Tokyo

PROCES – Renvoyée après 21 ans de service, elle poursuit la NHK en justice

Animatrice pendant plus de 20 ans pour la section française de Radio Japan à la NHK une Française, Emmanuelle Bodin, a décidé de poursuivre son ancien employeur en justice. Après avoir quitté temporairement le Japon en plein dans la crise de Fukushima, elle avait été notifiée de son licenciement par le radiodiffuseur public.

Emmanuelle Bodin, ancienne animatrice à la NHK pour la section française de Radio Japan, a décidé de poursuivre son ancien employeur pour licenciement abusif. Ses avocats ont déposé une plainte mardi dernier contre le radiodiffuseur public, et demandent 22,17 millions de yens en dommage et intérêts (190.000 euros). Le procès devrait durer environ un an et demi.

Notification de licenciement par e-mail
Après avoir travaillé 21 ans à la NHK, Emmanuelle Bodin avait quitté le Japon avec ses deux filles le 15 mars 2011, en pleine crise de Fukushima, suivant alors une recommandation du gouvernement français. "Lors de la crise, nous n’avons eu aucun contact de la part de la NHK, qui a fait comme si de rien n’était. Les animateurs ont totalement été livrés à eux-mêmes", explique-t-elle. Sans nouvelle, Emmanuelle Bodin décide d’appeler son employeur en lui affirmant vouloir reprendre le travail le 30, et obtient une permission de quitter le Japon de son supérieur hiérarchique. Mais le 22 mars, elle reçoit un e-mail avec un document joint lui notifiant la fin de son contrat annuel, et l’annulation de celui en cours de renouvellement, au motif de "désertion" de poste. Selon ses avocats, le contrat stipule que la NHK peut la licencier en cas de travail inadéquat sans perspective d’amélioration, ou si une situation survient et oblige l’entreprise à y mettre fin. Des dispositions sujettes à interprétation à partir desquelles la NHK aurait pris sa décision. "Sur les onze de notre service, huit personnes sont parties en cinq jours, or j’ai été la seule à avoir été renvoyée".

Un départ du Japon unilatéral, selon la NHK
Pour la NHK, Mme. Bodin aurait prévenu unilatéralement son employeur qu'elle ne se rendrait pas à son travail, un comportement qui aurait "causé du tort à la société", selon un porte-parole du radiodiffuseur. Ce dernier précise que les autres animateurs étrangers avaient notifié de leur départ au moins un jour à l’avance, tandis qu’Emmanuelle Bodin aurait attendu 3 heures et demie avant le début de son programme. Sur ce point, la Française de 55 ans explique s’être au préalable arrangée pour qu’un collègue la remplace, ne causant aucun problème au bon déroulement de son émission. "Ce procès, c’est aussi au nom de tous ceux qui n’ont pas pu le faire. Il y a de nombreux abus au sein de la NHK. Les employés ont peur pour leur poste, tout est toujours caché, et il faut amener le groupe à avoir plus de transparence sur sa gestion de personnel", ajoute-t-elle. "Cette affaire m’a d’autant plus blessée après 21 ans de service, car j’aimais beaucoup mon travail."
(http://www.lepetitjournal.com/tokyo.html) mardi 22 janvier 2013

 
Tokyo

CAFÉ – Comment le boire au Japon ?

Le café est une véritable institution pour les Français mais est-ce le cas au Japon ? Les experts Travelex des quatre coins du monde ont travaillé…
Une internationale

CHEMINS D’AILLEURS – Sandrine Beillard, un parcours de vie à l’écoute du monde

Née au Maroc, pays de ses racines, Sandrine Beillard, longtemps professeur au Lycée Français International de Hong Kong, est une véritable globe-trotteuse. Des rivages de Namibie aux marchés d’Asie, du bush australien au Pakistan, elle a vécu mille aventures et fait de magnifiques rencontres. Elle les relate dans un livre, illustré par de nombreuses photos, hymne à la beauté d’un monde parfois déjà révolu, et au respect de soi et desautres.
Actu internationale
En direct d'Asie Pacifique
Expat
Expat - Emploi

ENTREPRENDRE – L’aventure VivaLing continue en Chine

VivaLing, première académie de langue en ligne, se développe tous azimuts : ouverture en Chine, lancement de la première certification professionnelle pour l’enseignement des langues en ligne, une 5e langue - l’allemand - qui complète l’offre de l’anglais, du chinois, du français et de l’espagnol… Ce dynamisme est fondé sur une conviction : apprendre une langue à un enfant, "c’est créer des ponts entre les adultes de demain"

COACHING - L’impact de l’expatriation sur la confiance en soi

Les gens vous perçoivent-ils comme quelqu’un de sûr de vous ? Comme une personne qui a réussi dans la vie et qui accompli beaucoup de choses ? Ils n’ont pas tout à fait tord, vous vous êtes tout de même expatrié, adapté à une nouvelle culture, un nouvel environnement et peut-être même avez-vous appris un nouveau langage ?
Expat - Politique

« 2017, la fin des tabous » – Discussion entre grands patrons et candidats à l’élection présidentielle

La 3ème édition du Sommet de l’économie de Challenges, titrée « 2017, la fin des tabous » réunissait des chefs d’entreprises françaises et des candidats à l’élection présidentielle pour aborder les mesures à prendre pour « redonner confiance à la France ». Mondialisation, énergies renouvelables, start-ups, formation professionnelle, directive travail détaché… Les décideurs ont confronté leurs idées, un exercice intéressant en cette période pré-électorale.

PARTI SOCIALISTE – Le Projet 2017 pour les Français de l’étranger

La fédération des Français de l’étranger du Parti socialiste présente son Projet 2017 en vue des élections législatives. Véritable « boite à outil » pour les candidats – 5 sont connus à ce jour – ce document fait le bilan de l’action gouvernementale en faveur des Français de l’étranger et formule des propositions dans de nombreux domaines, avec "un impératif, celui du réalisme".
Magazine