Varsovie

FESTIVAL PHOTO – Alexandra Soldatova présente son Bélarus

C’est au cours d’un voyage de travail, alors que son appareil photo cesse de fonctionner, qu’Alexandra Soldatova, diplômée en mathématiques, réalise qu’elle ne peut vivre sans la photographie. Elle décide alors de prendre un cours de photographie, et débute ainsi une nouvelle carrière prometteuse. LePetitJournal.com l’a rencontrée à l’occasion de son passage à Cracovie où elle présente son exposition Everything Must Be Beautiful pour la section ShowOFF du prestigieux Mois de la photo à Cracovie.


La Bélarusse, qui a appris le polonais au cours d’un voyage d’autostop en Pologne, a d’abord exploré le côté documentaire de la photographie, en travaillant notamment comme photojournaliste. Elle rappelle que les choses changent vite, particulièrement dans son pays natal, et estime donc important de documenter le présent afin d’en garder des traces. 

Elle expose son travail pour la première fois en 2005, à Moscou. Par la suite, ses photographies sont présentées à Minsk ainsi qu’en Lituanie. L’artiste déclare avoir atteint son but quand elle voit un visiteur s’arrêter et s’attarder sur un cliché, car elle souligne que si l’art doit être beau et esthétique, il doit également porter à réflexion. Elle compare d’ailleurs les mathématiques et l’art : beaucoup de gens n’aiment pas les mathématiques car ils ne comprennent pas, faute de s’arrêter et de réfléchir au problème qui leur est présenté. C’est le même principe en art : si on prend le temps de s’arrêter et de réfléchir à ce qui se trouve devant nous, on y reste rarement indifférent.

Everything Must Be Beautiful

Pour le Mois de la photo à Cracovie, Alexandra Soldatova présente son projet Everything Must Be Beautiful, refusé par les galeries de Minsk. L’artiste explique que les institutions culturelles au Bélarus ont une compréhension plutôt traditionnelle de l’art et de la beauté et ont jugé que son projet ne méritait pas d’être montré au grand public. Ironiquement, ses clichés, qui présentent un Belarus coloré et festif, ont été sélectionnés parmi des milliers pour le Mois de la photo à Cracovie, le plus prestigieux festival de photographie en Europe Centrale et de l’Est. L’exposition rassemble des photographies prises le long de l’autoroute d’Orcha à Gorki, au Bélarus. On y voit entre autres des arrêts de bus sur lesquels des fleurs ont été peintes comme sur de la céramique et des pierres décorées comme des œufs de Pâques. Ces travaux d’art ont été réalisés par de simples employés de la ville, à la demande des maires qui désiraient égayer le paysage. Avec cette exposition, l’artiste souhaite ouvrir les yeux aux spectateurs sur la beauté de ce pays, où l’on tente d’embellir les paysages déjà enchanteurs. Selon l’artiste, le fait que l’exposition présente une collection de ces clichés  rend le message plus efficace, renforçant l’idée que cette beauté n’est pas accidentelle, mais bel et bien planifiée. 

By Now

Son travail a également été sélectionné pour By Now (un jeu de mots avec « .by », l’extension des pages web du Bélarus), une exposition présentant le Bélarus contemporain en photo au Festival de la phototographie à Łódź. L’exposition sera ouverte du 6 au 16 juin.

http://www.fotofestiwal.com/2013/en/

Minsk stories

Alexandra Soldatova travaille actuellement à son projet Minsk stories, qui présente la capitale au quotidien, rassemblant des clichés pris en été comme en hiver de blocs appartement, des plages artificielles en ville où ils vont se détendre, etc. L’artiste espère en faire un livre, afin de présenter un visage différent de Minsk, capitale d’un pays méconnu.

Son exposition Everything Must Be Beautiful est ouverte au public jusqu’au 16 juin, dans le cadre du Mois de la Photographie à Cracovie. La section ShowOFF du festival présente également (gratuitement) le travail innovateur de neuf autres artistes de la relève. La description des expositions est disponible ici : http://www.photomonth.com/index.php/en/page/427/showoff-section-2013.html

Any-Pier Dionne (www.lepetitjournal.com/varsovie) - vendredi 7 juin 2013

©Alexandra Soldatova

 

SANS-ABRI – Un combat permanent

Le nombre de sans-abri à Varsovie a fait un bond de 37% depuis 2013, d’après une récente étude. Comment ces personnes sont-elles prises en charge ? Quelle politique adopte le gouvernement à leur encontre ? Nous nous sommes rendus au refuge du centre des pères Camilliens (Kamiliańska Misja Pomocy Społecznej), qui vient en aide aux personnes subissant la crise du logement, pour en savoir plus.

AGENDA DU WEEK-END- Les bons plans

Ce week-end à Varsovie promet d'être rempli : festival de la glace, fête de la Saint Jean, spectacles de rue, séance de yoga... Il y en a pour tous les goûts pour profiter comme il se doit des…
Une internationale

RESEAU PSY EXPAT – Trouver un psy francophone à l'étranger

Comment être accompagné dans sa mobilité si l’on a besoin d’un suivi psychologique ? Créé par deux psychologues expatriées en Asie, Réseau PsyExpat est une plateforme à but non lucratif qui facilite la recherche de thérapeutes francophones partout dans le monde et les échanges entre professionnels
Actu internationale
En direct d'Europe
Expat
Expat - Emploi

COACHING - Le sacrifice du conjoint suiveur

Selon une enquête récente auprès de la population francophone expatriée, 49% des conjoints suiveurs en recherche d’emploi auraient le sentiment d’avoir sacrifié leur carrière*. Ce chiffre m’a interpellée, car je trouve cela dommage de voir autant de personnes qui voient leur expatriation comme un sacrifice de leur carrière. 
Expat - Politique
Magazine