Varsovie

LITTERATURE - En mémoire de la forêt

Ce n'est pas un roman très printanier mais pour faire le dos rond lors des jours pluvieux qui nous attendent , LePetitJournal.com/Varsovie vous propose de vous plonger dans un chef d'oeuvre. En mémoire de la forêt est un grand roman sur la mémoire et la culpabilité. un de ceux qu'on ne pose pas si facilement et qui va faire passer ces 5 jours en 5heures. si bien que quand vous en sortirez le printemps sera déjà bien établi!

En mémoire de la forêt
Charles T. Powers


L’histoire…
En Pologne quelques années après la chute du communisme. Leszek vit à Jadowia, petit village rural situé non loin de Varsovie. Suite à l’assassinat de son ami d’enfance, il décide de faire la lumière sur cette affaire. Il comprend vite que ce meurtre est lié à l’histoire trouble de son village. Mensonges, trahison et corruption, l’ère communiste n’a pas toujours encouragé les comportements héroïques et personne n’a intérêt à voir les fantômes du passé se réveiller. Sans parler de la disparition 50 ans auparavant de la communauté juive du village qui a laissé des traces que beaucoup voudraient en vain effacer. L’enquête va emmener Leszek sur les chemins tortueux du souvenir et des secrets trop longtemps gardés.


L’auteur…
Né dans le Missouri en 1943, Charles T. Powers a été pendant 20 ans collaborateur du Los Angeles Time. Il a en particulier dirigé depuis Varsovie le département "Europe de l’est" de 1986 à 1991. C’est donc en toute légitimité qu’il nous parle de la Pologne et de ces années charnières, ou le pays renaissait de ses cendres écartelé entre l’avenir à construire et les démons trop présents du passé. Le lecteur sent une vraie maîtrise du sujet, scruté par un regard affuté et le recul propre à l’étranger. Le tout est servi par une écriture à la fois précise et poétique, un style simple qui fait renaître l’atmosphère feutrée et clandestine caractéristique de cette époque.
En mémoire de la forêt est un grand roman sur la mémoire et la culpabilité. Il se lit d’une traite et sans donner de leçons propose des pistes de réflexion sur une période clé de l’histoire de la Pologne.

Extrait…
Une tension se fit nettement entendre sur le bois des vieux bancs, un souffle retenu, une vague de désarroi et de malaise. Et celui qui en était responsable était le plus modéré, le plus réservé des prêtres. Il continua : "Nous sommes trop nombreux à estimer que ce qui leur est arrivé n’est pas un malheur. Une horreur mais pas un malheur. Comprenez-vous la différence ? La trace de l’horreur ne remontait pas jusqu’à nous. Nous n’étions pas coupables et donc d’une certaine manière nous pouvions l’accepter."

Cécile Gaudemet (www.lepetitjournal.com/varsovie.html) Article publié la première fois le vendredi 7 décembre 2012

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite !

Suivez-nous sur Facebook

 

INSURRECTION DE VARSOVIE - Il y a 73 ans

Demain, le 1er août, l’Insurrection de Varsovie aura 73 ans. A cette occasion, comme chaque année, toute la Pologne célèbrera la mémoire des victimes qui ont lutté pour l’indépendance du pays en…
Une internationale
Actu internationale
En direct d'Europe
Expat
Expat - Emploi

Un pâtissier français détenu en Chine depuis cinq mois

Un pâtissier français, employé à Shanghaï d'une chaîne de boulangeries fermée pour raisons sanitaires, est en détention depuis cinq mois en Chine, a révélé sa famille qui a lancé une pétition pour sa libération, une situation que le Quai d'Orsay suit "avec la plus grande attention".
Expat - Politique

GESTION DE CRISE – Les consuls face à l’exceptionnel

Peu importe l’endroit ou le pays dans lequel vous pouvez vous trouver dans le monde : en situation de crise, la France par le biais de ses consuls protège ses concitoyens. Cette année, 89 consuls et consuls généraux exercent leurs missions à travers le monde. Mais attention, ils ne doivent pas être confondus avec les ambassadeurs… Petit tour d’horizon de leurs missions et des actions qu’ils peuvent mener en cas de crise. 
Magazine