Varsovie

TOURISME EN POLOGNE – A la découverte de Gdańsk, la perle de la Baltique

La cité hanséatique continue de fasciner après plus de 1 000 ans d’existence et continue d’attirer touristes et curieux. Sous un soleil estival ravissant qui éclaire le littoral de la Baltique, venez découvrir la séduisante Gdańsk, son ambiance portuaire ainsi que son architecture majestueuse à travers un itinéraire touristique spécialement concocté pour vous...

Une ville centrale de l’histoire européenne

Peu de cités ont eu un poids aussi important dans l’histoire de la Pologne, ou même de l’Europe, que cette ville que l’on surnomme « La perle de la Baltique », un qualificatif loin d’être usurpé. L’ancienne Dantzig prussienne a toujours été une cité florissante depuis sa fondation vers l’an mille, et certains des événements qui s’y déroulèrent changèrent l’histoire de notre monde.

La ville jouit d’un positionnement propice, sur le littoral baltique, et au carrefour des influences germaniques, scandinaves et slaves. Dès le Moyen-Age, les nationalités, cultures et religions s’y rencontrent et s’y mélangent, tandis que le commerce se développe entre les différents ports de la Baltique. Gdańsk est alors une petite république indépendante où se rencontrent marchands et marins. Elle va se doter d’un port, s’allier avec les principaux ports de la Baltique (Hambourg, Lubeck, Novgorod) au sein de la Hanse, ce qui lui garantira une formidable richesse tout au long des siècles.

Au XXème siècle, la ville, majoritairement allemande, devient une cité-libre placée sous la protection du nouvel Etat polonais après le Traité de Versailles en 1918. Mais le nouveau maître de l’Allemagne, Adolf Hitler, convoite ce « corridor de Dantzig » et veut s’en emparer pour réunir la Prusse-Orientale avec le reste du territoire allemand. La Pologne refuse. Alors le 1er septembre 1939, le cuirassé Schleswig-Holstein bombarde le port et les armées du Führer s’emparent rapidement de la ville. Cet événement marquera le début du plus sanglant conflit qu’ait connu l’Europe.

La page tragique ouverte par cet événement va pourtant se refermer ici, car c’est à Gdańsk que, le 31 août 1980, Lech Wałęsa et plusieurs autres syndiqués créèrent Solidarność, dont l’action provoquera la chute du régime communiste en Europe de l’Est quelques années plus tard.

Toutes ces raisons font que Gdańsk est un lieu absolument indispensable à visiter en Pologne. Aujourd’hui, la ville est la 6ème plus grande du pays avec ses 460 000 habitants, et en demeure l’une des plus dynamiques. Située sur le Delta de la Vistule, elle est notamment célèbre pour ses chantiers navals et ses pierres d’ambre.

Une ville au riche patrimoine historique

Comme toutes les villes polonaises historiques, il est bien difficile d’imaginer Gdańsk sans une vielle-ville en son sein. Celle-ci se concentre autour de l’ancienne Voie Royale (ul. Dluga et Dlugi Targi), qui s’étend sur quelques centaines de mètres entre la Porte Dorée et les rives de la Vistule. Une grande partie du centre-ville de Gdańsk avait été détruite pendant la Seconde Guerre mondiale mais la reconstruction de la ville a été très fidèle à son passé, en se basant sur les archives de la ville. Ainsi, les sublimes édifices du centre-ville semblent dater du XVIème ou du XVIIème siècle, à l’âge d’or de la ville. Vous pourrez y admirer les détails des maisons à pignon de la vielle-ville, ainsi que les fresques et statues qui ornent les maisons des marchands de la ville. En empruntant la rue Dluga, où l’on trouve certains monuments célèbres de Gdańsk parmi lesquels le Grand Arsenal (Wielka Zbrojownia) ou le Château aux Lions (Lwi Zamek), on finit par arriver sur la place du Long-Marché (Dlugi Targ), arc-en-ciel architectural car les façades des maisons y sont peintes de toutes les couleurs. Vous remarquerez sans doute l’Hôtel de Ville et son superbe beffroi, remarquable édifice du XVIème siècle au style aussi bien gothique que baroque. La fontaine de Neptune, au centre de la place, rappelle l’importance de la mer Baltique pour la ville.

Levez alors la tête et vous observerez la figure majestueuse de la Basilique Sainte-Marie, la plus grande église de Pologne, et aussi l’une des plus grandes églises en briques du monde. L’intérieur comporte une sublime horloge astronomique du XVème siècle, ainsi qu’une tour de 78 mètres, à laquelle on accède en gravissant un escalier de 405 marches : une fois au sommet, le panorama magnifique porte sur toute la région de Gdańsk.

La rue qui relie la Basilique aux quais de la Vistule est la rue Mariacka, probablement la plus belle et la plus insolite de la ville. Totalement authentique, car n’ayant pas été détruite pendant la guerre, cette rue ressemble à un véritable décor de film où se mêlent boutiques de souvenirs, marchands de glace et bijouteries d’ambre au sein de bâtiments datant de plusieurs siècles.

