ANC - Le projet de loi relatif à l'ISIE avance

Le 13 novembre, l'Assemblée nationale constituante a adopté 13 points de l'article 3 sur un total de 18, fixant les attributions de l'instance et les opérations électorales et référendaires l'article 3 du projet de loi organique relatif à l'Instance supérieure indépendante pour les élections (ISIE)

A défaut de quorum, la plénière de l'après-midi marquée par l'absentéisme, a été retardée d'une demi-heure.

Selon l'article 3, les attributions de l'ISIE concernent la détention du registre des électeurs et son actualisation, la fixation des listes des électeurs, l'établissement du calendrier des élections et des référendums et leur affichage, la réception des dossiers de candidature, la garantie de l'intégrité des élections, l'accréditation d'observateurs et de journalistes, la fixation des règles pour les campagnes, le dépouillement des résultats, le contrôle du financement et la diffusion d'une culture électorale.

L'examen en plénière du projet de loi organique portant création de l'ISIE qui comporte 36 articles, se poursuivra mercredi 14 novembre.

Les constituants ont discuté également de questions urgentes en vertu de l'article 89 du règlement intérieur de la Constituante axées sur les problèmes prévalant dans les régions que représentent les élus et liés à la situation économique et sécuritaire.

La Constituante avait adopté le 8 novembre en plénière les premier et deuxième articles du projet de loi en question, portant sur la création de l'instance et ses prérogatives.

La Rédaction (www.lepetitjournal.com/tunis.html) mercredi 14 novembre 2012

 
Tunis

A VOIR A FAIRE - L'agenda du week-end

Chaque lundi : l'agenda de la semaine - Chaque vendredi : l'agenda du week-end : cinéma, théâtre, musique, événements, festivals, gastronomie, sorties, centres culturels

COUP DE COEUR - Le Komkoi à la Marsa

Nous avons eu un coup de coeur pour le Kom Koi, en plein coeur de la Marsa. Entre salon de thé et restaurant, le Kom Koi offre une ambiance douce, et…

La Maison d'Etudes bientôt à la Marsa

Le Centre d'Etudes Diocésain installera prochainement une antenne à la Marsa. L'un des objectifs des cours dispensés, est de faciliter l’adaptation…
Une internationale

FUITE DES CERVEAUX – Est-ce qu’elle fragilise la France ?

La fuite des cerveaux semble inéluctable, c’est ce qu’indiquent deux chercheurs dans une note inédite présentée au Conseil d’analyse économique et social. Le nombre d’actifs français partis à l’étranger aurait doublé entre 2006 et 2011 mais les auteurs de la note relativisent le phénomène et proposent des solutions pour accompagner cette évolution et tirer profit de la mobilité internationale. 
Actu internationale
En direct d'Afrique/Moyen-Orient
Expat
Expat - Emploi

FUITE DES CERVEAUX – Est-ce qu’elle fragilise la France ?

La fuite des cerveaux semble inéluctable, c’est ce qu’indiquent deux chercheurs dans une note inédite présentée au Conseil d’analyse économique et social. Le nombre d’actifs français partis à l’étranger aurait doublé entre 2006 et 2011 mais les auteurs de la note relativisent le phénomène et proposent des solutions pour accompagner cette évolution et tirer profit de la mobilité internationale. 

EMPLOI — La Suède, paradis du travail pour les femmes ?

Entre 2013 et 2015, le nombre de plaintes pour discrimination sexuelle déposées auprès de l’agence publique chargée de ce sujet, a presque baissé de moitié (450 et 290 plaintes, respectivement). Paradoxalement, ce sont les hommes qui portent le plus plainte, à 51-52% des affaires enregistrées ! Cela signifierait-il que les femmes sont arrivées à une position égale, voire dominante, par rapport aux hommes, sur le marché du travail suédois ?
Expat - Politique

MATTHIAS FEKL - « Pourquoi la France pourrait dire non au TTIP »

Matthias Fekl, Secrétaire d'Etat au commerce extérieur, a la semaine dernière déclaré officiellement l’opposition de la France au TTIP en l'état. Mais qu’est ce que le TTIP ? Retour sur l’historique et la nature de ce traité de libre-échange entre l’Europe et les Etats-Unis. Un article de notre édition de Rome
Magazine