Tunis

14 JUILLET - Hommage aux victimes du terrorisme, avant la fête à la résidence de France

Environ 4000 invités étaient présents pour célébrer la fête nationale française, dans les jardins de la Résidence de France à la Marsa. Avant la soirée festive, un hommage a été rendu aux victimes du terrorisme, et plus particulièrement de l'attentat de Nice, survenu le 14 juillet 2016

Olivier Poivre d'Arvor, Youssef Chahed, Jean-Baptiste Lemoyne, Ons Ben Romdhane - crédit photo ambassade de France

Cette année, une cérémonie solennelle a été organisée en début de soirée, en hommage aux victimes du terrorisme, un an jour pour jour après l'attentat de Nice, en présence des officiels et de 200 invités sélectionnés. La mémoire des parents de Shyrine Azzabi, devenue pupille de la nation suite à un attentat à Istanbul qui l'a rendue orpheline, a été longuement évoquée par l'Ambassadeur Olivier Poivre d'Arvor.

La cérémonie a été également marquée par le discours de Youssef Chahed et de Jean-Baptiste Lemoyne, secrétaire d'État auprès du Ministre de l’Europe et des Affaires étrangères, qui a choisi la Tunisie pour venir célébrer, aux côtés de ses partenaires tunisiens, la fête nationale.

Les hymnes nationaux, français et tunisien ont été remarquablement joués au piano par la jeune Ons Ben Romdhane, et le Quatuor Cadences.

Acrobates et musiciens

La partie festive a débuté à 20h15, dans les jardins de la résidence de France.

Comme le veut la coutume, les buffets rendaient hommage au terroir français : charcuterie, fromages, vins ... Complétés par des stands de cuisine française et tunisienne, glaces, pop-corn et desserts.

La fête était sponsorisée par de nombreuses sociétés françaises et tunisiennes. Un carré VIP leur était destiné, ainsi qu'aux invités de marque.

Une immense piste de danse a été installée au coeur des jardins. C'est Amel Cherif qui a inauguré la soirée : chansons françaises, anglo-saxonnes et tunisiennes, pendant que des acrobates performaient sur la piste et dans les jardins. Elle fut suivie par la chanteuse Imen Cherif puis un DJ set.

Voir plus de photos ICI

Les précédentes célébrations

En 2011, en hommage à la Révolution tunisienne, la célébration du 14 juillet 2011 avait été ramenée à une dimension symbolique et la somme économisée avait été attribuée à deux associations.

En 2012, l’ambassade de France avait renoué avec la tradition en ouvrant largement ses portes, pour une réception à laquelle étaient conviés les nombreux acteurs qui font l’étendue et la qualité des relations entre la France et la Tunisie. Une vedette franco-tunisienne, Félix Gray, avait animé la soirée.

En 2013, la fête toujours réussie était sous le signe du jazz et du disco. Les principaux représentants du gouvernement tunisien en place, étaient invités d'honneur de la réception.

En 2014, deux concerts ont été donnés : les Walouz, un groupe de pop-rock français, suivis de Zone'art, groupe tunisien pop et reggae : ambiance assurée !

En 2015, c'est le groupe METIS qui avait clôturé la soirée.

La fête de 2016 fut marquée par le discours d'adieu du précédent ambassadeur François Gouyette.

Isabelle Enault (www.lepetitjournal.com/tunis) lundi 17 juillet 2017

 

 

 

A VOIR, A FAIRE - Votre agenda de la semaine

Chaque lundi : l'agenda de la semaine - Chaque vendredi : l'agenda du week-end: cinéma, théâtre, musique, événements, festivals, gastronomie, sorties, centres culturels

A VOIR, A FAIRE - Agenda du week-end

Chaque lundi : l'agenda de la semaine - Chaque vendredi : l'agenda du week-end: cinéma, théâtre, musique, événements, festivals, gastronomie,…

GASTRONOMIE - Bricks Danouni

Les bricks Danouni, comme leur nom ne l'indique pas, ne sont pas faits à base de feuilles de bricks. C'est une entrée gourmande que l'on trouve…
Une internationale

DON'T GO TO ALGERIA – Tolt : "J’ai envie de découvrir les pays qui souffrent des préjugés"

Un an après avoir connu un franc succès avec sa vidéo « Don’t go to Iran » qui efface tous les stéréotypes entendus sur la République islamique, Benjamin Martinie, alias Tolt, revient avec une nouvelle vidéo, cette fois sur l’Algérie, tout en gardant le même concept. Le principe est simple, « Tolt » part deux semaines dans le pays en question, et y découvre sa culture et son peuple.
Actu internationale
En direct d'Afrique
Expat
Expat - Emploi

COACHING – L’effet miroir de mes parents

Chaque fois que ses parents viennent lui rendre visite à New-York, Bertrand a comme l’impression de se regarder dans « un miroir déformant ». Il ne se sent pas à l’aise en leur présence, culpabilise et a la désagréable impression d’être un fils indigne… Alors qu’il croyait qu’en fuyant la France il résoudrait son problème, il réalise en fait qu’il doit avant tout se faire face à lui-même. 
Expat - Politique

GESTION DE CRISE – Les consuls face à l’exceptionnel

Peu importe l’endroit ou le pays dans lequel vous pouvez vous trouver dans le monde : en situation de crise, la France par le biais de ses consuls protège ses concitoyens. Cette année, 89 consuls et consuls généraux exercent leurs missions à travers le monde. Mais attention, ils ne doivent pas être confondus avec les ambassadeurs… Petit tour d’horizon de leurs missions et des actions qu’ils peuvent mener en cas de crise. 

TRIBUNE - La marginalisation des Français de l'étranger est En Marche

"Make French People abroad great again !Je me permets d'interpeller officiellement les 10 députés de la République En MARCHE à l'étranger. Dans le discours du President de la Republique à Versailles, comme dans le discours de politique générale du Premier Ministre on ne trouve aucune mention aux Français de l'étranger". Une tribune de Boris Faure, Conseiller consulaire des Français de Belgique
Magazine