Varsovie

POLOGNE/EUROPE - Interview du ministre des Affaires étrangères polonais

Polska The Times publie un entretien avec le chef de la diplomatie polonaise qui explique les raisons pour lesquelles la dernière démarche polonaise à Bruxelles n’a pas abouti.

En fait, le ministère n’a eu que quelques jours pour promouvoir la candidature de Jacek Saryusz-Wolski, lui-même n’ayant accepté de se porter officiellement candidat que le samedi précédant le sommet. M. Waszczykowski remarque également qu’on ne peut pas parler de « 27 voix qui ont soutenu Donald Tusk ». Il rappelle que la question posée aux chefs de gouvernement a été « qui s’opposait à sa candidature ». « De là, nous ne savons pas réellement quels pays l’auraient soutenu et lesquels se seraient abstenus », observe-t-il.

Pour M. Waszczykowski, les deux ans de Donald Tusk à Bruxelles ont été complétement « improductifs » pour la diplomatie polonaise.

Ensuite, le ministre polonais des Affaires étrangères évoque la nécessité de réformer l’Union européenne. « Si une partie des Etats de l’Europe occidentale interprète aujourd’hui les traités de manière erronée comme leur permettant de recourir à une Europe à plusieurs vitesses, nous n’allons pas soutenir cela » déclare le ministre. Il met en garde contre une intégration plus étroite de la zone euro qui formerait un « consortium de banques franco-allemandes et élirait un président dirigeant de facto l’Union européenne ». Cela briserait pour lui la solidarité européenne.

Le chef de la diplomatie polonaise s’oppose également au principe du salaire minimum européen et à la lutte contre « le soi-disant dumping social » qui entrave les principes du marché unique. « Nous nous voyons refuser le droit élémentaire de la [libre] concurrence bien que nous soyons un membre à part entière de l’Union européenne » constate M. Waszczykowski. 

Interrogé enfin sur sa rencontre avec Marine Le Pen en janvier dernier, il constate que le programme de la présidente du Front national serait une sorte de « protectionnisme intelligent, brisant la coopération européenne ». « Cela ne nous convient pas », conclut-il.

Source: Polska The Times - 17 mars

La Rédaction (lepetitjournal.com/Varsovie) - Lundi 20 mars 2017

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite !

Suivez-nous sur Facebook

 

AGENDA DU WEEK-END- Les bons plans

Varsovie restera fidèle plus que jamais ce week-end à sa réputation de ville musicale: jazz, latino, ou encore musique classique avec Chopin ou Mozart, les mélomanes devraient trouver leur bonheur. Les lieux où danser ne manqueront pas non plus, et pour ceux qui préféreront le calme, des rendez-vous gastronomiques ou culturels seront aussi de la partie... 

REFORME DES TRIBUNAUX - Le PiS va jusqu'au bout

La Commission de la Justice et des droits de l’Homme a adopté mercredi soir les amendements proposés par le Président et a simultanément rejeté en bloc les quelque 1.300 amendements de l’opposition.…

MUSIQUE - A la découverte du disco polo !

Si vous habitez en Pologne, vous n’avez certainement pas échappé au disco polo ! Spécialité du pays de Chopin, il reste méconnu à l’international. D’où vient-il ? A quoi correspond-il ?…

REFORME DE LA JUSTICE - Un "coup d'Etat"...

La série de lois controversées sur le système judiciaire, menées par le parti Droit et Justice (PiS) au pouvoir, a provoqué ce dimanche dans les plus grandes villes de Pologne (Varsovie, Cracovie,…

LA LUBELSKIE - La Pologne méconnue

Située au sud-est de la Pologne, La Lubelskie, qui correspond à la Voïvodie (autour de Lublin), est une région souvent ignorée par les tours opérateurs qui proposent des circuits touristiques à…

AGENDA DU WEEK-END- Les bons plans

Même si le mois de juillet s’annonce mal côté météo, lepetitjournal.com/Varsovie vous a choisi une sélection d’événements pour profiter comme il se doit de l’ambiance estivale : cinéma et concerts en…
Une internationale

ÎLE-DE-FRANCE – Ouverture de 3 lycées internationaux

Jusqu’à l’année dernière l’Ile-de-France ne bénéficiait que d’un seul lycée international public. Mais la région semble aujourd’hui déterminée à remédier à cette situation, souhaitant devenir attirer de plus en plus de talents venus de l’étranger. Il est prévu que 3 nouveaux établissements internationaux publics voient le jour prochainement. Le premier devrait d’ailleurs ouvrir ses portes pour la rentrée 2018.
Actu internationale
En direct d'Europe
Expat
Expat - Emploi

COACHING – L’effet miroir de mes parents

Chaque fois que ses parents viennent lui rendre visite à New-York, Bertrand a comme l’impression de se regarder dans « un miroir déformant ». Il ne se sent pas à l’aise en leur présence, culpabilise et a la désagréable impression d’être un fils indigne… Alors qu’il croyait qu’en fuyant la France il résoudrait son problème, il réalise en fait qu’il doit avant tout se faire face à lui-même. 
Expat - Politique

GESTION DE CRISE – Les consuls face à l’exceptionnel

Peu importe l’endroit ou le pays dans lequel vous pouvez vous trouver dans le monde : en situation de crise, la France par le biais de ses consuls protège ses concitoyens. Cette année, 89 consuls et consuls généraux exercent leurs missions à travers le monde. Mais attention, ils ne doivent pas être confondus avec les ambassadeurs… Petit tour d’horizon de leurs missions et des actions qu’ils peuvent mener en cas de crise. 

TRIBUNE - La marginalisation des Français de l'étranger est En Marche

"Make French People abroad great again !Je me permets d'interpeller officiellement les 10 députés de la République En MARCHE à l'étranger. Dans le discours du President de la Republique à Versailles, comme dans le discours de politique générale du Premier Ministre on ne trouve aucune mention aux Français de l'étranger". Une tribune de Boris Faure, Conseiller consulaire des Français de Belgique
Magazine