Vous arriverez ensuite sur les Quais Moltava, situés le long de la Vistule. En face, vous observerez l’Ile Olowianka, ancien lieu de stockage de métaux. Mais la merveille des merveilles de la ville se situe pourtant sur votre rive : c’est Żuraw, la Grue à Mats : cette immense grue médiévale est la plus grande d’Europe. Vous pouvez étudier son mécanisme en la visitant. A quelques pas de la grue, le musée maritime de la ville rappelle l’histoire du port de Gdańsk à travers les siècles.

La visite de la ville ne serait pas complète sans se remémorer l’héroïque épopée de Solidarność. A quelques encablures de la vielle-ville, au nord de Gdańsk, se trouvent les chantiers navals dans lesquels travaillaient plus de 20 000 personnes au temps du communisme, parmi lesquels le célèbre électricien moustachu devenu Prix Nobel de la Paix et Premier Président de la Troisième République de Pologne.

A côté, le Centre Européen de Solidarité (CES), plus couramment appelé « musée Solidarność », est dédié à l’histoire du célèbre syndicat et à l’opposition au communisme en Pologne et en Europe. Il s’agit d’un lieu remarquable, inauguré il y a seulement deux ans où plus de 1.800 objets insolites illustrent avec authenticité le combat mené vers la démocratie (Voir notre article : CENTRE EUROPÉEN DE LA SOLIDARITÉ - Sur les traces de Solidarność ).

D’autres endroits de la ville méritent également le détour comme le phare du Port Nouveau, l’Eglise de la Ste Trinité, la Forteresse Wisłoujście, l’Eglise de Sts Pierre et Paul, la Gare Centrale PKP, le Monuments aux Ouvriers du Chantier Disparus, ainsi que de nombreux autres.

Une ville dynamique et active

Toutefois, il serait injuste de présenter la ville sans parler de son dynamisme. Réputée pour être une ville de liberté et de tolérance au cours de son histoire, Gdańsk déroute par son cosmopolitisme et propose une vie culturelle intense. Sportive, vous pouvez y louer des vélos et vous promener sur les nombreuses pistes cyclables de la ville, ou bien choisir une excursion à voile ou en canoé. Le soir, les bars de la ville sont combles et y accueillent riverains, étudiants et touristes.

De manière générale, la ville apparaît comme un endroit incontournable à découvrir en Pologne, qui nécessitera au minimum 2 jours de visite. Mais vous pourrez prolonger le séjour en allant découvrir les sites à proximité de Gdańsk : la presqu’île de Westerplatte, où se déroula une grande bataille de la Seconde Guerre mondiale, à 10km ; le château teutonique de Malbork, classé au Patrimoine de l’UNESCO et ancien fief des Chevaliers Teutoniques, à 50km (voir notre article :CHÂTEAU DE MALBORK – Visitez la plus grande forteresse d’Europe ) mais surtout les deux autres villes qui forment avec Gdańsk la mégalopole de la Tricité : Sopot la balnéaire et Gdynia l’industrielle, toutes deux situées à moins d’une demi-heure de la perle de la Baltique.

Photos  (de haut en bas):
Photographie n°1 : Les quais de Gdańsk 
Photographie n°2 : Ancienne carte de la ville datant du XVIIème siècle
Photographie n°3 : Manifestation d'ouvriers devant les Chantiers Navals de Gdańsk, 1980 
Photographie n°4 : Porte dorée de Gdańsk 
Photographie n°5 : Place du Long-Marché (Dlugi Targ)
Photographie n°6 : rue Mariacka
Photographie n°7 : Żuraw, la grue médiévale
Photographie n°8 : le « musée Solidarność »

© Photos: Ludo Olivier

Ludo Olivier (lepetitjournal.com/Varsovie) - Mercredi 26 juillet 2017

Article publié en juillet 2016

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite !

Suivez-nous sur Facebook

 

INSURRECTION DE VARSOVIE - Il y a 73 ans

Demain, le 1er août, l’Insurrection de Varsovie aura 73 ans. A cette occasion, comme chaque année, toute la Pologne célèbrera la mémoire des victimes qui ont lutté pour l’indépendance du pays en…
Une internationale
Actu internationale
En direct d'Europe
Expat
Expat - Emploi

Un pâtissier français détenu en Chine depuis cinq mois

Un pâtissier français, employé à Shanghaï d'une chaîne de boulangeries fermée pour raisons sanitaires, est en détention depuis cinq mois en Chine, a révélé sa famille qui a lancé une pétition pour sa libération, une situation que le Quai d'Orsay suit "avec la plus grande attention".
Expat - Politique

GESTION DE CRISE – Les consuls face à l’exceptionnel

Peu importe l’endroit ou le pays dans lequel vous pouvez vous trouver dans le monde : en situation de crise, la France par le biais de ses consuls protège ses concitoyens. Cette année, 89 consuls et consuls généraux exercent leurs missions à travers le monde. Mais attention, ils ne doivent pas être confondus avec les ambassadeurs… Petit tour d’horizon de leurs missions et des actions qu’ils peuvent mener en cas de crise. 
Magazine