ailleurs déjà parties.

Un autre motif avancé par M. Marbot : le tribunal responsable de la gestion de la faillite de Malma est le tribunal de Gdansk dont le président vient d’être démis de ses fonctions à la suite d’une provocation d’un journaliste qui s’était fait passer pour l’assistant du chef de la chancellerie du premier ministre, une provocation qui a mis à nu la grande servilité de la justice polonaise, en tout cas dans la région de Gdansk, vis-à-vis du pouvoir politique. Une servilité déjà dénoncée avant l’enregistrement de la conversation compromettante, divulguée par le journal conservateur proche du PiS Gazeta Polska, en raison de l’impunité dont semble avoir bénéficié l’institution parabancaire (en fait une pyramide financière) Amber Gold auprès du parquet et de la justice de Gdansk et des soutiens que son président Marcin Plichta semble avoir eu auprès des caciques locaux du PO, le parti du Premier ministre Donald Tusk.

Michel Marbot a toutefois suspendu son mouvement vendredi dernier, après 11 jours consécutifs sans manger, son médecin lui ayant signifié qu’il mettrait gravement sa santé en danger s’il continuait à ne se nourrir que de jus de fruits et d’un bouillon de légume pris sous forme liquide une fois par jour. Après les échos dans les médias polonais (certaines chaînes de télévision, le tabloïd Fakt, premier quotidien national, le site d’information wPolityce.pl, etc.), les déclarations de soutien de députés de toutes tendances, y compris de la majorité, et les nouveaux engagements pris par le défenseur des droits civiques pour accélérer son intervention, Michel Marbot espère cependant avoir d’ores et déjà gagné son combat pour ses travailleurs. Une affaire à suivre...

Olivier Bault (www.lepetitjournal.com/varsovie.html) jeudi 11 octobre 2012


Varsovie

MASSACRE DE KATYN - Commémoration

Le Président Bromislaw Komorowski et les ambassadeurs de 20 pays étaient réunis dans la Citadelle de Varsovie, mercredi, lors d'une cérémonie rendant hommage aux 22.000 Polonais tués dans le massacre de Katyn. La date marque également le 75e anniversaire de l'invasion soviétique de la Pologne pendant la Seconde Guerre mondiale

EWA KOPACZ - Le puzzle du nouveau gouvernement

Comme prévu, le Président confie à Ewa Kopacz, jusqu’ici Maréchale de la Diète et « numéro deux » de la PO, la mission de former le nouveau gouvernement. Les noms des ministres doivent être…

L'AUTOPARTAGE - Bientôt à Varsovie?

Disposer d'une voiture qu'on ne finance que pour la durée de son besoin: c'est le concept d'autopartage (ou location de voiture pour une courte durée) que la ville de Varsovie s'apprête à lancer à…
A la une
France/Monde
En direct d'Europe
Varsovie - Actualité

MASSACRE DE KATYN - Commémoration

Le Président Bromislaw Komorowski et les ambassadeurs de 20 pays étaient réunis dans la Citadelle de Varsovie, mercredi, lors d'une…
Expat
Expat - Emploi

VILLE DURABLE EN TURQUIE – Pour la France, “le potentiel est énorme”

Istanbul accueillera le 23 septembre un grand “colloque franco-turc sur la ville durable”. Ubifrance, agence française pour le développement international des entreprises, organise cet évènement avec le soutien de Vivapolis et de nombreux partenaires*. Près de 250 participants sont attendus à l’hôtel Grand Hyatt, dont une cinquantaine de France. Eric Fajole, directeur d’Ubifrance Turquie, nous en dit plus sur ce colloque.

ENERGIE – Le géant allemand ”MVV Umwelt” à la conquête du marché français

L’entreprise ”MVV Umwelt”, spécialisée dans le domaine de la production d’énergie par incinération des déchets et biomasse, s’est associée depuis quelques mois à la société d’économie mixte ”SEMARDEL” pour créer une société commune qui va leur permettre de mutualiser leurs compétences et répondre aux appels d’offres de l’Hexagone.Michael Class, Directeur Général de ”MVV Umwelt”, et Holger Franke, Directeur du développement international, s’entretiennent avec lepetitjournal.com/francfort dans un français presque parfait sur le nouveau couple franco-allemand des déchets uni pour le meilleur et pour le pire !
Expat - Politique

MATTHIAS FEKL – Un Franco-allemand en charge des Français de l’étranger

A 36 ans, le député du Lot-et-Garonne remplace au pied levé Thomas Thévenoud comme secrétaire d’Etat chargé du Commerce Extérieur, de la Promotion du tourisme et des Français de l’étranger. Pur produit des grandes écoles françaises, de père allemand, cet ancien partisan de Strauss-Kahn avait choisi de soutenir Hollande lors des primaires du PS
Magazine
Les trophées

TROPHEES 2014 – Les sept lauréats ont été récompensés au Quai d’Orsay

La cérémonie des Trophées des Français de l’étranger, organisée par lepetitjournal.com, s’est déroulée ce jeudi 6 mars, dans le cadre prestigieux du Ministère des Affaires étrangères. Devant leurs proches, les élus, les partenaires et la Ministre déléguée chargée des Français de l’étranger, Hélène Conway-Mouret, les sept lauréats ont été récompensés pour leur parcours d’exception.