L'agrotourisme se développe en Grèce, voici quelques bonnes adresses ! Le pays occupe la seconde place en Europe pour sa biodiversité, sa flore comporte plus de 6.000 espèces dont 1/10 sont endémiques. Le tourisme contribue de plus en plus aux changements climatiques (4% à 6% des émissions de gaz à effet de serre au monde) et est parallèlement l’un des piliers de l’économie grecque. Les défis environnementaux ont fait apparaître la notion d’"écotourisme"

Plage de Seriphos, Cyclades. Photo DMP

La forme d'écotourisme la plus répandue en Grèce est appelée "agrotourisme". On part, par exemple, découvrir la vie quotidienne des cultivateurs de mastic traditionnels à Chios, grâce à l'agence Masticulture. Il existe également une offre diversifiée de tourisme sportif et éducatif/culturel. Certains hôtels tendent à devenir plus respectueux de l’environnement, comme la chaîne Hôtelière Grecotel qui propose même des menus biologiques. Malheureusement, l’organisation de l’offre et des informations disponibles auprès du public ne sont pas toujours au point. 



Le Péloponnèse organise son écotourisme et des structures privées dans toute la Grèce
Dans le Péloponnèse, cependant, un véritable effort a été mené ces dernières années avec la création d'un Centre de Soutien de l’Ecotourisme Régional, situé à Gytheio. Son rôle est de centraliser l’offre de la région et d'attirer "l’écotouriste". L’écotouriste peut aussi se renseigner auprès d’agences locales privées comme "Nature in Action" qui propose des solutions d’écotourisme, agrotourisme, tourisme culturel et sportif en Phthiotide (Grèce Centrale) en conciliant nature, aventure et sport. Au Nord, en Florina, l’agence "Société d’Ecotourime Vitsiou" propose aussi une grande variété d’activités écotouristiques. 



Apprendre en visitant
Côté tourisme éducatif, il est possible de visiter les Centres d’éducation environnementale, situés notamment dans les régions protégées Natura 2000 : les lacs de Koronia et Volvi, les parcs Nationaux, les forêts... Certains centres agissent dans un domaine spécifique comme les Centres Arktouros qui oeuvrent pour la protection des animaux sauvages. Il existe aussi des personne spécialisées : les "écoguides", certifiés ils sont les mieux placés pour présenter l'offre écotouristique en Grèce. Enfin, pour ceux qui veulent vivre une aventure plus extravagante, alors direction Salonique au village Western à la Grecque "Ziogas Western City" associant écotourisme et ambiance Western.

Qui est l’"écotouriste" ?
L’écotouriste respecte une série de règles encourageant le respect de l’environnement, des lieux/hébergements visités, des ressources naturelles et énergétiques, comme s’il se trouvait dans son propre pays/domicile. Avant de partir, il s’est renseigné sur les coutumes / climats de sa destination et a choisi le moyen de transport le plus écologique. Ainsi, pour faire Athènes - Salonique, il préfèrera le train, c’est le moyen de transport le plus écologique devant l’automobile et l’avion. L’écotouriste voyage léger, il préfère les produits locaux et biologiques et a choisi soit un logement classé "vert" (plusieurs sites internet existent comme l’Ecolabel européen, Green Globe 21, particulièrement pour l’Asie, le Pacifique et l’Amérique Centrale) ou du moins qui respecte l’environnement. Il existe plusieurs formes d’écotourismes : l’agrotourisme, le tourisme équitable, solidaire (tourisme qui repose sur la répartition équitable des ressources qui devront permettre le développement de projets utiles à toute la communauté), le tourisme sportif (randonnée, équitation, etc.) ou toute autre forme de tourisme qui permet le développement de la région tout en préservant ses ressources patrimoniales (naturelles, culturelles et sociales) afin de minimiser l’empreinte carbone de ce tourisme.
Camille Delcour (www.lepetitjournal.com/athenes.html) lundi 19 novembre 2012

Les écoguides http://www.oikoxenagos.gr/page2.php anglais disponible;
Western à la Grecque "Ziogas Western City" http://www.horses.gr/ (site anglais et grec).

 
Une internationale

PIERRE RABHI & JULIETTE DUQUESNE – "On est en train de privatiser le vivant"

Tour à tour essayiste, philosophe, poète, ou encore agriculteur bio, Pierre Rabhi co-signe avec la journaliste Juliette Duquesne les deux premiers ouvrages d’une nouvelle collection : « Carnets d’alerte ». S’attaquant au sujet de la faim dans le monde, mais aussi à l’épineuse question des semences, « dont on parle peu, mais qui est pourtant à la base de la vie », ils analysent et décryptent ensemble ces deux sujets, avec le but affiché d’en…
 Bleu Blanc Box

Caroline Gaujour et Bleu Blanc Box : un partenariat haut en couleur !

Si vous êtes lecteur de notre édition stambouliote, peut-être avez-vous déjà entendu parler de Caroline Gaujour ? L'illustratrice installée depuis maintenant plus de deux ans dans la capitale turque a lancé son blog "dessinsdexpat.com" ainsi qu'une bande dessinée où elle retrace en dessins et avec beaucoup d'humour la vie et la condition d'expatrié(e). Elle vient récemment de nouer un partenariat avec Bleu Blanc Box. Cliquez ici pour en savoir plus
Actu internationale
Actualités de nos partenaires

Investissement locatif : comment être efficace dans sa recherche de bien ?

La rentabilité d'un investissement locatif peut varier considérablement d'un bien à l'autre. Mieux vaut laisser l'élément affectif de côté au moment de choisir le bien dans lequel vous allez investir, pour se concentrer sur des critères vraiment déterminants et rentabiliser l'investissement.
Expat
Expat - Emploi

WONDERLEON – Attirer les talents internationaux de la Tech en Europe !

Il y a deux ans, une poignée de dirigeants de start-ups et de scale-ups françaises à succès, lançaient l’appel #ReviensLéon. Le but ? Inciter les Français expatriés à rentrer au bercail en leur proposant des jobs attractifs dans l’écosystème Tech français « en pleine effervescence » ! Aujourd’hui #ReviensLéon pousse les murs et devient WonderLeon. Son objectif ? « Faire rayonner la ‘’European Tech’’ » en attirant cette fois-ci tous les talents internationaux possibles en Europe. 
Expat - Politique
Magazine
En direct de nos éditions locales