Varsovie

ELECTIONS EN FRANCE - Les echos dans la presse polonaise à J-2

A quatre jours du premier tour, la presse polonaise accorde une large attention à l’élection présidentielle française.

Le correspondant à Paris de Gazeta Wyborcza retranscrit l’atmosphère des marchés où les militants font campagne, tandis que l’envoyé spécial de Rzeczpospolita donne la parole à deux intellectuels, Alain Finkielkraut et Guy Sorman, pour tenter d’expliquer les maux dont souffriraient les Français (« perte d’identité », « peur de la mondialisation ») et les raisons qui les poussent à soutenir des candidats radicaux.

Le même Rzeczpospolita dresse également le portrait de Nicolas Dupont-Aignan, jusqu’ici ignoré des médias polonais. Selon le journaliste, « ce maire d’une petite commune de la banlieue parisienne peut au dernier moment changer le résultat des élections » en récupérant une partie de l’électorat de François Fillon. Rzeczpospolita lui attribue notamment l’intention de créer un « Guantanamo à la française » pour y enfermer les « djihadistes ».

Selon Dziennik Gazeta Prawna, l’élection présidentielle de cette année sera la plus serrée et la plus imprévisible de l’histoire de la Vème République, notamment en raison du grand nombre d’électeurs indécis. Pour le journal, aucun des candidats à la présidentielle ne propose de vraie recette pour faire sortir la France de la crise. En revanche, il observe qu’à l’exception d’Emmanuel Macron, tous ont dévoilé des tendances prorusses et se sont montrés favorables à la levée des sanctions économiques imposées contre la Russie après l’annexion de la Crimée.

Le quotidien analyse aussi la sociologie et la géographie électorales du Front national. La popularité de ce parti chez les ouvriers s’expliquerait notamment par l’incertitude économique, l’ouverture des frontières, la globalisation et les délocalisations des entreprises, à l’exemple de la production de Whirlpool qui va bientôt être transférée d’Amiens vers la Pologne.

La Rédaction (lepetitjournal.com/Varsovie) - Vendredi 21 avril 2017

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite !

Suivez-nous sur Facebook

 

POLITECHNIKA- Une école d'exception

L'école Politechnika de Varsovie est la plus grande école polonaise et la première du pays à obtenir le droit de dispenser ses cours en polonais en 1905, à une époque où les trois puissances étrangères occupant la Pologne imposent leurs propres langues . Une visite proposée par Varsovie Accueil est l'occasion rêvée pour découvrir son histoire. À travers cette école, c'est aussi une partie de l’histoire de la Pologne qui nous est contée et…

SOMMET DE L'OTAN - Les décisions pour la Pologne

Gazeta Wyborcza résume les rencontres et décisions prises jeudi 25 mai, au sommet de l’OTAN à Bruxelles, qui a réuni les 28 chefs d’États et de gouvernement des pays de l’Alliance atlantique.

POLLUTION- Pourquoi tant de smog cet hiver ?

Ceux qui ont passé leur premier hiver en Pologne ont pu être surpris par l'importance de la pollution de l'air. Masques anti-pollution en ruptures de stock, concentrations extrêmement élevées de…
Une internationale

VOYAGES D’AFFAIRES – Les risques encourus quand on prend trop souvent l’avion

Valorisés par la société, et souvent encouragés par les entreprises, les voyages d’affaires pourraient pourtant être préjudiciables pour la santé, aussi bien morale que physique. Le manque prolongé de sommeil, les changements répétés d’horaires, cumulés au stress procuré par le travail, finissent par avoir un impact sur les « business travellers ». 
Actu internationale
En direct d'Europe
Expat
Expat - Emploi

VOYAGES D’AFFAIRES – Les risques encourus quand on prend trop souvent l’avion

Valorisés par la société, et souvent encouragés par les entreprises, les voyages d’affaires pourraient pourtant être préjudiciables pour la santé, aussi bien morale que physique. Le manque prolongé de sommeil, les changements répétés d’horaires, cumulés au stress procuré par le travail, finissent par avoir un impact sur les « business travellers ». 

COACHING - Comment réinventer sa carrière grâce à une non-équivalence des diplômes à l’étranger

Vous êtes psychologue, sage-femme, orthophoniste, juriste, avocate, médecin, pharmacienne….et votre diplôme n’est pas reconnu dans le pays dans lequel vous vivez. Cela fait plusieurs années que vous exerciez ou bien, vous venez juste de terminer votre formation dans le cadre d’une reconversion, vos perspectives sont les mêmes : il est tout à fait possible de réinventer positivement votre carrière. 
Expat - Politique

REPUBLIQUE EN MARCHE – Qui sont les candidats pour les Français de l’étranger ?

Ils sont inconnus du grand public et pourtant, forts du score important d’Emmanuel Macron à l’étranger, ils pourraient créer la surprise et vous représenter à l’Assemblée nationale. Jeunes ou moins jeunes, issus de la société civile, de la tech ou dans la politique de longue date, on lève le voile sur leurs profils et leurs ambitions
Magazine