Tokyo

PROCES – Renvoyée après 21 ans de service, elle poursuit la NHK en justice

Animatrice pendant plus de 20 ans pour la section française de Radio Japan à la NHK une Française, Emmanuelle Bodin, a décidé de poursuivre son ancien employeur en justice. Après avoir quitté temporairement le Japon en plein dans la crise de Fukushima, elle avait été notifiée de son licenciement par le radiodiffuseur public.

Emmanuelle Bodin, ancienne animatrice à la NHK pour la section française de Radio Japan, a décidé de poursuivre son ancien employeur pour licenciement abusif. Ses avocats ont déposé une plainte mardi dernier contre le radiodiffuseur public, et demandent 22,17 millions de yens en dommage et intérêts (190.000 euros). Le procès devrait durer environ un an et demi.

Notification de licenciement par e-mail
Après avoir travaillé 21 ans à la NHK, Emmanuelle Bodin avait quitté le Japon avec ses deux filles le 15 mars 2011, en pleine crise de Fukushima, suivant alors une recommandation du gouvernement français. "Lors de la crise, nous n’avons eu aucun contact de la part de la NHK, qui a fait comme si de rien n’était. Les animateurs ont totalement été livrés à eux-mêmes", explique-t-elle. Sans nouvelle, Emmanuelle Bodin décide d’appeler son employeur en lui affirmant vouloir reprendre le travail le 30, et obtient une permission de quitter le Japon de son supérieur hiérarchique. Mais le 22 mars, elle reçoit un e-mail avec un document joint lui notifiant la fin de son contrat annuel, et l’annulation de celui en cours de renouvellement, au motif de "désertion" de poste. Selon ses avocats, le contrat stipule que la NHK peut la licencier en cas de travail inadéquat sans perspective d’amélioration, ou si une situation survient et oblige l’entreprise à y mettre fin. Des dispositions sujettes à interprétation à partir desquelles la NHK aurait pris sa décision. "Sur les onze de notre service, huit personnes sont parties en cinq jours, or j’ai été la seule à avoir été renvoyée".

Un départ du Japon unilatéral, selon la NHK
Pour la NHK, Mme. Bodin aurait prévenu unilatéralement son employeur qu'elle ne se rendrait pas à son travail, un comportement qui aurait "causé du tort à la société", selon un porte-parole du radiodiffuseur. Ce dernier précise que les autres animateurs étrangers avaient notifié de leur départ au moins un jour à l’avance, tandis qu’Emmanuelle Bodin aurait attendu 3 heures et demie avant le début de son programme. Sur ce point, la Française de 55 ans explique s’être au préalable arrangée pour qu’un collègue la remplace, ne causant aucun problème au bon déroulement de son émission. "Ce procès, c’est aussi au nom de tous ceux qui n’ont pas pu le faire. Il y a de nombreux abus au sein de la NHK. Les employés ont peur pour leur poste, tout est toujours caché, et il faut amener le groupe à avoir plus de transparence sur sa gestion de personnel", ajoute-t-elle. "Cette affaire m’a d’autant plus blessée après 21 ans de service, car j’aimais beaucoup mon travail."
(http://www.lepetitjournal.com/tokyo.html) mardi 22 janvier 2013

Tokyo
A la une

NOEMIE LVOVSKY - "Le cinéma français est plus chanceux que les autres cinémas européens"

Avec Laura Smet et Marina Foïs, Noémie Lvovsky compose le trio drôle et émouvant du film Tiens-toi droite réalisé par Katia Lewkowicz, en salles depuis le 26 novembre. Elle incarne Sam, une mère de famille nombreuse décidée à prendre son indépendance mais rongée par la culpabilité. Quelques jours avant la sortie du long métrage, lepetitjournal.com a rencontré l’actrice et réalisatrice de 49 ans. Ses métiers, le verbe être, son enfance…
France/Monde
En direct d'Asie Pacifique
Cambodge - Actualité

PSAR CHAS – Et maintenant ?

La municipalité semble vouloir agir rapidement alors qu’un élan de soutien se met en place pour collecter des fonds.
Expat
Expat - Emploi

COACHING - Partir pour mieux revenir

"Je me sens seul comme au milieu de l’océan". Je suis à l’autre bout du téléphone et je peux ressentir toute la détresse de Patrick, 40 ans. En quinze ans, il s’est construit l’une des plus belles réputations de décorateur en Espagne, les clients se battent littéralement pour avoir ses services, et pourtant il a cette terrible impression d’être arrivé en bout de course. "Je veux arriver à prendre un virage que je n’arrive pas à négocier seul. Ce virage est un nouveau challenge professionnel qui me redonnera l’envie de me lever le matin".
Expat - Politique

MARC VILLARD – "L’AFE doit se concentrer sur l’essentiel"

Marc Villard, premier président élu de l’Assemblée des Français de l’Etranger (AFE), a aujourd’hui la lourde tache d’élaborer les règles de fonctionnement de la nouvelle assemblée. En pleine réflexion sur les rôles de chacun au sein de l’institution, ses priorités n’en demeurent pas moins centrées sur les préoccupations au quotidien des Français de l’étranger
Magazine
Les trophées

TROPHEES 2014 – Les sept lauréats ont été récompensés au Quai d’Orsay

La cérémonie des Trophées des Français de l’étranger, organisée par lepetitjournal.com, s’est déroulée ce jeudi 6 mars, dans le cadre prestigieux du Ministère des Affaires étrangères. Devant leurs proches, les élus, les partenaires et la Ministre déléguée chargée des Français de l’étranger, Hélène Conway-Mouret, les sept lauréats ont été récompensés pour leur parcours d’exception.
Francophonie

POURIA AMIRSHAHI - Francophonie : le sursaut ou le déclin

"Le XVe sommet de la Francophonie qui s’ouvre est avant tout l’occasion de poser les jalons d’une nouvelle vision et, partant, d’une nouvelle orientation stratégique....", déclare dans un communiqué Pouria Amirshahi, Député de la Neuvième circonscription des Français de l’Étranger.

FRANCOPHONIE – Peut-on oublier la langue de Molière?

Le sommet de la francophonie se tiendra ce week-end à Dakar. A cette occasion, nous vous proposons de relire un article consacré aux difficultés rencontrés dans leur propre langue par les expatriés de longue date. Alors que les chefs d’Etat et de gouvernement concernés s'occuperont des thèmes chers aux pays appartenant à l’Organisation internationale de la francophonie, quelles sont donc les préoccupations linguistiques des Français de l’étranger