Tokyo

DOCU – Toulouse & Midi-Pyrénées qu'on aime tant : Ode à l'amitié franco-japonaise

Produit par Claude Yoshizawa et réalisé par Guillaume Tauveron, "Toulouse & Midi-Pyrénées qu'on aime tant", documentaire qui vient de sortir, se veut un véritable hommage l'amitié franco-japonaise en faisant découvrir une région française souvent méconnue des Japonais

Après le succès de leur premier documentaire, Ce Japon qu'on aime tant, le réalisateur Guillaume Tauveron et Claude Yoshizawa, président du Centre culturel franco-japonais de Toulouse, ont eu l'idée de faire un film miroir, qui pourrait présenter aux Japonais autre chose que les sempiternels Mont-Saint-Michel et Paris. "Claude habitant la région Midi-Pyrénées, méconnue au Japon mais comportant pourtant les éléments pour leur plaire entre la nature, la nourriture, la culture, des sites classés l’Unesco… c’est tombé comme une évidence", explique Guillaume. Le documentaire montre ainsi les points forts de la région Midi-Pyrénées : la gastronomie avec la découverte du restaurant Le Jardin de l'Opéra avec son chef cuisinier Stéphane Tournie, où s'étaient rendus l'empereur et l'impératrice du Japon, ou encore du rugby avec les réactions de René Bouscatel, président du Stade Toulousain, et de Thierry Dusautoir. Le documentaire amène par ailleurs le spectateur à la découverte de plusieurs villes phares de la région, dont Albi, Montréjeau et Lourdes. Les Japonais sont également à l'honneur avec la découverte de plusieurs résidents ou amoureux de la région, dont la chanteuse soprano Kana Kumamoto, et Rizu Takahashi, seul artiste-céramiste masculin installé en France. Quant au tournage, Guillaume Tauveron retient notamment la visite du cirque de Gavarnie. "Je viens d’Auvergne, donc je suis sensible à la nature, et malgré les paysages que j’avais l’habitude de voir, là j’avoue que ça m’a laissé pantois d’admiration".

De nombreux projets en cours
Avec une vingtaine de courts-métrages, une trentaine de clips et de nombreuses participations à des festivals européens à son actif, Guillaume Tauveron est passionné de cinéma depuis tout petit. Il s’est formé à l’ancienne, en autodidacte, sans passer par une école de cinéma. Sa rencontre avec le réalisateur japonais Hiroshi Toda, qui faisait des expositions à Lyon, aura été un véritable tournant pour lui. "Il m’a beaucoup encouragé. Nous avons tourné un film ensemble (Sakura no kage .ndlr), dans lequel il s’occupait de réalisation et moi du scénario et montage". Une expérience qui lui permettra de développer et approfondir ses connaissances, et d’accoucher en 2012 de son premier long-métrage, The Blood. En 2013, il réalise Ce Japon qu'on aime tant, documentaire qui a été vu plus de 100.000 fois sur YouTube et dont le but principal était de donner envie aux Français d'aller visiter le Japon. Aujourd'hui, une production japonaise vient de lui confier la réalisation d'un long-métrage à petit budget dont le tournage devrait commencer le mois prochain. "Je serais le seul non japonais, donc ça va être une belle aventure". Parmi ses autres projets, Ghost Heart, un long-métrage qui devrait être tourné en France avec un acteur principal japonais, ainsi qu'un film dont le thème serait autour de la boxe et de l'érotisme. "Sinon je pense qu’après nos deux collaborations, on finira bien par repartir sur un autre projet avec l’ami Claude Yoshizawa, probablement toujours autour de l’amitié franco-japonaise".
Quentin Weinsanto (http://www.lepetitjournal.com/tokyo) vendredi 12 septembre 2014

 
Tokyo

TÉLÉVISION - Les Ryokan vus par NHK World TV

Service international de la NHK, la NHK World TV diffuse quotidiennement de nombreuses émissions culturelles sur le Japon. En langue anglaise la plupart du temps, ces programmes permettent de se projeter facilement dans l'extraordinaire richesse du patrimoine nippon. Samedi 29 juillet, l'émission "#Tokyo" pose ses valises dans les Ryokan. Le voyage est assuré !
Une internationale

DON'T GO TO ALGERIA – Tolt : "J’ai envie de découvrir les pays qui souffrent des préjugés"

Benjamin Martinie, alias "Tolt". Un an après avoir connu un franc succès avec sa vidéo « Don’t go to Iran » qui efface tous les stéréotypes entendus sur la République islamique, Benjamin Martinie, alias Tolt, revient avec une nouvelle vidéo, cette fois sur l’Algérie, tout en gardant le même concept. Le principe est simple, « Tolt » part deux semaines dans le pays en question, et y découvre sa culture et son peuple.
Actu internationale
En direct d'Asie Pacifique
Expat
Expat - Emploi

COACHING – L’effet miroir de mes parents

Chaque fois que ses parents viennent lui rendre visite à New-York, Bertrand a comme l’impression de se regarder dans « un miroir déformant ». Il ne se sent pas à l’aise en leur présence, culpabilise et a la désagréable impression d’être un fils indigne… Alors qu’il croyait qu’en fuyant la France il résoudrait son problème, il réalise en fait qu’il doit avant tout se faire face à lui-même. 
Expat - Politique

GESTION DE CRISE – Les consuls face à l’exceptionnel

Peu importe l’endroit ou le pays dans lequel vous pouvez vous trouver dans le monde : en situation de crise, la France par le biais de ses consuls protège ses concitoyens. Cette année, 89 consuls et consuls généraux exercent leurs missions à travers le monde. Mais attention, ils ne doivent pas être confondus avec les ambassadeurs… Petit tour d’horizon de leurs missions et des actions qu’ils peuvent mener en cas de crise. 

TRIBUNE - La marginalisation des Français de l'étranger est En Marche

"Make French People abroad great again !Je me permets d'interpeller officiellement les 10 députés de la République En MARCHE à l'étranger. Dans le discours du President de la Republique à Versailles, comme dans le discours de politique générale du Premier Ministre on ne trouve aucune mention aux Français de l'étranger". Une tribune de Boris Faure, Conseiller consulaire des Français de Belgique
Magazine