Varsovie

REFUGIES - Procédure disciplinaire à l'encontre de la Pologne

La Pologne ne compte pas céder devant la Communauté européenne qui a pris mardi 13 juin la décision d’entamer une procédure disciplinaire contre la Pologne, la Hongrie et la République tchèque, soit les trois pays s'opposant aux quotas de relocalisation des réfugiés dictés par l'UE. 

Le secrétaire d’Etat pour les affaires européennes, Konrad Szymański, a annoncé que la Pologne allait défendre sa position devant la Cours européenne de justice. Le ministre de l’Intérieur, Mariusz Błaszczak, a déclaré que le gouvernement PiS ne réalisera pas les engagements [pris par le gouvernement antérieur PO-PSL] qui sont contraires aux intérêts de la Pologne. Selon le porte-parole du gouvernement, la décision de relocaliser les réfugiés est erronée car elle ne fait que générer de nouvelles vagues d’immigrés qui mettent en danger leur vie en traversant la mer pour atteindre l’Europe.

Les journaux indiquent pourtant qu’à cause de la lenteur de la procédure, les pays visés par la CE seront pénalisés au plus tôt d’ici 4 ou 5 ans. Les commentateurs sont d’accord, selon eux la Pologne, en évitant obstinément de mener un dialogue avec la CE au sujet des réfugiés, se condamne à l’isolement dans l’UE. Elle aurait bien pu montrer sa solidarité à l’égard des réfugiés en ouvrant notamment des corridors humanitaires, mais elle a choisi « la voie du martyre » (Rzeczpospolita). Gazeta Wyborcza dénonce le fait que le PiS n’ait fait preuve d'aucune volonté de compromis dans le sujet des réfugiés. Aviver les tensions xénophobes et semer la peur contre les musulmans est devenu le pilier de son programme et les répercussions auprès de la population ne se sont pas faites attendre. En effet, selon le dernier sondage de l’Institut IBRIS, 60,4% des Polonais s’opposent à l’accueil des réfugiés contre 36,6% qui y restent favorables. Le journal avertit également que le conflit que la Pologne mène avec la Commission européenne ne fera que mettre en cause sa réputation, réduire son influence et de ce fait, elle risquerait de voir diminuer sa part dans les de fonds européens de cohésion.

Par ailleurs, Rzeczpospolita et Gazeta Wyborcza informaient vendredi du scandale suscité par le discours de Mme Beata Szydło prononcé mercredi à Auschwitz dans le cadre des commémorations de la Journée à la mémoire des victimes des camps nazis. La chef du gouvernement polonais a annoncé que « dans ces temps difficiles, il faut tirer une leçon de ce que nous appris Auschwitz, il faut tout faire pour défendre la sécurité de nos citoyens », propos qui ont tout de suite été interprétés comme une justification du refus d’accueillir des réfugiés.

Sources: Rzeczpospolita, Gazeta Wyborcza - 13  et 14 juin

La Rédaction (lepetitjournal.com/Varsovie) – Lundi 19 juin 2017

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite !

Suivez-nous sur Facebook

 

 

 

 

EXPOSITION - "Fragile couleur", les frères Lumière à Gdansk

Tout le monde sait que les frères Lumière ont inventé le cinématographe à la fin du 19ème siècle, mais on sait moins, en revanche, qu'ils sont également à l'origine de l’autochrome, véritable ancêtre de la photographie en couleur. L'exposition Fragile couleur, le triomphe de l'autochrome qui se tient au Musée national de Gdansk, rassemble les plus grands noms des artistes de l’autochrome parmi lesquels figurent, bien sûr, les frères Lumières.

SANS-ABRI – Un combat permanent

Le nombre de sans-abri à Varsovie a fait un bond de 37% depuis 2013, d’après une récente étude. Comment ces personnes sont-elles prises en charge ? Quelle politique adopte le gouvernement à leur…

AGENDA DU WEEK-END- Les bons plans

Ce week-end à Varsovie promet d'être rempli : festival de la glace, fête de la Saint Jean, spectacles de rue, séance de yoga... Il y en a pour tous les goûts pour profiter comme il se doit des…
Une internationale

EXPATRIATION ET IMPATRIATION - Le revers de la médaille

De plus en plus d’entreprises transfèrent une partie de leurs activités à l’étranger, vers des pays à moindre coût. L’expatrié et l’impatrié sont destinés à être le lien physique entre le siège et son centre d’opération délocalisé pour assurer le contrôle des opérations et procéder aux transferts de connaissances entre les deux entités. Or il s’avère que le transfert de personnel n’a pas toujours un impact positif !
Actu internationale
En direct d'Europe
Expat
Expat - Emploi

EXPATRIATION ET IMPATRIATION - Le revers de la médaille

De plus en plus d’entreprises transfèrent une partie de leurs activités à l’étranger, vers des pays à moindre coût. L’expatrié et l’impatrié sont destinés à être le lien physique entre le siège et son centre d’opération délocalisé pour assurer le contrôle des opérations et procéder aux transferts de connaissances entre les deux entités. Or il s’avère que le transfert de personnel n’a pas toujours un impact positif !

EXPATRIATION – 10 pays pour booster sa carrière

Etats-Unis, Royaume-Uni, Taïwan... Sur la base des réponses apportées par 14.000 personnes expatriées (de toutes nationalités), la dernière enquête publiée par InterNations compile les pays où il faut s’expatrier si l’on veut booster sa carrière. L'Europe est mal classée.
Expat - Politique
Magazine