Valence

Virgen de los Desamparados – Les Valenciens rendent hommage ce week-end à la Sainte-Patronne de la ville

La Virgen de los Desamparados lors de l'Ofrenda 2017 (Photo©LPJValence)

 Après San Vicente Ferrer le 24 avril dernier, c’est maintenant la Virgen de los Desamparados que les Valenciens vont honorer ce samedi 13 et ce dimanche 14 mai. La Mare de Deu tient une place très importante dans le cœur des habitants qui lui rendent hommage dès que possible. Lepetitjournal Valence vous en dit plus sur les origines de la Virgen de los Desemparados ainsi que des célébrations prévues ce week-end.

Comme chaque deuxième week-end du mois de mai, les Valenciens vont rendre hommage à la Sainte-Patronne de la ville, la Mare de Deu de los Desamparados (la Mère de Dieu des désemparés) également surnommée la Geperudeta, la petite bossue, en raison de sa position légèrement inclinée. Déjà glorifiée pendant les Fallas lors de l’Ofrenda, cette immense procession des Falleras de toute la ville qui lui offrent un bouquet de fleurs (ofrenda signifie offrande), c’est cependant un mois et demi après qu’a lieu sa commémoration.

Ofrenda sur la plaza de la Virgen (Photo©LPJValence)

A l’origine, la volonté d’un prêtre de protéger les plus faibles

Tout commence le 24 Février 1407 lorsque le père Juan Gilabert Jofré, se dirigeant vers la cathédrale de Valence pour donner un sermon pendant le Carême, est témoin de l'agression d’une personne atteinte de démence par un groupe de jeunes, l’accusant d’être possédé par le diable. Le prête s’interposa alors entre les assaillants et le pauvre homme attaqué, le protégeant et l'emmenant à l’abri. Le dimanche suivant, dans la cathédrale, le prêtre consacra alors une partie de son homélie à prêcher contre « la persécution irrationnelle et cruelle contre les plus innocents, les victimes sans défense et irresponsables » et termina son discours en sollicitant les ouvriers et les artisans de la ville de construire un abri ou un hôpital afin que les plus désemparés puissent y trouver refuge.

Le sermon fût entendu par un homme, Lorenzo Salom, qui, avec d'autres commerçants et artisans, fournirent les fonds nécessaires à la construction de cet abri. L’hospice fût construit en périphérie de la ville, près de l’ancienne Porte de Torrente (au croisement actuel de la calle Hospital avec la calle Guillem de Castro) et c’est le 1er juin 1410 que l’Hôpital des Innocents Follcs i Orats fût inauguré sous la protection de la Vierge Santa Maria de los Innocentes. La confrérie formée par les commerçants et les artisans à l’origine de ce projet, fût créée sous le nom de "Nostra Dona Sancta Maria dels Folls, Innocents e Desamparats" (Notre Dame Sainte Marie des fous, des innocents et des désemparés). Le but de cette communauté était de soigner les malades, d’accueillir les orphelins et les sans-abris, nombreux à cause de la famine de l'époque.

La mystérieuse histoire de la représentation de la Mare de Deu

Si la confrérie est organisée et l’hôpital établi, il manque cependant une représentation de la Mare de Deu de los Desamparados. C’est en 1414 qu’une curieuse histoire se produit. Cette année-là, quatre jeunes hommes, vêtus comme des pèlerins, se présentent à la fraternité et proposent de réaliser une image de la Vierge en deux jours s’ils peuvent bénéficier du gîte et du couvert. Ils sont alors emmenés dans un ermitage un peu plus loin.

Mais voilà, au bout de quatre jours, plus aucun bruit ne se fait entendre. La porte de la maison est alors forcée et c’est avec surprise qu’on découvre l'image de la Vierge Marie … mais sans les pèlerins ! Les mystérieux jeunes hommes s’étaient volatilisés comme des anges. Cet épisode a donné lieu à la légende selon laquelle "feren Àngels", les anges l'ont fait. 

Représentation de la Virgen de los Desamparados (Photo©V.G.Navarro)

Des célébrations très attendues

C’est en 1885 que le pape Léon XIII nomme Sainte Patronne de la ville de Valence la Virgen de los Desamparados et en 1923 qu’elle est canonisée en présence des Rois d’Espagne. La Mare de Deu tient une très grande place dans la ville et c’est avec dévotion que les Valenciens témoignent de leur amour dès le vendredi soir.

Bien entendu, des célébrations et des fêtes valenciennes ne seraient rien sans leurs immuables feux d’artifices et mascletà !

Vendredi 12 mai :

17h : Vêpres solennelles pontificales sonnées depuis la Basilique de la Virgen de los Desemparados.

