Tokyo

CINEMA – "Femmes, femmes, femmes… ", hommage aux réalisatrices françaises

Dans le cadre de la journée mondiale de la femme, "Femmes, femmes, femmes…", évènement cinématographique organisé par l’Institut franco-japonais de Tokyo, rendra hommage aux réalisatrices françaises et plus particulièrement à la nouvelle génération. Une quinzaine de films francophones seront projetés du 4 au 18 mars

Tout est pardonné, de Mia Hansen-Løve avec Paul Blain, Marie-Christine Friedrich, Victoire Rousseau, Constance Rousseau (Photo DR)

Organisé par l’Institut franco-japonais de Tokyo dans le cadre de la journée de la femme, le cycle cinématographique "Femmes, femmes, femmes…" se tiendra du 4 au 18 mars 2012. En plus de présenter une demi-douzaine de films, cet évènement accueillera plusieurs invités, de professions variées dans le monde du cinéma telles que des critiques, des cinéastes ou encore des producteurs, français et franco-japonais.

Un programme varié
Une quinzaine de films seront présentés durant ce cycle cinématographique, tous réalisés par des femmes, dont "Le Skylab", réalisé par Julie Delpy, qui a connu une sortie relativement médiatisée en France. Trois films de la jeune réalisatrice française Mia Hansen-Løve, seront projetés durant ces deux semaines de festival, Un amour de jeunesse, Tout est pardonné et Le Père de mes enfants. Mia Hansen-Løve sera également l’invitée de l’Institut les 8 et 9 mars et participera à des discussions après la projection de ses films. Entre autres, "Les sentiments" de Noémie Lvovsky et "Charly" d’Islid le Besco seront également présentés. 4 invités viendront discuter des films pendant le festival en plus de Mia Hansen-Løve : Dominique Païni (critique), David Thion (producteur), Mami Iguchi (cinéaste) et Atsuko Ohno (productrice).

2 days in Paris, de Julie Delpy, relate la relation tumultueuse entre Jack, décorateur d'intérieur et Marion, photographe (Photo DR)

Le nombre de réalisatrices en hausse
Dans un domaine encore exclusivement masculin il y a encore quelques années, les femmes réalisatrices sont aujourd’hui de plus en plus nombreuses, surtout dans le cinéma avant-gardiste. Néanmoins, le premier film réalisé par une femme remonte presque aux origines du cinéma, en 1896. C’est une Française, Alice Guy-Blaché, qui a réalisé ce film silencieux, "La Fée aux choux". Aux Etats-Unis, Dorothy Arzner était la seule femme réalisatrice dans les années 1920 et 1930. Au Japon, la première réalisatrice était la célèbre actrice Kinuyo Tanaka, qui a réalisé son premier film "Love Letter" en 1953. En occident, ce n’est qu’à partir de la fin des années 1960, avec l’arrivée du féminisme et de la libération de la femme que le nombre de réalisatrices augmente significativement, restant toutefois bien en dessous de celui des réalisateurs, ce qui est encore le cas aujourd’hui.
Les projections des films se feront à l’Institut franco-japonais de Tokyo. Les prix pour assister à une projection sont de 500 yens pour les adhérents et de 1.000 yens pour les non adhérents.
Damien Corneloup (http://www.lepetitjournal.com/tokyo.html) jeudi 1er mars 2012

Plus d’informations sur le site de l’Institut

 
Tokyo

PRENONS DE LA HAUTEUR - Tokyo, vue d'en haut

La ville de Tokyo émerveille, d'en bas comme d'en haut. Elle regorge de points d'observation élevés qui dévoilent sa grandeur et son architecture particulière. De jour comme de nuit, ces observatoires permettent, à quiconque s'y aventure, de redécouvrir cette capitale en contre-plongée. De nombreux immeubles et autres tours de communication offrent des panoramas à couper le souffle. Retour sur les cinq plus célèbres observatoires de Tokyo.

TOKYO 2020 - Du baseball à Fukushima

Le Comité Olympique International (CIO) a accepté vendredi dernier que les JO 2020 organisent des rencontres de la compétition de baseball (et de…
Une internationale
Actu internationale
En direct d'Asie Pacifique
Expat
Expat - Emploi

COACHING - Comment faire en sorte que chaque jour compte ?

Ce matin, comme tous les matins, ça sent bon le café et le pain grillé dans ma cuisine. Je prends le petit déjeuner avec mon mari et mon fils de 7 ans. J’adore ce moment de la journée. Je ne suis pas hyper vivace, par contre mon fils lui, il pète la forme, comme tous les jours !

FRENCH HEALTHCARE – Exporter l’excellence française en matière de santé

Largement envié à l’étranger, notre modèle de santé « à la française » bénéficie d’une solide réputation. La France a su devenir une référence en la matière, rayonnant bien au-delà des frontières de l’hexagone. Pour poursuivre sur cette voie, et apporter plus de lisibilité à ce secteur, Jean-Marc Ayrault vient de lancer le label French Healthcare, « la santé française, une excellence qui s’exporte », une marque unique fédérant tous les acteurs du secteur. 
Expat - Politique

CAMBODGE – Le français plus qu’une passion, une tradition royale

Le temps d’une rencontre, le Prince Tesso Sisowath du Cambodge a partagé avec Lepetitjournal.com sa passion, son attachement pour la langue française et nous a parlé de la place qu’elle occupe, au fil des générations, au sein de la famille royale. Il est lui-même très investi dans le rayonnement de la francophonie.

MICHAELLE JEAN – "«J’aime, je partage», c’est parler comme un francophone"

Le 20 mars, c’est la Journée Internationale de la Francophonie. Pour l’occasion, nous avons rencontré une ardente protectrice de la langue de Molière, Michaëlle Jean, secrétaire générale de l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF) depuis 2014. Très déçue de voir que la France a opté pour un slogan en anglais pour sa candidature aux Jeux Olympiques de 2024, elle nous parle avec enthousiasme de ses projets, notamment numériques, pour développer notre langue dans le monde.
Magazine
Frases de la vida frases de la vida frases de enamorados poeme d'amour Joyeux Anniversaire