PACS – L'union civile en question

 

Le Sejm polonais a repoussé hier mardi une proposition de débat sur quatre projets de lois concernant les unions civiles entre partenaires non mariés. Ils avaient été déposés par l'Alliance de la gauche démocratique et par Anna Grodzka, première femme transsexuelle à siéger au parlement polonais, pour le Mouvement Palikot. Ces textes ont été massivement rejetés par les autres groupes parlementaires, notamment la droite libérale au pouvoir. Près de 70% des députés ont refusé le débat.

Ces projets prévoient notamment de permettre les unions entre partenaires du même sexe. Le vote s'est accompagné de manifestations d'opposants et de supporteurs des droits homosexuels. Selon une étude gouvernementale, 72% des Polonais approuvent les partenariats contractuels hétérosexuels mais seulement 23% sont pour les unions civiles homosexuelles.

La Plateforme civique (PO, centre droit) du Premier ministre Donald Tusk a annoncé des travaux sur son propre projet de Pacs. Elle n'est officiellement pas opposée à ces partenariats, mais considère les projets "mal préparés" et ne respectant pas la constitution polonaise. Le Parti Droit et Justice (PiS) a aussi dénoncé leur caractère anticonstitutionnel : la loi fondamentale polonaise définissant le mariage comme une union entre un homme et une femme.

Une vingtaine de parlementaires du PO ont pourtant voté pour la tenue du débat. Cette mésentente illustre une division au sein du parti au pouvoir sur les sujets de société, entre l'aile conservatrice du parti (incluant le ministre de la Justice Jaroslaw Gowin) et une frange plus libérale (comme la ministre des Sports Joanna Mucha ou le ministre de la Culture Bodgdan Zdrojewski). Le très catholique PiS a d'ailleurs proposé une alliance au ministre Gowin pour bloquer toute proposition libérale sur la fécondation in Vitro, un autre débat sensible en Pologne.

Les projets de loi proposés par la gauche polonaise s'inspirent largement du Pacte civil de solidarité français. Le Pacs est un partenariat contractuel entre deux personnes majeures, quel que soit leur sexe. Il comble le vide juridique entourant les couples non mariés. S'il offre plus de souplesse que le mariage, il ne donne pas les mêmes droits. Il a d'ailleurs séduit essentiellement des couples hétérosexuels : 5% des PACS seulement concernent des couples du même sexe.

La rédaction (www.lepetitjournal.com/varsovie.html) mardi 24 juillet 2012

Si la droite est encore réticente au mariage homosexuel en France, elle a aujourd'hui largement accepté le Pacs. Il y a 13 ans cependant, au moment de voter la loi, elle y était farouchement opposée (même dans les rangs de la gauche de nombreux députés, non convaincus, avaient préféré sécher la séance). Comme aujourd'hui en Pologne, l’opposition de droite demande d'abord que le texte ne soit pas débattu car elle l’estime contraire à la Constitution, puis, pour le bloquer propose plus 1.200 amendements au nouveau projet. Avec des argumentations qui a posteriori paraissent bien excessives : ainsi pour Christine Boutin "le pacs contribuerait inévitablement à la chosification des enfants soumis au bon plaisir des adultes".


 
Varsovie

PLAC BANKOWY & PARC DES MINIATURES – Un plongeon dans le Varsovie d’antan

Durant la Seconde Guerre mondiale, près de 90% de la ville de Varsovie a été détruite. Mais à quoi ressemblait-elle avant sa destruction ? Varsovie Lors d'une visite organisée par Varsovie Accueil, lepetitjournal.com/Varsovie s’est rendu au Parc des miniatures Plac Bankowy pour vous faire découvrir le Varsovie d’antan, comme vous ne l’auriez jamais imaginé ! 

AGENDA DU WEEK-END - Les bons plans

Le printemps s'installe de jours en jours à Varsovie, l'occasion de profiter de sorties en famille au grand air, de divers marchés ou pour les plus fêtards de célébrer comme il se doit la Saint…

CODE DE LA ROUTE – Les subtilités polonaises

Depuis quelques années que vous vivez en Pologne vous vous demandez toujours à quelle vitesse aller sur une route de campagne, vous insultez le moindre automobiliste qui vous double par la droite et…
Une internationale
Actu internationale
En direct d'Europe
Expat
Expat - Emploi

COACHING - Comment faire en sorte que chaque jour compte ?

Ce matin, comme tous les matins, ça sent bon le café et le pain grillé dans ma cuisine. Je prends le petit déjeuner avec mon mari et mon fils de 7 ans. J’adore ce moment de la journée. Je ne suis pas hyper vivace, par contre mon fils lui, il pète la forme, comme tous les jours !

FRENCH HEALTHCARE – Exporter l’excellence française en matière de santé

Largement envié à l’étranger, notre modèle de santé « à la française » bénéficie d’une solide réputation. La France a su devenir une référence en la matière, rayonnant bien au-delà des frontières de l’hexagone. Pour poursuivre sur cette voie, et apporter plus de lisibilité à ce secteur, Jean-Marc Ayrault vient de lancer le label French Healthcare, « la santé française, une excellence qui s’exporte », une marque unique fédérant tous les acteurs du secteur. 
Expat - Politique

CAMBODGE – Le français plus qu’une passion, une tradition royale

Le temps d’une rencontre, le Prince Tesso Sisowath du Cambodge a partagé avec Lepetitjournal.com sa passion, son attachement pour la langue française et nous a parlé de la place qu’elle occupe, au fil des générations, au sein de la famille royale. Il est lui-même très investi dans le rayonnement de la francophonie.

MICHAELLE JEAN – "«J’aime, je partage», c’est parler comme un francophone"

Le 20 mars, c’est la Journée Internationale de la Francophonie. Pour l’occasion, nous avons rencontré une ardente protectrice de la langue de Molière, Michaëlle Jean, secrétaire générale de l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF) depuis 2014. Très déçue de voir que la France a opté pour un slogan en anglais pour sa candidature aux Jeux Olympiques de 2024, elle nous parle avec enthousiasme de ses projets, notamment numériques, pour développer notre langue dans le monde.
Magazine
Frases de la vida frases de la vida frases de enamorados poeme d'amour Joyeux Anniversaire