23h : Danses traditionnelles en l’honneur de la Virgen de los Desamparados avec la participation des fallas et des autels de San Vicente sur la plaza de la Virgen

Samedi 13 mai :

12h : Danses traditionnelles infantiles présidées par la Fallera Mayor Infantil et sa cour d’honneur sur la plaza de la Virgen

18h : Danses traditionnelles avec la participation de groupes de danses des villages sur la plaza de la Virgen

20h : Salve Regina solennelle à la Vierge à la Chapelle Royale

23h : Concert de la Banda Municipal de Valencia, sur la plaza de la Virgen

00h : Feux d’artifice tirés depuis les jardins du Turia, au niveau des Torres de Serranos, suivis par des danses et des chants traditionnels sur la plaza de la Virgen

Dimanche 14 mai :

5h : Messe de « Découverte » des Images Sacrées de la Vierge dans la Chapelle Royale

6h : Messe de l’Association de los Amigos del Camino Virgen de los Desamparados.

8h : Messe des Infantes sur la Plaza de la Virgen. Pendant cette messe, des chœurs de divers collèges chanteront accompagnés par l’Orchestre du Conservatoire José Iturbi de Valencia

10h30 : Transfert de la Vierge depuis sa Chapelle Royale jusqu’à la Cathédral pour la messe pontificale. Itinéraire du transfert : sortie de la Basilique, plaza de la Virgen, Calle Miguelete, plaza de la Reina et enfin entrée dans la Cathédrale par la Puerta de los Hierros

14h : Mascletà terrestre sur la Plaza del Ayuntamiento

18h30 : Procession générale solennelle depuis la Plaza de la Virgen, les rues Caballeros, Tossal, Bolsería, Mercado, Mª Cristina, San Vicente, la Plaza de la Reina, Mar, Avellanas, Palau, Almoina

Lundi 15 mai

20h : Ronde à la Vierge sur la plaza de la Virgen organisée et sponsorisée par la Fondation Bancaja

La Basílica de la Virgen de los Desamparados et la plaza de la Virgen (Photo©Felipe Araya Allende)

 

La Rédaction (lepetitjournal.com/valence) Vendredi 12 Mai 2017 
Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite ! 
Suivez nous sur FacebookTwitter et sur Instagram
Téléchargez notre application pour téléphone mobile via Itunes ou via Google Play

 
Valence

LOISIRS – Que faire ce weekend à Valence (26-28 Mai) ?

Ce weekend de l’ascension fera le bonheur des touristes de passage ! de très bon concerts sont prévus dans les principales salles de la ville, le Palo Market Fest reprend possession des Jardines de Viveros et dimanche le sport sera à l’honneur
Actualité Espagne

LÉGISLATIVES 2017 - La parole à Natacha Barral, candidate du FN

Les Français installés à l'étranger sont appelés aux urnes les 4 et 18 juin prochains afin d'élire les députés qui les représenteront à l'Assemblée nationale. Tous les jours jusqu'aux élections, lepetitjournal.com donne la voix à chaque candidat pour qu'il puisse se présenter aux Français d'Espagne. Ils sont 84.730 électeurs à être inscrits sur les listes électorales en Espagne, pour un total de 112.029 électeurs pour l'ensemble de la 5ème circonscription des Français de l'Étranger, correspondant aux citoyens français installés en Espagne, au Portugal, en Andorre et à Monaco
Une internationale

TENDANCE – Le Fidget Spinner, ce jouet qui rend accro

Le Fidget Spinner. Si vous n'avez pas d'enfants vous ignorez peut-être ce que c'est mais dans les cours de récré du monde entier, il fait un vrai ravage. Cette espèce de toupie est devenue en quelques semaines un vrai phénomène de mode et le jouet le plus vendu sur Amazon. De quoi s'agit-il exactement ? Notre édition de Perth vous propose de découvrir tout ce qu'il y a à savoir sur ce mystérieux objet !
Actu internationale
En direct d'Europe
Turin - Actualité

«Connaissez-vous Turin ?»

Cette question de Nietzsche vaut la peine d'être remise à l'ordre du jour. Car que connaissons nous de Turin aujourd'hui ? Quelle image…
Expat
Expat - Emploi

COACHING - Comment réinventer sa carrière grâce à une non-équivalence des diplômes à l’étranger

Vous êtes psychologue, sage-femme, orthophoniste, juriste, avocate, médecin, pharmacienne….et votre diplôme n’est pas reconnu dans le pays dans lequel vous vivez. Cela fait plusieurs années que vous exerciez ou bien, vous venez juste de terminer votre formation dans le cadre d’une reconversion, vos perspectives sont les mêmes : il est tout à fait possible de réinventer positivement votre carrière. 

COACHING - Avancer sans bouger...

Vous tournez en rond, sans but précis. Vous vous sentez triste, insatisfait, perdu, frustré, bloqué voire inutile ? Dans sa nouvelle rubrique, Nicolas Serres Cousiné vous dévoile la première étape pour avancer sereinement vers une vie qui vous ressemble : commencez par ne plus bouger !
Expat - Politique

REPUBLIQUE EN MARCHE – Qui sont les candidats pour les Français de l’étranger ?

Ils sont inconnus du grand public et pourtant, forts du score important d’Emmanuel Macron à l’étranger, ils pourraient créer la surprise et vous représenter à l’Assemblée nationale. Jeunes ou moins jeunes, issus de la société civile, de la tech ou dans la politique de longue date, on lève le voile sur leurs profils et leurs ambitions
Magazine