POLITIQUE - Deux ministres veulent se rendre au sulfureux sanctuaire Yasukuni

 

Le ministre des Transports et son collègue chargé des Japonais enlevés par des agents nord-coréens ont déclaré vouloir se rendre cette semaine au sanctuaire controversé de Yasukini. Dédié aux soldats tombés pour le Japon, dont certains criminels de guerre condamnés par les Alliés, ce lieu est vénéré dans les milieux d’extrême droite japonais et considéré en Asie comme le symbole du passé militariste de l’archipel

Deux ministres japonais ont déclaré vendredi qu'ils se rendraient cette semaine au très controversé sanctuaire de Yasukuni, à Tokyo, ce qui risque de tendre les relations tant avec Pékin que Séoul. Le ministre des Transports, Yuichiro Hata, et son collègue chargé des Japonais enlevés par des agents nord-coréens, Jin Matsubara, ont indiqué leur intention d'aller au sanctuaire shintoïste, vénéré dans les milieux d'extrême droite japonais, mais considéré en Asie, et en particulier en Chine, comme le symbole du passé militariste nippon. "Je pense y aller à titre privé, étant donné que je m'y suis toujours rendu dans mon enfance avec mon père et que j'ai continué à le faire lorsque je suis devenu membre du parlement", a expliqué M. Hata. Son collègue a développé à peu près les mêmes arguments, arguant du fait qu'il y allait tous les ans au mois d'août depuis deux décennies. Ce serait la première visite de membres du gouvernement depuis l'arrivée au pouvoir en 2009 du Parti démocratique du Japon (PDJ) du Premier ministre Yoshihiko Noda.

Un lieu à la réputation sulfureuse
Comme ses deux prédécesseurs, M. Noda a demandé à ses ministres de s'abstenir de se rendre au sanctuaire à l'occasion de l'anniversaire de la capitulation du Japon le 15 août 1945. Il l'a d'ailleurs rappelé vendredi soir lors d'une conférence de presse. "Je crois que d'autres ministres s'en tiendront à cette règle", a-t-il indiqué. La réputation sulfureuse du lieu vient du fait que les noms de 14 criminels de guerre condamnés par les Alliés à la fin de la seconde guerre mondiale y ont été secrètement ajoutés en 1978 à ceux des 2,5 millions de soldats tombés pour le Japon. Parmi ces 14 noms figure notamment celui du général Hideki Tojo, le Premier ministre qui avait ordonné l'attaque contre la base américaine de Pearl Harbor le 7 décembre 1941. Il avait été pendu pour crimes de guerre. L'influent porte-parole du gouvernement Osamu Fujimura a appelé à la retenue, expliquant que jusque-là les membres du cabinet Noda se sont abstenus d'aller en pèlerinage à Yasukuni, notamment en raison des répercussions de ce genre de visites à l'étranger. Le dernier Premier ministre japonais à s'être rendu régulièrement au sanctuaire a été Junichiro Koizumi, durant sa mandature de 2001 à 2006. En réaction, la Chine avait gelé tout contact à haut niveau avec son voisin.
(http://www.lepetitjournal.com/tokyo.html) lundi 13 août 2012

 
Tokyo

FMI - La croissance chinoise et japonaise en net recul en 2016

Les économies chinoise comme japonaise devraient nettement ralentir ces deux prochaines années mais la croissance en Asie va rester solide grâce à la consommation intérieure qui compensera la faiblesse des échanges mondiaux, a annoncé mardi le FMI
Une internationale

GUIDE DU RETOUR EN FRANCE – Pour atterrir en douceur après l'expatriation

Détresse psychologique, tracasseries administratives, galère professionnelle… Le retour en France est loin d’être une étape simple à appréhender. Parce qu’elle en a elle-même bavé après sept ans à l’étranger, Anne-Laure Fréant a patiemment compilé le Guide du retour en France 2016, un ouvrage pratique, concret, qui apporte aussi une véritable réflexion de fond sur les identités multiculturelles et leur place dans la société française.
Actu internationale
En direct d'Asie Pacifique
Expat
Expat - Emploi

ENTREPRENDRE AU MAROC - Un Royaume en pleine mutation

Si le Maroc est resté dans l'inconscient français une ancienne colonie devenue lieu de villégiature pour retraités de métropole, la modernité s'invite doucement dans le quotidien des Marocains. Qu’en est-il de créer son entreprise au Maroc, et quelles sont les perspectives pour ceux qui seraient tentés par le Royaume ? Découvrez l’analyse du W Project en vidéo ! 
Expat - Politique

EXIL FISCAL - Les plus riches quittent massivement la France

Selon une étude sud-africaine, 10.000 millionnaires français auraient quitté l'Hexagone en 2015. Un exode qui n’a d’équivalent dans aucun autre pays, d’autant que les dernières données publiées par le fisc font état d’une nette baisse du nombre de contribuables dans les tranches supérieures de l’impôt

IMPÔTS 2016 - La déclaration en ligne va devenir obligatoire

La campagne de déclaration des revenus vient d’être lancée, le 12 avril, par le gouvernement. Grosse nouveauté : l’obligation de déclarer ses impôts en ligne pour deux millions de foyers fiscaux. Une mesure d’autant plus importante pour les Français de l’étranger qui méconnaissent souvent ce service en ligne, pourtant très pratique. 
Magazine