Tunis

HISTOIRE - Dar Othman, palais de la Medina

Dar Othman, palais majestueux du XVIe siècle, est situé 16 bis de la rue Al Mebazaâ, dans la partie sud de la médina de Tunis. Construit par Othman Bey, il est désormais le siège de la conservation de la Médina de Tunis

crédits photos : patrimoine.tn

Othman Dey se fait construire le Dar Othman pour son usage personnel. Il abandonne ainsi la résidence officielle de la Kasbah, probablement à la recherche du calme, loin des intrigues des janissaires, alors très turbulents. Il occupe le palais jusqu’à sa mort.

Au cours de la première moitié du XIXe siècle, le souverain Hussein II Bey y effectue de nombreuses modifications et le transforme en un ensemble d'entrepôts dans lesquels sont stockés les vivres des soldats logés dans les casernes avoisinantes, d'où son appellation de Dar Al Oula (dépôt de provisions). Par la suite, le bâtiment est légué par Sadok Bey à son grand vizir Mustapha Ben Ismaïl qui en fait sa demeure.

Classé monument historique en 1936, il est d'abord affecté en 1960 à l'Institut national d'archéologie et d'art. 

De l'extérieur, le monument se distingue par une façade majestueuse dont le décor comprend plusieurs éléments architecturaux et ornementaux où prédomine l'usage des marbres blanc et noir témoignant d'influences orientales. Cette façade, destinée à magnifier la porte d'entrée, est couronnée d'un auvent en bois ouvragé ; elle est flanquée dans sa partie inférieure de deux colonnes de marbre blanc à chapiteaux andalous alors que, dans sa partie supérieure, les colonnes possèdent des chapiteaux de style hafside. La porte et son encadrement sont surmontés d'un arc brisé outrepassé à claveaux noirs et blancs.

Le vestibule de forme carrée est dallé en pierre calcaire. Ses murs sont entourés de bancs de pierre. Le plafond est constitué de poutres en bois étagées de bas en haut ; le décor de stuc ciselé, constitué de motifs géométriques et végétaux d'inspiration andalouse, recouvre les murs. Le vestibule donne sur la cour centrale bordée sur deux de ses côtés par des portiques composés d'arcs à claveaux alternativement noirs et blancs qui reposent sur des colonnes de marbre blanc à chapiteaux andalous.

La cour est entourée de quatre pièces à plan en T renfermant chacune deux alcôves ; ces pièces communiquent avec le patio par des portes qui s'ouvrent par des arcs brisés outrepassés posés sur des piédroits en marbre. Le décor mural, d'une grande richesse, comprend des plaques de marbre, des colonnes à chapiteaux andalous et corinthiens soutenant des arcs brisés outrepassés à voussoirs en marbre, des tableaux de céramiques et des panneaux de plâtre finement sculpté de motifs andalous (formes géométriques tressés, éléments floraux stylisés et arcatures recti-curvilignes) ou ottomans (motifs de cyprès et de bouquets de fleurs).

Le Dar Othman constitue le prototype des demeures de notables tunisois du XVIIe au XIXe siècle. À l'architecture traditionnelle ifriqiyenne et au plan classique de l'habitation tunisoise hérité de l'époque hafside se sont greffées les influences andalouses et ottomanes.

La visite de Dar Othman s'adresse avant tout aux passionnés d'architecture qui ne seront pas déçus par les richesses de ce palais où différents styles s'entremêlent dans un superbe ensemble.

Les bonnes adresses :

Visite virtuelle de Dar Othman

Hôtel Tunisia Palace, grand standing près de la Medina
Dar El Medina, le raffinement d'une demeure traditionnelle

Restaurant Essaraya, gastronomie tunisienne au coeur d'un palais de la Medina

Restaurant Dar Jeld, gastronomie tunisienne à deux pas de la mosquée Zitouna

Isabelle Enault (www.lepetitjournal.com/tunis) mardi 12 mai 2015

 

PRIMAIRES CITOYENNES - Votez avant le 22 janvier, 19h

Le vote des primaires citoyennes sera clôturé à 19h00 - heure de Paris - les 22 (premier tour) et 29 janvier (deuxième tour). Le 17 décembre 2016, la Haute Autorité des Primaires a validé les candidat(e)s aux Primaires Citoyennes
Une internationale

Idée cadeau Saint Valentin : offrez (lui) la Bleu Blanc Box

La Saint Valentin approche à grands pas et comme chaque année, on a envie de faire plaisir à l’être aimé… Idée cadeau romantique : offrez-vous, offrez-lui une Box! La Bleu Blanc Box, coffret cadeau rempli de surprises “Made in France”, s’invite ce mois-ci dans le coeur de tous les amoureux de la France sous la thématique de l’Amour…et ravit tous les expatriés en manque de produits bien de chez nous.
Actu internationale
En direct d'Afrique
tunis - Communauté

BONNE ANNEE 2017

En ces derniers jours de 2016, la rédaction vous présente ses meilleurs voeux.
Expat
Expat - Emploi

CINEMA FRANÇAIS - 2016, une année sombre dans les salles obscures étrangères

Les films français n’ont pas su attirer les spectateurs étrangers en 2016. Cette année, ils étaient seulement 34 millions à profiter de la création cinématographique française sur grand écran, contre 111 millions en 2015. Une baisse temporaire, espère-t-on chez UniFrance, l’agence de promotion du cinéma français à l’étranger.

TÉLÉTRAVAIL – Les entreprises françaises championnes!

Je télétravaille, tu télétravailles, ils télétravaillent… Plus de 70% des entreprises françaises autorisent à des degrés divers leurs salariés à travailler depuis leur domicile. Elles répondent à une demande des salariés qui invoquent en premier lieu un meilleur équilibre entre vie professionnelle et vie privée. Pour les expatriés, le télétravail peut aussi être un moyen de mieux appréhender la mobilité souvent inhérente aux carrières internationales.
Expat - Politique

ELECTIONS – Trop coûteuses pour des Français de l’étranger peu mobilisés ?

Entre 2011 et 2014, le coût des élections organisées pour les Français établis hors de France a été supérieur à 34 millions d’euros, un montant pointé par la Cour des Comptes qui s’inquiète de nombreuses faiblesses relatives à la fiabilité de la Liste électorale consulaire ou au vote par internet, et surtout d’une faible participation.

IMPÔT UNIVERSEL – Mélenchon veut en imposer aux expatriés

Le candidat de La France Insoumise à la présidentielle, a annoncé vouloir créer un impôt universel basé sur la nationalité du cotisant, inspiré du modèle américain. Cette proposition censée éviter l'évasion fiscale vise les expatriés payant un faible impôt dans leur pays d'accueil.
Magazine