Tunis

IFT - La nuit des idées : alors on pense !

L'Ambassade de France en Tunisie et l'Institut Français de Tunisie organisent la première édition de la Nuit des idées, le jeudi 26 janvier de 18h à 24h, au siège de l'IFT

En janvier 2016 s’est tenue la Nuit des idées à Paris, au Quai d’Orsay qui a rassemblé plusieurs milliers de personnes. Au vu de ce succès unanimement relevé par la presse, l’Institut français a décidé de se lancer dans une entreprise inédite, tant par sa forme que par son ampleur : proposer dans le monde entier via le réseau français culturel toutes ces nuits des idées pour qu’elles aient lieu le même jour.

L'Ambassade de France en Tunisie et l'Institut Français de Tunisie organisent donc la première édition de la Nuit des idées, le jeudi 26 janvier de 18h à 24h. 

En 2017, la Nuit des idées a pour thème "Un monde commun" et réunira des intervenants de renommée internationale - intellectuels, chercheurs, artistes - invités à débattre dans tous les lieux partenaires de la manifestation, et sur les cinq continents : de Dakar à Los Angeles en passant par Bruxelles, Buenos Aires et Katmandou, Marseille et Paris. L’ensemble de ces échanges seront filmés et diffusés en direct sur une plateforme accessible à tous.

En Tunisie, cet évènement se déroulera dans les locaux de l’IFT et se composera d’un grand nombre d’interventions d’intellectuels, d’artistes, musiciens, journalistes, humoristes, écrivains, sociologues… sous le format original d’une « revue parlée », moments de partage et d’expression libre le temps d’une nuit.

Ce rendez-vous participatif intitulé "Alors on pense !" se veut une fête et un échange au service du vivre ensemble, où plus d’une quarantaine d’intervenants répondront présents :

Lotfi Abdelli (humoriste), Youssef Seddik (philosophe et anthropologue), Sébastien Boussois (chercheur en sciences politiques et consultant international), Aziza Sayah, Ridha Tlili (professeur d’histoire géopolitique), Emna Jeblaoui (directrice de l'IIDH), Jerome Heurtaux (Chercheur à l'IRMC), Alain Guyard (philosophe forain, bonimenteur de métaphysique et décravateur de concepts), Nadia Khiari (Willis From Tunis), Moncef mezghanni (poète), Arnaud Leroy (musicien, reporter à l’INA), Hakim Ben Hammouda, Riadh Ferjani (enseignant-chercheur à l'SAMM), Tahar Tahri (Président de l'Association de sauvegarde des oasis de Jemna), Mourad Ghassab (PDG de RFR), Tarek Cherif (PDG de Connect), Jean-Pierre Cling (administrateur de l’INSEE), François Roubaud (économiste, directeur de recherche à l'IRD), Férid Memmich, Olfa Belhassine, Hédia Baraket, Mireille Razafindrak (économiste, directrice de recherche à l'IRD), Azyz Amami (écrivain), Walid hammami (ex-fonctionnaire du ministère de la culture), Frédéric Bobin (journaliste), François Burgat (politiste et directeur de recherche émérite au CNRS à l'IREMAM), Habib Kazdaghli (professeur d’Histoire contemporaine à l’Université de Tunis-Manouba), Massinissa Selmani (lauréat du prix SAM pour l'Art contemporain-Palais de Tokyo 2016), Nidhal Chamekh (artiste plasticien et peintre) ; Adnen Jdey (chercheur en esthétique et philosophie contemporaine à l'Université de Tunis), Sami Toumi (écrivain et chef d’entreprise), Kamel Daoud, Zied Miled (ingénieur en télécommunications et avocat), Khalil Bouzayene (formateur en coaching en développement personnel et professionnel), Wala Kasmi (présidente de l'association "Youth Decides"), Sara Toumi (Lauréate du Programme la "La France s'engage au sud"), Olfa Arfaoui, Islem Mejri (association Mawjoudin), Blamassi Touré (président de l'Union des Leaders Africains), Anaïs Elbassil, Enrique Klaus (arabisant, chercheur en science politique et enseignant), Thameur Mekki (journaliste indépendant), Rached Triki (architecte et fondateur de Urban Sketchers Tunis), Memia Taktak, Zoubeir Mouhli (Architecte et DG de l’ASM de la Médina de Tunis), Laurent Thery (Grand Prix de l’Urbanisme 2010), Adnen El Ghali (architecte, urbaniste), Morched Garbouj (ingénieur en environnement et président de l’association SOS BIAA), Jean-Pierre Frey (architecte-sociologue est Professeur émérite à l’École d’Urbanisme de Paris), Leila Bengacem (ntrepreneur culturelle et fondatrice de Dar Ben Gacem).

