Valence

FALLAS 2017 – Revivez l’Ofrenda avec la Falla Castielfabib

Ce samedi 18 mars, le casal faller Castielfabib – Marques de San Juan avait convié Lepetitjournal Valence à les suivre dans les rues de Valence lors de l’Ofrenda. Un moment unique et privilégié que nous vous proposons de revivre en photos. (Photos©LPJValence)

Le rendez-vous était donné à 17h exactement, sur la plaza del Diputat Lluís Lucía, derrière la Falla de Xavier et Romain plus précisément. Déjà de nombreuses Falleras et Falleros ajustaient leurs tenues et les enfants, habillés aussi majestueusement que leurs parents, courraient ou lançaient des pétards. Une fois les bouquets de fleurs blanches récupérés par toutes les falleras, il est temps d’aller chercher la Fallera Mayor à quelques mètres de là et de s'engager dans les rues de Campanar pour rejoindre le centre de Valence à pied. Alors que l’étendard du casal faller est en tête, arborant les différents rubans des prix gagnés grâce aux fallas, c’est la banda quant à elle, qui ferme le défilé.

Une centaine de personnes composent le cortège, des plus petites, encore dans les bras de leurs parents pour certaines, aux plus âgées. Chacun a sorti sa plus belle tenue, sa plus belle robe. Alors que les falleras les plus jeunes ont revêtit une mantille blanche, d’autres femmes arborent un voile noir. Si la coutume veut que le noir soit réservé aux femmes mariées et le blanc au célibataire, une des falleras nous explique que c’est plus une question de style et qu’elles assortissent la couleur de leur voile à celle de leur robe.

L’ambiance est festive et joyeuse. Le cortège danse et chante avec la banda. Des touristes s’arrêtent pour demander des photos aux falleras pour lesquelles elles posent avec grand plaisir. Elles-mêmes n’hésitent pas à sortir leurs téléphones portables pour prendre quelques selfies.

Après une heure et demie de marche à travers la ville, le cortège rentre enfin dans la rue Sant Vicent Martir sous les yeux de dizaine de milliers de personnes. La cathédrale se dessine et bientôt, l’imposante structure en bois déjà bien recouverte de fleurs de la Mare de Deu dels Desemparats (Mère de dieu des Désemparés) apparaît. Le speaker annonce le nom de la Falla. Certaines falleras, très émues, fondent en larme. Le public les acclame et elles cèdent leurs bouquets, gardés précieusement en main depuis leur départ deux heures plus tôt, à des officiels qui vont ajouter les fleurs à toutes les autres pour terminer de composer le manteau de la vierge.

La Rédaction (lepetitjournal.com/valence) Dimanche 19 Mars 2017 
Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite ! 
Suivez nous sur FacebookTwitter et sur Instagram
Téléchargez notre application pour téléphone mobile via Itunes ou via Google Play

 
Valence

PLAGE VALENCIENNE – Gandia Nord

C'est aujourd'hui Gandía qui nous accueille dans le cadre de notre voyage le long des plages de Valence en compagnie du site Playas-Valencia.com. Connue pour être “la plage des madrilènes”, cette localité a tout pour séduire les vacanciers et pas seulement ceux de la capitale.
Une internationale
Actu internationale
Expat
Expat - Emploi

Un pâtissier français détenu en Chine depuis cinq mois

Un pâtissier français, employé à Shanghaï d'une chaîne de boulangeries fermée pour raisons sanitaires, est en détention depuis cinq mois en Chine, a révélé sa famille qui a lancé une pétition pour sa libération, une situation que le Quai d'Orsay suit "avec la plus grande attention".
Expat - Politique

GESTION DE CRISE – Les consuls face à l’exceptionnel

Peu importe l’endroit ou le pays dans lequel vous pouvez vous trouver dans le monde : en situation de crise, la France par le biais de ses consuls protège ses concitoyens. Cette année, 89 consuls et consuls généraux exercent leurs missions à travers le monde. Mais attention, ils ne doivent pas être confondus avec les ambassadeurs… Petit tour d’horizon de leurs missions et des actions qu’ils peuvent mener en cas de crise. 
Magazine