Tokyo

JO ET TOURISME - Anne Hidalgo en visite à Tokyo

Lundi et mardi derniers, la maire de Paris était en visite officielle dans la ville de Tokyo. Le but de sa venue au Japon comportait deux axes clés : consolider les liens entre Tokyo 2020 et Paris 2024 et rassurer le marché japonais au niveau du tourisme pour que ces derniers reprennent le goût de venir en France. Rappelons que c'est la clientèle japonaise qui a le plus déserté la capitale française à la suite des attentats : 41% de moins en 2016. Un triste record.

Anne Hidalgo a visité, lors de sa venue, deux sites aquatiques qui accueilleront les Jeux Olympiques et Paralympiques de 2020. Accueillie par la première femme Gouverneure de Tokyo, Yuriko Koike, la maire de Paris a pu échanger au sujet de la candidature de la capitale française. Les deux capitales sont liées par un pacte d'amitié et de coopération depuis 1982. Ce pacte fort et respectueux permet de très nombreux partenariats dans des domaines divers, allant du domaine de l'environnement à celui de la culture ou encore, comme ici, du sport. Un des sujets les plus importants a été la question des transports propres pour l'aménagement des JO prochains. Si la candidature de Paris est retenue, il est certain que l'expérience de la ville de Tokyo sera un exemple pour la capitale française. « Paris et Tokyo ont la même volonté de développer les mobilités propres et collectives. Avoir un réseau performant de métro et de bus est essentiel à nos yeux pour accueillir les Jeux. C’est la garantie pour les athlètes et les visiteurs de circuler rapidement et avec un haut niveau de confort », a expliqué la Maire de Paris. Elle a pu alors se rendre sur deux sites en construction, l’Olympic Aquatics Centre et le Tatsumi International Swimming Centre, deux futurs aménagements qui accueilleront en 2020 des épreuves aquatiques.

Sa seconde mission était tournée vers le tourisme et l'envie de réaffirmer Paris comme une destination de voyage importante pour la clientèle japonaise. Les attentats ont évidemment marqué tous les futurs potentiels visiteurs de la capitale, mais ce sont les japonais qui ont le plus délaissé la ville lumière. Il fallait donc rassurer au mieux ce public. Anne Hidalgo a rencontré des professionnels du tourisme, des tour-opérateurs japonais mais aussi des blogueurs ayant une certaine influence. 2017 n'est pour l'instant pas une année noire en terme de tourisme. Les arrivées en provenance du Japon ont repris (56% en janvier 2017), en comparaison à janvier 2016, une hausse qui rassure sur la bonne reprise du tourisme.

Cette visite officielle a permis également à la maire de Paris de rencontrer l'une des plus célèbres mascottes du Japon : Kumamon, l'ours noir et rouge vedette de Kumamoto. Le coup de foudre a été immédiat.

Julien Loock (www.lepetitjournal.com/tokyo) le jeudi 02 mars 2017

 
Tokyo
Une internationale

AEFE – Une cérémonie en l’honneur des boursiers Excellence-Major

La Maison des Polytechniciens de Paris accueillait cette semaine une promo un peu particulière… Celle des boursiers Excellence Major de l’AEFE. En effet, l’Agence pour l’Enseignement français à l’étranger a tenu à rassembler ces élèves d’exception pour partager avec eux un verre à l’occasion de la fin de leur cursus scolaire. 
Actu internationale
En direct d'Asie Pacifique
Expat
Expat - Emploi

WONDERLEON – Attirer les talents internationaux de la Tech en Europe !

Il y a deux ans, une poignée de dirigeants de start-ups et de scale-ups françaises à succès, lançaient l’appel #ReviensLéon. Le but ? Inciter les Français expatriés à rentrer au bercail en leur proposant des jobs attractifs dans l’écosystème Tech français « en pleine effervescence » ! Aujourd’hui #ReviensLéon pousse les murs et devient WonderLeon. Son objectif ? « Faire rayonner la ‘’European Tech’’ » en attirant cette fois-ci tous les talents internationaux possibles en Europe. 
Expat - Politique
Magazine