L'agrotourisme se développe en Grèce, voici quelques bonnes adresses ! Le pays occupe la seconde place en Europe pour sa biodiversité, sa flore comporte plus de 6.000 espèces dont 1/10 sont endémiques. Le tourisme contribue de plus en plus aux changements climatiques (4% à 6% des émissions de gaz à effet de serre au monde) et est parallèlement l’un des piliers de l’économie grecque. Les défis environnementaux ont fait apparaître la notion d’"écotourisme"

Plage de Seriphos, Cyclades. Photo DMP

La forme d'écotourisme la plus répandue en Grèce est appelée "agrotourisme". On part, par exemple, découvrir la vie quotidienne des cultivateurs de mastic traditionnels à Chios, grâce à l'agence Masticulture. Il existe également une offre diversifiée de tourisme sportif et éducatif/culturel. Certains hôtels tendent à devenir plus respectueux de l’environnement, comme la chaîne Hôtelière Grecotel qui propose même des menus biologiques. Malheureusement, l’organisation de l’offre et des informations disponibles auprès du public ne sont pas toujours au point. 



Le Péloponnèse organise son écotourisme et des structures privées dans toute la Grèce
Dans le Péloponnèse, cependant, un véritable effort a été mené ces dernières années avec la création d'un Centre de Soutien de l’Ecotourisme Régional, situé à Gytheio. Son rôle est de centraliser l’offre de la région et d'attirer "l’écotouriste". L’écotouriste peut aussi se renseigner auprès d’agences locales privées comme "Nature in Action" qui propose des solutions d’écotourisme, agrotourisme, tourisme culturel et sportif en Phthiotide (Grèce Centrale) en conciliant nature, aventure et sport. Au Nord, en Florina, l’agence "Société d’Ecotourime Vitsiou" propose aussi une grande variété d’activités écotouristiques. 



Apprendre en visitant
Côté tourisme éducatif, il est possible de visiter les Centres d’éducation environnementale, situés notamment dans les régions protégées Natura 2000 : les lacs de Koronia et Volvi, les parcs Nationaux, les forêts... Certains centres agissent dans un domaine spécifique comme les Centres Arktouros qui oeuvrent pour la protection des animaux sauvages. Il existe aussi des personne spécialisées : les "écoguides", certifiés ils sont les mieux placés pour présenter l'offre écotouristique en Grèce. Enfin, pour ceux qui veulent vivre une aventure plus extravagante, alors direction Salonique au village Western à la Grecque "Ziogas Western City" associant écotourisme et ambiance Western.

Qui est l’"écotouriste" ?
L’écotouriste respecte une série de règles encourageant le respect de l’environnement, des lieux/hébergements visités, des ressources naturelles et énergétiques, comme s’il se trouvait dans son propre pays/domicile. Avant de partir, il s’est renseigné sur les coutumes / climats de sa destination et a choisi le moyen de transport le plus écologique. Ainsi, pour faire Athènes - Salonique, il préfèrera le train, c’est le moyen de transport le plus écologique devant l’automobile et l’avion. L’écotouriste voyage léger, il préfère les produits locaux et biologiques et a choisi soit un logement classé "vert" (plusieurs sites internet existent comme l’Ecolabel européen, Green Globe 21, particulièrement pour l’Asie, le Pacifique et l’Amérique Centrale) ou du moins qui respecte l’environnement. Il existe plusieurs formes d’écotourismes : l’agrotourisme, le tourisme équitable, solidaire (tourisme qui repose sur la répartition équitable des ressources qui devront permettre le développement de projets utiles à toute la communauté), le tourisme sportif (randonnée, équitation, etc.) ou toute autre forme de tourisme qui permet le développement de la région tout en préservant ses ressources patrimoniales (naturelles, culturelles et sociales) afin de minimiser l’empreinte carbone de ce tourisme.
Camille Delcour (www.lepetitjournal.com/athenes.html) lundi 19 novembre 2012

Les écoguides http://www.oikoxenagos.gr/page2.php anglais disponible;
Western à la Grecque "Ziogas Western City" http://www.horses.gr/ (site anglais et grec).

