Tokyo

CINEMA – "Femmes, femmes, femmes… ", hommage aux réalisatrices françaises

Dans le cadre de la journée mondiale de la femme, "Femmes, femmes, femmes…", évènement cinématographique organisé par l’Institut franco-japonais de Tokyo, rendra hommage aux réalisatrices françaises et plus particulièrement à la nouvelle génération. Une quinzaine de films francophones seront projetés du 4 au 18 mars

Tout est pardonné, de Mia Hansen-Løve avec Paul Blain, Marie-Christine Friedrich, Victoire Rousseau, Constance Rousseau (Photo DR)

Organisé par l’Institut franco-japonais de Tokyo dans le cadre de la journée de la femme, le cycle cinématographique "Femmes, femmes, femmes…" se tiendra du 4 au 18 mars 2012. En plus de présenter une demi-douzaine de films, cet évènement accueillera plusieurs invités, de professions variées dans le monde du cinéma telles que des critiques, des cinéastes ou encore des producteurs, français et franco-japonais.

Un programme varié
Une quinzaine de films seront présentés durant ce cycle cinématographique, tous réalisés par des femmes, dont "Le Skylab", réalisé par Julie Delpy, qui a connu une sortie relativement médiatisée en France. Trois films de la jeune réalisatrice française Mia Hansen-Løve, seront projetés durant ces deux semaines de festival, Un amour de jeunesse, Tout est pardonné et Le Père de mes enfants. Mia Hansen-Løve sera également l’invitée de l’Institut les 8 et 9 mars et participera à des discussions après la projection de ses films. Entre autres, "Les sentiments" de Noémie Lvovsky et "Charly" d’Islid le Besco seront également présentés. 4 invités viendront discuter des films pendant le festival en plus de Mia Hansen-Løve : Dominique Païni (critique), David Thion (producteur), Mami Iguchi (cinéaste) et Atsuko Ohno (productrice).

2 days in Paris, de Julie Delpy, relate la relation tumultueuse entre Jack, décorateur d'intérieur et Marion, photographe (Photo DR)

Le nombre de réalisatrices en hausse
Dans un domaine encore exclusivement masculin il y a encore quelques années, les femmes réalisatrices sont aujourd’hui de plus en plus nombreuses, surtout dans le cinéma avant-gardiste. Néanmoins, le premier film réalisé par une femme remonte presque aux origines du cinéma, en 1896. C’est une Française, Alice Guy-Blaché, qui a réalisé ce film silencieux, "La Fée aux choux". Aux Etats-Unis, Dorothy Arzner était la seule femme réalisatrice dans les années 1920 et 1930. Au Japon, la première réalisatrice était la célèbre actrice Kinuyo Tanaka, qui a réalisé son premier film "Love Letter" en 1953. En occident, ce n’est qu’à partir de la fin des années 1960, avec l’arrivée du féminisme et de la libération de la femme que le nombre de réalisatrices augmente significativement, restant toutefois bien en dessous de celui des réalisateurs, ce qui est encore le cas aujourd’hui.
Les projections des films se feront à l’Institut franco-japonais de Tokyo. Les prix pour assister à une projection sont de 500 yens pour les adhérents et de 1.000 yens pour les non adhérents.
Damien Corneloup (http://www.lepetitjournal.com/tokyo.html) jeudi 1er mars 2012

Plus d’informations sur le site de l’Institut

Tokyo
A la une

RETOUR D'EXPATRIATION - 10 conseils pour le réussir

Les expatriés sont de plus en plus nombreux à renoncer au retour, surtout passé le cap des dix ans de vie à l’étranger. Le choc culturel inversé associé à de nombreuses difficultés économiques rendent le retour au pays difficile, car les employeurs français ne reconnaissent pas ou peu l’expérience acquise à l’étranger, sans compter que les “expats’” sont souvent perçus comme arrogants (comprenez: gourmands au niveau du salaire et volontaires…
France/Monde
En direct d'Asie Pacifique
Expat
Expat - Emploi

RETOUR D'EXPATRIATION - 10 conseils pour le réussir

Les expatriés sont de plus en plus nombreux à renoncer au retour, surtout passé le cap des dix ans de vie à l’étranger. Le choc culturel inversé associé à de nombreuses difficultés économiques rendent le retour au pays difficile, car les employeurs français ne reconnaissent pas ou peu l’expérience acquise à l’étranger, sans compter que les “expats’” sont souvent perçus comme arrogants (comprenez: gourmands au niveau du salaire et volontaires pour prendre des responsabilités). Voici les conseils d'Anne-Laure Fréant, de retour après un séjour de cinq au Canada et d'un an en Nouvelle-Zélande, pour retravailler rapidement en France.

VILLE DURABLE EN TURQUIE – Pour la France, “le potentiel est énorme”

Istanbul accueillera le 23 septembre un grand “colloque franco-turc sur la ville durable”. Ubifrance, agence française pour le développement international des entreprises, organise cet évènement avec le soutien de Vivapolis et de nombreux partenaires*. Près de 250 participants sont attendus à l’hôtel Grand Hyatt, dont une cinquantaine de France. Eric Fajole, directeur d’Ubifrance Turquie, nous en dit plus sur ce colloque.
Expat - Politique

MATTHIAS FEKL – Un Franco-allemand en charge des Français de l’étranger

A 36 ans, le député du Lot-et-Garonne remplace au pied levé Thomas Thévenoud comme secrétaire d’Etat chargé du Commerce Extérieur, de la Promotion du tourisme et des Français de l’étranger. Pur produit des grandes écoles françaises, de père allemand, cet ancien partisan de Strauss-Kahn avait choisi de soutenir Hollande lors des primaires du PS
Magazine
Les trophées

TROPHEES 2014 – Les sept lauréats ont été récompensés au Quai d’Orsay

La cérémonie des Trophées des Français de l’étranger, organisée par lepetitjournal.com, s’est déroulée ce jeudi 6 mars, dans le cadre prestigieux du Ministère des Affaires étrangères. Devant leurs proches, les élus, les partenaires et la Ministre déléguée chargée des Français de l’étranger, Hélène Conway-Mouret, les sept lauréats ont été récompensés pour leur parcours d’exception.