Tunis

CYBERLIBERTE - Hommage à Zouhair Yahyaoui

Cyberdissident très actif, décédé en 2005, il n'avait de cesse de défendre la liberté d'expression, à l'ère du "Error 404 not found". Un hommage lui est rendu par la Poste tunisienne qui édite un timbre à son effigie

Zouhair Yahyaoui est né le 8 décembre 1967 et décédé le 13 mars 2005 à Tunis. Économiste de formation, il connaît le succès en rédigeant des articles corrosifs principalement en dialecte tunisien, sous le pseudonyme d'Ettounsi (le Tunisien) dans le journal en ligne Tunezine, dénonçant la censure et le non-respect des droits de l'homme par le régime de Ben Ali, actions très risquées à cette époque.

Il diffusa notamment la lettre ouverte que le juge Mokhtar Yahyaoui, son oncle, avait adressée au président pour dénoncer l'absence d'indépendance du pouvoir judiciaire.

Il fut arrêté le 4 juin 2002 par six policiers en civil dans le cybercafé de Ben Arous où il travaillait et depuis lequel il gèrait son site. Condamné le 10 juillet par la quatrième chambre de la Cour d'appel de Tunis à une peine de deux ans de prison pour "propagation de fausses nouvelles dans le but de faire croire à un attentat contre les personnes et contre les biens", son procès fut loin d'être équitable et il écopa d'un an et demi de prison. Il y subit torture et humiliations et entrepris des grèves de la faim pour protester contre sa détention. Privé de courrier, de lecture, de colis de nourriture et de soins malgré des problèmes de santé, il devient alors le symbole de la censure de la presse.

Il bénéficie enfin d'une libération conditionnelle, le 18 novembre 2003, grâce à des pressions internationales.

Il reçut le 19 juin 2003 le premier prix Cyberliberté de Reporters sans frontières.

Il meurt à l'âge de 37 ans d'une crise cardiaque, le 13 mars 2005, à l'hôpital Habib-Thameur de Tunis.

L'ex président Moncef Marzouki a rendu hommage à Zouhair Yahyaoui le 13 mars 2012, en se rendant sur sa tombe en compagnie de sa famille et en déclarant le 13 mars journée nationale pour la cyberliberté. Il a également remis à sa mère les insignes de grand officier de l'ordre de la République décernés à titre posthume.

La Rédaction (www.lepetitjournal.com/tunis) mardi 14 mars 2017

Petite histoire de la cyberdissidence tunisienne

En 1998, “Takriz” ouvre le bal grâce à deux étudiants qui diffusent des news prohibées sous les pseudos de “Fœtus” et “Waterman”. Ils seront suivis par  “Tunisnews” en 2000 géré, pour la plupart par des réfugiés politiques. Puis ce fut le tour de TUNeZINE.com avec Zouhaier Yahyaoui en 2001, et "Alternative citoyennes" la même année, qui lui rendit un hommage vibrant lors de son décès : "Il était le résistant véridique glissant sur le web avec l’aisance d’une jeunesse qui d’instinct sait manier la nouvelle technologie comme l’arme inédite de la liberté. Il le faisait avec une espièglerie qui décapait la bêtise du pouvoir et des ronds de cuirs de l’Agence tunisienne de l’Internet (Ati) dont il déjouait les verrous par ses «proxy». En mettant son humour en prison, c’est le régime tunisien qui se couvrit de ridicule."

Reveiltunisien.org en 2002 qui a la particularité d’avoir été longtemps géré par une Française, Sophie Piekarec, la fiancée de Zouhair Yahyaoui lui-même. En 2004, Nawaat.org voyait le jour.

 

 

A VOIR A FAIRE - Votre agenda du week-end

Chaque lundi : l'agenda de la semaine - Chaque vendredi : l'agenda du week-end : cinéma, théâtre, musique, événements, festivals, gastronomie, sorties, centres culturels

UFECC - Petit Déjeuner Entreprises

L'UFE Côtes de Carthage vous invite à participer à son Petit Déjeuner Entreprises qui aura lieu le Jeudi 23 mars 2017 à l'Hôtel Concorde Les Berges…
Une internationale
Actu internationale
En direct d'Afrique
casablanca - Communauté

ANASS YAKINE - Métier Globe-trotteur

Le globe trotteur/ conférencier/ documentaliste/ Ambassadeur de Travel With A Mission, Anass YAKINES a accepté de répondre à quelques…
Expat
Expat - Emploi

COACHING - Comment faire en sorte que chaque jour compte ?

Ce matin, comme tous les matins, ça sent bon le café et le pain grillé dans ma cuisine. Je prends le petit déjeuner avec mon mari et mon fils de 7 ans. J’adore ce moment de la journée. Je ne suis pas hyper vivace, par contre mon fils lui, il pète la forme, comme tous les jours !

FRENCH HEALTHCARE – Exporter l’excellence française en matière de santé

Largement envié à l’étranger, notre modèle de santé « à la française » bénéficie d’une solide réputation. La France a su devenir une référence en la matière, rayonnant bien au-delà des frontières de l’hexagone. Pour poursuivre sur cette voie, et apporter plus de lisibilité à ce secteur, Jean-Marc Ayrault vient de lancer le label French Healthcare, « la santé française, une excellence qui s’exporte », une marque unique fédérant tous les acteurs du secteur. 
Expat - Politique

CAMBODGE – Le français plus qu’une passion, une tradition royale

Le temps d’une rencontre, le Prince Tesso Sisowath du Cambodge a partagé avec Lepetitjournal.com sa passion, son attachement pour la langue française et nous a parlé de la place qu’elle occupe, au fil des générations, au sein de la famille royale. Il est lui-même très investi dans le rayonnement de la francophonie.
Magazine
Frases de la vida frases de la vida frases de enamorados poeme d'amour Joyeux Anniversaire