PALESTINE - Délégation à Gaza, manifestation à Tunis

Une délégation officielle composée de membres de la présidence de République et menée par Rafik Abdessalem, ministre tunisien des Affaires étrangères, s'est rendue samedi dernier à Gaza

Elle est composée principalement de Samir Dilou, ministre des droits de l’Homme et de la justice transitionnelle, Khalil Zaouia, ministre des Affaires sociales, Sihem Badi, ministres des Affaires de la Femme, Slim Hmiden, ministre des Domaines de l’Etat, Imed Daïmi, chef du cabinet présidentiel, Chahida Ben Fraj, secrétaire d’Etat à l’habitat, et Boubaker Taïeb, conseiller du chef du gouvernement.

Le but de ce déplacement est d'exprimer la solidarité de la Tunisie avec la population de Gaza et condamner l’agression israélienne qui se poursuit pour le quatrième jour consécutif sans répit faisant de nombreux morts et blessés.  

Le soutien de la Tunisie
"Je suis venu de la Tunisie de la révolution, portant un message de solidarité et de soutien du peuple tunisien dans toutes ses composantes. Israël doit comprendre que l’époque du silence sur ses crimes est révolue",
a dit Rafik Abdessalem. Le ministre a plaidé pour la levée du blocus.

"Nous devons exploiter tout l’élan généré par les révolutions arabes pour franchir un autre pas sur la voie du soutien à la cause palestinienne.  Le monde doit savoir que malgré notre situation, nous ne troquerons pas une aide même si elle émane des pays les plus puissants du monde, contre notre position de soutien à la cause palestinienne", a indiqué Samir Dilou.

La délégation s'est rendue au milieu des décombres de l'ancien siège de la présidence du gouvernement du Hamas, détruit par les raids israéliens, ainsi qu'au chevet des blessés hospitalisés à l'hôpital central de Gaza, et auprès de la famille du martyr Habes Hassan Mesmeh mort vendredi.

Manifestation à Tunis
Une marche pacifique de soutien à la cause palestinienne s'est déroulée vendredi sur l'avenue Habib- Bourguiba, à l'initiative des syndicats de base de l'Union générale tunisienne du travail (Ugtt), plusieurs partis,ainsi que des composantes de la société civile.

Les manifestants ont condamné les raids israéliens contre la bande de Gaza et revendiqué la criminalisation de la normalisation avec Israël dans la Constitution. Ils appellent à soutenir le peuple palestinien dans sa lutte contre l'occupant. Certains manifestants ont fait brûler un drapeau israélien et dénoncé le mutisme des gouvernements arabes face à cette situation.

La Rédaction (www.lepetitjournal.com/tunis.html) lundi 19 novembre 2012

 
Tunis
Une internationale
Actu internationale
En direct d'Afrique
tunis - Communauté

BONNE ANNEE 2017

En ces derniers jours de 2016, la rédaction vous présente ses meilleurs voeux.
Expat
Expat - Emploi

TÉLÉTRAVAIL – Les entreprises françaises championnes!

Je télétravaille, tu télétravailles, ils télétravaillent… Plus de 70% des entreprises françaises autorisent à des degrés divers leurs salariés à travailler depuis leur domicile. Elles répondent à une demande des salariés qui invoquent en premier lieu un meilleur équilibre entre vie professionnelle et vie privée. Pour les expatriés, le télétravail peut aussi être un moyen de mieux appréhender la mobilité souvent inhérente aux carrières internationales.

GWENAELLE DE BIZEMONT - "Dubaï nous offre la possibilité d’entreprendre"

Femme d’expatriée, ayant vécu dans six pays différents en vingt ans, Gwenaëlle de Bizemont pose ses valises en 2005 à Dubaï. Entrepreneuse depuis toujours avec la création de huit (!) sociétés à son actif, Gwenaëlle nous parle de son dernier projet et de sa vision du monde des affaires à Dubaï. 
Expat - Politique

ELECTIONS – Trop coûteuses pour des Français de l’étranger peu mobilisés ?

Entre 2011 et 2014, le coût des élections organisées pour les Français établis hors de France a été supérieur à 34 millions d’euros, un montant pointé par la Cour des Comptes qui s’inquiète de nombreuses faiblesses relatives à la fiabilité de la Liste électorale consulaire ou au vote par internet, et surtout d’une faible participation.

IMPÔT UNIVERSEL – Mélenchon veut en imposer aux expatriés

Le candidat de La France Insoumise à la présidentielle, a annoncé vouloir créer un impôt universel basé sur la nationalité du cotisant, inspiré du modèle américain. Cette proposition censée éviter l'évasion fiscale vise les expatriés payant un faible impôt dans leur pays d'accueil.
Magazine