Tokyo

JOUR FERIE - Les jeunes Japonais à l'honneur lors du Seijin no hi

 

Le restaurant local de Ramen est fermé. De jeunes japonais en tenue d'apparat déambulent dans la rue. Il plane une ambiance de fête. Pas de doute, aujourd'hui, c'est férié. Et pour nos chers lecteurs fraîchement expatriés au Japon, lepetitjournal.com dévoile de nouveau ce qui se cache derrière le Seijin no hi (成人の日).

Le Seijin no hi est une date importante dans la vie d'un Japonais. Nous même, nous aimons nous remémorer "nos 20 ans". Chaque deuxième lundi du mois de janvier, les Japonais fêtent la cérémonie de la majorité Seijin shiki (成人式), un passage à l'âge adulte comme une consécration. A la différence de la France, il faut ajouter que la majorité est ici de 20 ans (18 ans pour la majorité électorale). Les Japonais pouvant participer ont donc eu, ou auront, l'âge convoité pendant l'année scolaire en cours (du 2 avril de l'an passé jusqu'au 1er avril de l'année en cours).

Une cérémonie bien orchestrée
Rendez-vous pris à la mairie ou dans un centre officiel, la cérémonie peut commencer. Les officiels prennent alors la parole, tels de grands sages, pour rappeler aux jeunes Japonais présents leurs responsabilités futures. S'en suit une distribution de cadeaux pour les encourager à devenir autonomes et respectables.

Et comme toute belle fête au Japon, le spectacle est assuré par la beauté saisissante des tenues portées. Les jeunes femmes s'habillent d'un kimono à longues manches appelé Furisode, complété par une coiffure élaborée et un maquillage travaillé. Elles ne pourront alors plus échapper aux flashs de photographes amateurs venus en nombre pour l'occasion. Quant aux jeunes hommes, le kimono se fait plus rare. La tenue chic et classe d'un costume sera préférée.

Et puisqu'on a qu'une fois 20 ans, la journée sera longue et festive, débordant sur la soirée et sûrement la nuit, toute la nuit.

Julien Loock (www.lepetitjournal.com/tokyo) lundi 9 janvier 2017

 
Tokyo

Au Japon, de coûteux Don Juan pour femmes en mal d'amour

Dans les volutes de fumée d'un club de Tokyo, une flûte de champagne à la main, Aki Nitta est entourée de trois hôtes, ces travailleurs de la nuit qui dispensent au prix fort un amour factice aux femmes solitaires. Des Japonaises sont prêtes à dépenser des fortunes dans les "host clubs" en échange d'une soirée de flirt, de mots tendres, de compliments.

SORTIE SKI AFJ - En piste !

Vous aimez skier ? Vous aimez la convivialité ? Vous aimez faire de belles rencontres ? Un très joli week-end se profile pour vous. L'association des…
Une internationale
Actu internationale
En direct d'Asie Pacifique
Expat
Expat - Emploi

COACHING - "Je porte des habits qui ne me vont plus"

Nicolas Serres Cousiné est un contributeur régulier de la rubrique coaching du site lepetitjournal.com. Ce mois-ci, il répond à l’un de nos lecteurs, Michel, qui ne supporte plus la vie de fou qu’il mène à Londres depuis maintenant 20 ans.
Expat - Politique

BENOIT HAMON - "Je suis plutôt favorable à l’harmonisation fiscale"

Benoît Hamon, candidat de la Belle Alliance Populaire à l’élection présidentielle de 2017 en France, était en visite à Lisbonne. L’occasion pour lui de rencontrer les dirigeants portugais de la gauche au pouvoir, notamment le Premier ministre Antonio Costa. Il était accompagné, lors d'une rencontre avec des ressortissants français installés au Portugal, de Gabrielle Siry, candidate du PS pour la 5ème circonscription pour les prochaines législatives.
Magazine