Varsovie

AFFAIRE BERCZYNSKI - Le ministre de la Défense encore éclaboussé

Le président de la commission d’enquête sur la catastrophe aérienne de Smolensk, le professeur Wacław Berczyński, s’est vanté dans un entretien paru vendredi dans Dziennik Gazeta Prawna d’ «avoir torpillé les Caracal ».

Nommé par le ministre Antoni Macierewicz président du conseil de surveillance de l’usine WZL de Łódź (la même qui devait construire les Caracal en coopération avec Airbus Helicopters) pour pouvoir faire ses expérimentations sur l’accident de Smolensk, il aurait confié à un journaliste de l’hebdomadaire wSieci en avril 2015 que « l’achat de Caracal était une escroquerie car la Pologne aurait à payer trop cher pour ces machines ». M. Berczyński a également fait savoir que M. Antoni Macierewicz, après avoir obtenu le portefeuille ministériel de la défense, l’avait nommé «plénipotentiaire pour les hélicoptères ».

Cette interview a immédiatement déclenché une polémique. Le ministère de la Défense s’en est distancé en publiant vendredi après-midi un communiqué rappelant que les négociations avec Airbus Helicopters ont été rompues en raison d’un offset insatisfaisant pour la partie polonaise. La PO réclame de son côté l’ouverture d’une enquête parlementaire, voire judiciaire sur les révélations du professeur Berczyński. « Nous ne pouvons pas accepter le fait qu’en Pologne, pays de l’UE, il y ait des standards d’une république bananière, qu’il y ait des appels d’offre, des procédures, des lois sur les marchés publics et qu’en même temps, un seul homme au statut trouble se vante d’influencer l’attribution des marchés », a réagi l’ancien ministre de la Défense, M. Tomasz Siemoniak. Ce dernier rappelle en même temps que M. Berczyński a travaillé par le passé pour Boeing, ce qui fait planer des doutes sur son impartialité.

Comme après l’affaire Misiewicz, les déclarations de M. Berczyński déclenchent un nouveau scandale dans l’entourage du ministre Antoni Macierewicz. Le quotidien Rzeczpospolita parle d’une compromission de la Pologne aux yeux de ses partenaires étrangers. Dziennik Gazeta Prawna  va encore plus loin dans son commentaire en demandant la démission de MM. Berczyński et Macierewicz s’il se confirme que le premier avait eu accès au dossier de l’appel d’offre sans être membre du groupe responsable de leur examen.

 

La Rédaction (lepetitjournal.com/Varsovie) - Mercredi 19 avril 2017

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite !

Suivez-nous sur Facebook

 

FIN D'EXPAT - Avec Sybille Lamson

Avant qu’elle ne plie bagage lepetitjournal.com/Varsovie est allé à la rencontre Sybille Lamson. Autour d’un thé, nous avons parlé d’expériences, de rencontres mais surtout de lumière !

COUR SUPRÊME - Le Sénat vote la loi

Dans la nuit de vendredi 21 à samedi 22 juillet, malgré les manifestations devant le Parlement à Varsovie, les mises en garde de l’Union européenne et les appels de Washington, le sénat a voté la loi…

AGENDA DU WEEK-END- Les bons plans

Varsovie restera fidèle plus que jamais ce week-end à sa réputation de ville musicale: jazz, latino, ou encore musique classique avec Chopin ou Mozart, les mélomanes devraient trouver leur bonheur.…
Une internationale

CIAO ITALIA ! - Un siècle d’immigration et de culture italiennes en France

Tradition, culture mais aussi xénophobie et violence ont marqué l’immigration italienne en France, la plus importante de l’histoire française. Alors que jusqu’au 10 septembre, l’exposition « Ciao Italia ! » retrace ce siècle d’histoire franco-italienne au musée de l’Immigration à Paris, retour sur une période qui a permis d’imprégner la culture française.
Actu internationale
En direct d'Europe
Expat
Expat - Emploi

COACHING – L’effet miroir de mes parents

Chaque fois que ses parents viennent lui rendre visite à New-York, Bertrand a comme l’impression de se regarder dans « un miroir déformant ». Il ne se sent pas à l’aise en leur présence, culpabilise et a la désagréable impression d’être un fils indigne… Alors qu’il croyait qu’en fuyant la France il résoudrait son problème, il réalise en fait qu’il doit avant tout se faire face à lui-même. 
Expat - Politique

GESTION DE CRISE – Les consuls face à l’exceptionnel

Peu importe l’endroit ou le pays dans lequel vous pouvez vous trouver dans le monde : en situation de crise, la France par le biais de ses consuls protège ses concitoyens. Cette année, 89 consuls et consuls généraux exercent leurs missions à travers le monde. Mais attention, ils ne doivent pas être confondus avec les ambassadeurs… Petit tour d’horizon de leurs missions et des actions qu’ils peuvent mener en cas de crise. 

TRIBUNE - La marginalisation des Français de l'étranger est En Marche

"Make French People abroad great again !Je me permets d'interpeller officiellement les 10 députés de la République En MARCHE à l'étranger. Dans le discours du President de la Republique à Versailles, comme dans le discours de politique générale du Premier Ministre on ne trouve aucune mention aux Français de l'étranger". Une tribune de Boris Faure, Conseiller consulaire des Français de Belgique
Magazine