Turin

LA COURBE DE L’EXPATRIATION – Dans quelle phase êtes-vous ?

Sentiment d’émerveillement et d’excitation qui accompagne la découverte du pays d’accueil, remise en question de ses capacités d’adaptation, acceptation du nouvel environnement : l’expatriation se compose de différentes phases. Que vous soyez à votre première expérience à l’étranger ou bien un expatrié de longue date, la courbe de l’expatriation de McCormick  et Chapman vous permet de mesurer le chemin parcouru jusqu’à maintenant

 

The Adjustment Process for International Management

1.    Irréalité : vous avez le sentiment que votre relocation est une sorte de rêve. C’est la toute première phase de l’expatriation. Clichés, souvenirs de voyage, films et romans, liens familiaux même éloignés… Aux yeux de tout expatrié de fraîche date, la nouvelle destination se dessine par petites touches, au gré de la perception du nouvel environnement, comme sous les coups de pinceau d’un peintre impressionniste. Les contours sont encore un peu flous, les images indéfinies, les paysages incertains. Rêve ou réalité… qui sait ?  Tout est encore à découvrir !

2.    Fantaisie : un sentiment d’émerveillement et d’excitation dans votre nouvel environnement. Le moment de remettre en cause ses capacités d’adaptation n’étant pas encore arrivé, la découverte de la nouvelle vie est passionnante. Se sentir comme un touriste dans son nouveau chez-soi, n’est-ce pas merveilleux ?

3.    Curiosité : une exploration plus approfondie du nouvel environnement et la prise de conscience des différences. Cette phase, qui coïncide avec l’inversion de la courbe indiquant la perception de ses propres compétences, marque le début d’une remise en question profonde. La difficulté de s’exprimer dans une langue que l’on ne maîtrise pas forcément, de nouvelles habitudes à mettre en place, des conventions sociales différentes à découvrir… tout concourt à créer un sentiment d’appréhension, voire de découragement.

4.    Acceptation de la réalité : il est temps de laisser derrière soi la routine confortable et d’assumer sa nouvelle condition d’ "étranger". Dans la courbe qui dessine la perception de ses compétences, cette phase indique le point le plus bas de la confiance en soi. Mais c’est aussi le moment de rebondir pour pouvoir progresser.

5.    Expérimenter et tester de nouvelles approches. C’est une phase pratique, on essaie de faire les choses différemment. Bilan des résultats : erreurs et réussites. Confrontés aux difficultés de la vie de tous les jours, que ce soit au bureau ou en famille, il est temps de réagir et de faire ses preuves. Dans cette phase, l’aide et le conseil de ceux ou celles déjà installés dans le pays depuis quelque temps peuvent se révéler très précieux.

6.    Recherche du sens. Compréhension des raisons du succès ou de l’échec, formulation de théories personnelles. Les nouveaux repères donnent de l’assurance, les habitudes toutes fraîches facilitent la vie au quotidien, les amitiés récentes réchauffent les soirées et les week-ends. Une autre phase commence…

7.    Acquisition de compétences et nouveaux comportements. Acceptation du nouvel environnement. De plus en plus à l’aise dans sa nouvelle vie, le moment est arrivé pour l’expatrié de valoriser les atouts de cette expérience hors du commun qu’est l’expatriation. Si d’un point de vue géographique partir vivre ailleurs signifie franchir des frontières, le voyage intérieur qu’une telle expérience demande reste le principal défi. Car il s’agit d’un voyage  à la découverte de soi et de sa capacité d’adaptation. Et nul ne revient à la case de départ sans avoir pris conscience de ses faiblesses mais aussi de ses points forts.

Où vous situez-vous sur la courbe?

Envoyez-nous vos témoignages, faites-nous partager vos expériences présentes et passées ! Ils nous  aideront à approfondir ce thème au cours des semaines à venir, quand nous aborderons en détail les différentes phases de l'expatriation.

Luisa Gerini (www.lepetitjournal.com/Turin) mardi 6 novembre 2012

 
Turin

TERRORISME – Menacée, l'Italie renforce ses mesures de sécurité

Au lendemain des attaques de Barcelone et de Cambrils jeudi dernier, Daesh a menacé l’Italie sur l’un de ses réseaux sociaux secret, Telegram « Lone Mujahid », en indiquant que le pays serait son « prochain objectif », selon l’organisation américaine SITE. Si le niveau d’alerte reste inchangé dans le pays, des mesures de sécurité ont aussitôt été renforcées, notamment à Rome et à Milan.
Actualité Italie

TERRORISME – Menacée, l'Italie renforce ses mesures de sécurité

Au lendemain des attaques de Barcelone et de Cambrils jeudi dernier, Daesh a menacé l’Italie sur l’un de ses réseaux sociaux secret, Telegram « Lone Mujahid », en indiquant que le pays serait son « prochain objectif », selon l’organisation américaine SITE. Si le niveau d’alerte reste inchangé dans le pays, des mesures de sécurité ont aussitôt été renforcées, notamment à Rome et à Milan.
Une internationale

EXPATRIATION – Gérer des vacances “obligatoires”

Passer du temps en famille pendant les vacances en France ? Obligé ! Faire des centaines de kilomètres en quelques jours pour arriver à apercevoir tout le monde ? Obligé ! Frôler la crise de foie ? Obligé ! Vous rêviez de repos, de changer d’itinéraire, de rentrer incognito ? Ce sera pour une autre fois ! Les expatriés sont attendus (au tournant ?) lors de leur passage en France.
Actu internationale
En direct d'Europe
Expat
Expat - Emploi

Un pâtissier français détenu en Chine depuis cinq mois

Un pâtissier français, employé à Shanghaï d'une chaîne de boulangeries fermée pour raisons sanitaires, est en détention depuis cinq mois en Chine, a révélé sa famille qui a lancé une pétition pour sa libération, une situation que le Quai d'Orsay suit "avec la plus grande attention".
Expat - Politique

GESTION DE CRISE – Les consuls face à l’exceptionnel

Peu importe l’endroit ou le pays dans lequel vous pouvez vous trouver dans le monde : en situation de crise, la France par le biais de ses consuls protège ses concitoyens. Cette année, 89 consuls et consuls généraux exercent leurs missions à travers le monde. Mais attention, ils ne doivent pas être confondus avec les ambassadeurs… Petit tour d’horizon de leurs missions et des actions qu’ils peuvent mener en cas de crise. 
Magazine