A la une

AMOUR ET EXPATRIATION - Les grandes tendances

La Saint-Valentin, c’était le mois dernier. Mais l’amour, c’est tous les jours, et peu importe les kilomètres qu’il faut parcourir. Une étude baptisée « Expat insider 2014 » publiée par le site communautaire d’expatriés Internations dévoile des statistiques sur l’amour et l’expatriation. On y apprend notamment que 11% des sondés ont choisi l’expatriation par amour pour leur conjoint.
France/Monde
En direct de nos éditions locales
Tunis - Actualité

BARDO - Grande marche solidaire dimanche

Les trois présidences tunisiennes organisent dimanche 29 mars une grande marche solidaire et internationale contre le terrorisme. François…
Les trophées

TROPHÉES DES FRANÇAIS DE L'ÉTRANGER - Une soirée de gala au Quai d’Orsay pour les lauréats

Pour la troisième édition des Trophées des Français de l’étranger, plus de 300 personnes étaient réunies mardi 17 mars au Quai d’Orsay pour récompenser les lauréats. Ces sept expatriés aux parcours exceptionnels, faisant rayonner la France au-delà de ses frontières grâce à leurs projets variés, étaient à l’honneur. Aux côtés du Secrétaire d’Etat chargé des Français de l’étranger, Matthias Fekl, sénateurs, députés et partenaires étaient présents pour la cérémonie.

TROPHÉES DES FRANÇAIS DE L’ÉTRANGER – Découvrez les lauréats 2015

lepetitjournal.com met à l’honneur nos compatriotes avec les Trophées des Français de l'étranger. Découvrez les lauréats de cette troidième édition. Ils sont luthier au Portugal, entrepreneur au Vietnam, artiste scupteur en Thaïlande, apprenti forgeron au Japon, ils ont fondé une école au Danemark, une ONG au Cambodge ou voué leur vie à l'agro-écologie en Afrique...Tous ont en commun un engagement et un parcours exceptionnels. Ils ont été récompensé hier soir au Quai d'Orsay, lors d'une soirée de gala
Expat
Expat - Emploi

FRANCOPHONIE – Le français, la langue morte des entreprises ?

Yves Montenay yvesmontenay.fr
À l’heure de la mondialisation, l’anglais a un statut hégémonique dans le monde de l’entreprise. Qu’en est-il du français ? Peut-il encore être considéré comme une langue de travail ? Yves Montenay, directeur de l’Institut de culture, économie et géopolitique, et ancien chef d’entreprise, estime que c’est une valeur essentielle à la santé des entreprises francophones.

COACHING - Peur de rentrer en France

Après 25 ans en Australie à travailler dans l'hôtellerie Joséphine hésite à rentrer. Le retour en France est-il simple après une si longue expatriation ? Afin de surmonter son appréhension elle fait appel à un coach. Nicolas Serres Cousiné nous fait part de cette expérience
Expat - Politique

FRANCOPHONIE - Fleur Pellerin lance la 20e édition de la semaine de la langue Française

"La langue française est langue d’accueil " c’est le thème de la 20e édition de la semaine de langue française, lancée par la ministre de la culture et de la communication Fleur Pellerin ce mercredi 11 mars à Paris. Avec les événements de ce début d’année, la langue française devient un outil stratégique d’unification et de tolérance pour les francophones.

MATTHIAS FEKL – Premier forum pour pousser les PME à l’export

Pour aider les PME à exporter plus, Matthias Fekl, secrétaire d’Etat chargé du Commerce extérieur, du Tourisme et des Français de l’étranger, présentait un nouveau plan d’action lors du premier forum des PME à l’international dont il est l'initiateur.
Magazine
Francophonie

JEAN-FRANÇOIS BLAREL - La francophonie: un partenariat gagnant pour tous les participants

Le 20 mars est traditionnellement la date lors de laquelle un peu partout dans le monde on fête la francophonie. Alors qu´au Portugal un certain nombre de changements sont en cours au sein des structures françaises, Lepetitjournal.com a voulu interroger l´ambassadeur de France, M. Jean-François Blarel sur l´importance de cette célébration et sur le poids de la présence française dans le pays.

REPORTAGE - A São Paulo, Zaz est la nouvelle star du Brésil

"Maravilhoso", "empolgamente", "genial", "top"… Les superlatifs résonnent après le concert de Zaz dimanche dernier à l’auditorium Ibirapuera – Oscar Niemeyer du parc Ibirapuera de São Paulo. Mais que diable les Brésiliens ont-ils pour l’artiste française ? Retour sur cette soirée musicale pleine de bonne humeur et de messages d’espoir !