Varsovie

INSURRECTION DE VARSOVIE - Il y a 73 ans

Demain, le 1er août, l’Insurrection de Varsovie aura 73 ans. A cette occasion, comme chaque année, toute la Pologne célèbrera la mémoire des victimes qui ont lutté pour l’indépendance du pays en 1944. 

Comme le montre le film There is a city (https://www.youtube.com/watch?v=Ejd2rsXoQSI) réalisé par le Musée de l’Insurrection de Varsovie, chaque année, le 1er août à 17 heures, les sirènes retentissent et toute la ville s’immobilise pendant une minute, en mémoire de l’Insurrection qui éclata en 1944.

Barricade
© Sylwester Braun — http://www.powstanie-warszawskie-1944.ac.pl/pojazdy_w_powstaniu_chwat.htm

Cette opération militaire constitue l’une des batailles majeures de la Seconde Guerre Mondiale. Son but était de libérer la capitale polonaise de la domination nazie, afin que l’Etat polonais puisse reprendre lui-même le contrôle du pays et ainsi éviter que l’URSS n’impose au peuple un gouvernement communiste. Alors que l’Armée Rouge était stationnée sur la rive droite de la Vistule, du côté de Praga, et que les forces nazies occupaient le centre de Varsovie, les résistants polonais, organisés en une armée de libération nationale, l’Armia Krajowa (AK), lancèrent l’offensive. Les premiers jours de lutte furent couronnés de succès, les insurgés réussissant à reprendre aux allemands certains quartiers de la ville. Cependant, ils ne purent résister longtemps à l’ennemi en raison de rapports de force très déséquilibrés. Les nazis, ravitaillés régulièrement, disposaient de matériel performant, tandis que les résistants polonais manquaient cruellement d’armes. D’autre part, les Polonais attendaient avec espoir un soutien des Alliés qui ne vint jamais. Staline, quant à lui, observait avec satisfaction le déroulement de cette lutte inégale. Plus les résistants se saigneraient au combat, et notamment cette génération de jeunes patriotes nés dans la nouvelle Pologne indépendante de 1918 (la génération des Colombs), plus il lui serait facile d’imposer dans le pays un régime communiste. 

 

Monument dédié à l’insurrection de Varsovie
© Par Dhirad — Dhirad 2004, CC BY-SA 3.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=108697

Les combats étaient d’une rare violence et les conditions de vie des insurgés insoutenables. Le film Powstanie Warszawskie (http://www.lepetitjournal.com/varsovie/a-voir-a-faire/186498-powstanie-warszawskie-le-film-de-l-insurrection-de-varsovie),
sorti en mai dernier, permet de se les représenter.

Le 2 octobre 1944, après 63 jours de lutte acharnée, les insurgés capitulèrent. On estime que l’Insurrection a fait plus de 250 000 victimes civiles. Après la capitulation polonaise, les troupes allemandes, sur ordre d’Hitler, s’employèrent méthodiquement à détruire ce qui restait de la capitale. Lorsque les soviétiques franchirent la Vistule et entrèrent dans Varsovie en janvier 1945, plus de 85 % de la ville était détruite.

 

 

Pour en savoir plus sur l'Insurrection de Varsovie, lire également:

VISITE AVEC VARSOVIE ACCUEIL - Le musée de l'Insurrection 

JEAN GASPAROUX - Quand un Français débarque en pleine Insurrection de Varsovie 

Anna Kasprzack (lepetitjournal.com/Varsovie) – Lundi 31 août 2017

Article publié la première fois en juillet 2014

 

 

INSURRECTION DE VARSOVIE - Il y a 73 ans

Demain, le 1er août, l’Insurrection de Varsovie aura 73 ans. A cette occasion, comme chaque année, toute la Pologne célèbrera la mémoire des victimes qui ont lutté pour l’indépendance du pays en…
Une internationale

A la découverte d'un Paris insolite en compagnie d'un greeter

 Comme beaucoup d'Américains, Mike, Dennis, Brian et Derek rêvaient de visiter Paris, mais pas forcément à la manière de touristes ordinaires. Ils ont donc fait appel aux greeters, ces habitants qui font découvrir aux voyageurs une capitale hors des sentiers battus. 
Actu internationale
En direct d'Europe
Expat
Expat - Emploi

Un pâtissier français détenu en Chine depuis cinq mois

Un pâtissier français, employé à Shanghaï d'une chaîne de boulangeries fermée pour raisons sanitaires, est en détention depuis cinq mois en Chine, a révélé sa famille qui a lancé une pétition pour sa libération, une situation que le Quai d'Orsay suit "avec la plus grande attention".
Expat - Politique

GESTION DE CRISE – Les consuls face à l’exceptionnel

Peu importe l’endroit ou le pays dans lequel vous pouvez vous trouver dans le monde : en situation de crise, la France par le biais de ses consuls protège ses concitoyens. Cette année, 89 consuls et consuls généraux exercent leurs missions à travers le monde. Mais attention, ils ne doivent pas être confondus avec les ambassadeurs… Petit tour d’horizon de leurs missions et des actions qu’ils peuvent mener en cas de crise. 
Magazine