PALESTINE - Délégation à Gaza, manifestation à Tunis

Une délégation officielle composée de membres de la présidence de République et menée par Rafik Abdessalem, ministre tunisien des Affaires étrangères, s'est rendue samedi dernier à Gaza

Elle est composée principalement de Samir Dilou, ministre des droits de l’Homme et de la justice transitionnelle, Khalil Zaouia, ministre des Affaires sociales, Sihem Badi, ministres des Affaires de la Femme, Slim Hmiden, ministre des Domaines de l’Etat, Imed Daïmi, chef du cabinet présidentiel, Chahida Ben Fraj, secrétaire d’Etat à l’habitat, et Boubaker Taïeb, conseiller du chef du gouvernement.

Le but de ce déplacement est d'exprimer la solidarité de la Tunisie avec la population de Gaza et condamner l’agression israélienne qui se poursuit pour le quatrième jour consécutif sans répit faisant de nombreux morts et blessés.  

Le soutien de la Tunisie
"Je suis venu de la Tunisie de la révolution, portant un message de solidarité et de soutien du peuple tunisien dans toutes ses composantes. Israël doit comprendre que l’époque du silence sur ses crimes est révolue",
a dit Rafik Abdessalem. Le ministre a plaidé pour la levée du blocus.

"Nous devons exploiter tout l’élan généré par les révolutions arabes pour franchir un autre pas sur la voie du soutien à la cause palestinienne.  Le monde doit savoir que malgré notre situation, nous ne troquerons pas une aide même si elle émane des pays les plus puissants du monde, contre notre position de soutien à la cause palestinienne", a indiqué Samir Dilou.

La délégation s'est rendue au milieu des décombres de l'ancien siège de la présidence du gouvernement du Hamas, détruit par les raids israéliens, ainsi qu'au chevet des blessés hospitalisés à l'hôpital central de Gaza, et auprès de la famille du martyr Habes Hassan Mesmeh mort vendredi.

Manifestation à Tunis
Une marche pacifique de soutien à la cause palestinienne s'est déroulée vendredi sur l'avenue Habib- Bourguiba, à l'initiative des syndicats de base de l'Union générale tunisienne du travail (Ugtt), plusieurs partis,ainsi que des composantes de la société civile.

Les manifestants ont condamné les raids israéliens contre la bande de Gaza et revendiqué la criminalisation de la normalisation avec Israël dans la Constitution. Ils appellent à soutenir le peuple palestinien dans sa lutte contre l'occupant. Certains manifestants ont fait brûler un drapeau israélien et dénoncé le mutisme des gouvernements arabes face à cette situation.

La Rédaction (www.lepetitjournal.com/tunis.html) lundi 19 novembre 2012

 
Tunis

HISTOIRE - Dar Othman, palais de la Medina

Dar Othman, palais majestueux du XVIe siècle, est situé 16 bis de la rue Al Mebazaâ, dans la partie sud de la médina de Tunis. Construit par Othman Bey, il est désormais le siège de la conservation de la Médina de Tunis

IFT - Les Valeureuses de Sophie Bessis

Dans le cadre des "Mardis de l'IFT", l'Institut Français de Tunisie vous invite à une rencontre, le mardi 21 février à 18h, avec Sophie Bessis,…

TABARKA - Entre ciel et mer

Connue pour ses festivals de musique internationaux, Tabarka est aussi l'un des joyaux de la Tunisie. Loin du tumulte du grand Tunis, l'endroit est…
Une internationale
Actu internationale
En direct d'Afrique
Expat
Expat - Emploi

COACHING - "Je porte des habits qui ne me vont plus"

Nicolas Serres Cousiné est un contributeur régulier de la rubrique coaching du site lepetitjournal.com. Ce mois-ci, il répond à l’un de nos lecteurs, Michel, qui ne supporte plus la vie de fou qu’il mène à Londres depuis maintenant 20 ans.
Expat - Politique

BENOIT HAMON - "Je suis plutôt favorable à l’harmonisation fiscale"

Benoît Hamon, candidat de la Belle Alliance Populaire à l’élection présidentielle de 2017 en France, était en visite à Lisbonne. L’occasion pour lui de rencontrer les dirigeants portugais de la gauche au pouvoir, notamment le Premier ministre Antonio Costa. Il était accompagné, lors d'une rencontre avec des ressortissants français installés au Portugal, de Gabrielle Siry, candidate du PS pour la 5ème circonscription pour les prochaines législatives.
Magazine