Tokyo

NIPPORI - L'eldorado des passionnés de loisirs créatifs

 

Etre expatrié à Tokyo, c'est s'assurer de ne manquer de rien en ce qui concerne nos nombreuses passions. Akihabara est le lieu rêvé des amateurs d'informatique, de jeux vidéos et de manga par exemple. Pour les passionnés de cuisine et de coutellerie, il y a Kitchen Town (Kappabashi), tout proche du temple Sensoji à Asakusa. La friperie ? Shimo-Kitazawa... Mais pour les amoureux de tissus, de mercerie et de couture, savez-vous où aller ?

Nippori Fabric Town
Situé à quelques mètres de la sortie Sud-Est de la gare, ce quartier est le paradis des passionnés de loisirs créatifs. Une fois descendu dans la rue par le Momiji Bridge, vous croiserez de nombreux panneaux indiquant Nippori Fabric Town. C'est après avoir traversé la rue Ogubashi Dori que l'excitation monte d'un cran. La rue en face de vous regorge de magasins de couture, de tissus, de mercerie... A droite, à gauche, il y en a partout. Certains sont spécialisés (cuir, coupons...), d'autres plus généralistes où il faudra fouiller chaque recoin pour trouver la perle rare qui rendra votre projet en cours, unique. Notons que les prix sont en plus compétitifs, que ce soit pour les coupons ou les tissus traditionnels japonais.

La carte aux trésors
Pour notre plus grand bonheur, une carte de ce quartier, appelé également Nippori Sen-I Gai, a été éditée. Vous la trouverez le plus souvent collée aux vitrines, mais il est possible de se la procurer en version papier, en japonais et en anglais. Il n'y en a pas partout, mais vous la dénicherez à tous les coups au rez-de-chaussée du magasin principal de la chaîne Tomato (après les escaliers sur la gauche). Cette carte simple et exhaustive dévoile une liste impressionnante de 90 magasins membres. Il vaut mieux avoir un peu de temps devant soi. Les cartes sont téléchargeables en PDF sur un site dédié (http://nippori-senigai.com/free/2016map).

Le magasin principal de Tomato est à privilégier si le temps vous est compté. Sur cinq étages, le catalogue de tissus et d'accessoires de mercerie est assez exceptionnel. Le tout est très bien rangé, par thématiques, couleurs, matières... Il est alors très agréable de flâner dans les petites allées à la recherche du motif en tête.

Le bon plan pour aller droit au but, c'est à l'étage 4 de ce magasin, au fond à gauche, que vous trouverez les tissus pour kimono. Ce n'est sûrement pas un projet facile à réaliser, mais les tissus et motifs étant tous plus jolis les uns que les autres, la motivation sera inébranlable.

Alors si vous aimez la couture, le patchwork, la broderie ou encore le tricot, foncez, ce quartier est fait pour vous !

Julien Loock (www.lepetitjournal.com/tokyo) mardi 10 janvier 2017

 
Tokyo

Au Japon, de coûteux Don Juan pour femmes en mal d'amour

Dans les volutes de fumée d'un club de Tokyo, une flûte de champagne à la main, Aki Nitta est entourée de trois hôtes, ces travailleurs de la nuit qui dispensent au prix fort un amour factice aux femmes solitaires. Des Japonaises sont prêtes à dépenser des fortunes dans les "host clubs" en échange d'une soirée de flirt, de mots tendres, de compliments.

SORTIE SKI AFJ - En piste !

Vous aimez skier ? Vous aimez la convivialité ? Vous aimez faire de belles rencontres ? Un très joli week-end se profile pour vous. L'association des…
Une internationale
Actu internationale
En direct d'Asie Pacifique
Expat
Expat - Emploi

COACHING - "Je porte des habits qui ne me vont plus"

Nicolas Serres Cousiné est un contributeur régulier de la rubrique coaching du site lepetitjournal.com. Ce mois-ci, il répond à l’un de nos lecteurs, Michel, qui ne supporte plus la vie de fou qu’il mène à Londres depuis maintenant 20 ans.
Expat - Politique

BENOIT HAMON - "Je suis plutôt favorable à l’harmonisation fiscale"

Benoît Hamon, candidat de la Belle Alliance Populaire à l’élection présidentielle de 2017 en France, était en visite à Lisbonne. L’occasion pour lui de rencontrer les dirigeants portugais de la gauche au pouvoir, notamment le Premier ministre Antonio Costa. Il était accompagné, lors d'une rencontre avec des ressortissants français installés au Portugal, de Gabrielle Siry, candidate du PS pour la 5ème circonscription pour les prochaines législatives.
Magazine