La nuit des idées - 1ère édition en Tunisie : "Alors on pense !"
Le 26 janvier 2017 de 18h à 24h.
Entrée libre.

La Nuit des idées, partout ailleurs dans le monde, sera diffusée en streaming le 26 janvier sur le site : lanuitdesidees.com. 

 

 

A VOIR A FAIRE - Votre agenda du week-end

Chaque lundi : l'agenda de la semaine - Chaque vendredi : l'agenda du week-end : cinéma, théâtre, musique, événements, festivals, gastronomie, sorties, centres culturels
Une internationale

UNE ETUDIANTE LILLOISE A JAVA - 24h dans la peau d'une Indonésienne

Quand Chloé accepte de suivre Pipin et Punta, deux étudiants indonésiens de son université d’accueil, dans leur ville natale près de Yogyakarta, elle est loin d’imaginer la richesse de la culture qu’elle s’apprête à découvrir. Une escapade touristique qui se transforme vite en excursion au sein de la réalité des habitants du pays. Récit d’une journée à l’indonésienne, vécue par une étudiante française nouvellement arrivée à Jakarta.
Actu internationale
En direct d'Afrique
tunis - Communauté

BONNE ANNEE 2017

En ces derniers jours de 2016, la rédaction vous présente ses meilleurs voeux.
Expat
Expat - Emploi

CINEMA FRANÇAIS - 2016, une année sombre dans les salles obscures étrangères

Les films français n’ont pas su attirer les spectateurs étrangers en 2016. Cette année, ils étaient seulement 34 millions à profiter de la création cinématographique française sur grand écran, contre 111 millions en 2015. Une baisse temporaire, espère-t-on chez UniFrance, l’agence de promotion du cinéma français à l’étranger.

TÉLÉTRAVAIL – Les entreprises françaises championnes!

Je télétravaille, tu télétravailles, ils télétravaillent… Plus de 70% des entreprises françaises autorisent à des degrés divers leurs salariés à travailler depuis leur domicile. Elles répondent à une demande des salariés qui invoquent en premier lieu un meilleur équilibre entre vie professionnelle et vie privée. Pour les expatriés, le télétravail peut aussi être un moyen de mieux appréhender la mobilité souvent inhérente aux carrières internationales.
Expat - Politique

ELECTIONS – Trop coûteuses pour des Français de l’étranger peu mobilisés ?

Entre 2011 et 2014, le coût des élections organisées pour les Français établis hors de France a été supérieur à 34 millions d’euros, un montant pointé par la Cour des Comptes qui s’inquiète de nombreuses faiblesses relatives à la fiabilité de la Liste électorale consulaire ou au vote par internet, et surtout d’une faible participation.

IMPÔT UNIVERSEL – Mélenchon veut en imposer aux expatriés

Le candidat de La France Insoumise à la présidentielle, a annoncé vouloir créer un impôt universel basé sur la nationalité du cotisant, inspiré du modèle américain. Cette proposition censée éviter l'évasion fiscale vise les expatriés payant un faible impôt dans leur pays d'accueil.
Magazine