Du 7 au 10 avril, 22 élus venus de municipalités de la France entière, faisant parti du Réseau "Villes et Villages des Justes", se sont réunis en Israël à l’initiative du comité français de Yad Vashem. Un voyage placé sous le signe de la mémoire pour ces représentants de la nation française qui se sentent responsables d’un "devoir de transmission". Le petitjournal.com/Tel-Aviv était présent.

 gerbes déposées lors de la cérémonie - Photo : LPJ

Initié en 2010, ce réseau de "Villes et Villages des Justes" a pour objectif de réunir les communes ayant décidé d’honorer les Justes parmi les nations en construisant un lieu de mémoire, ou en utilisant le nom des Justes pour une rue, une place, etc. A ce jour, ce réseau compte 35 communes sur les 139 qui ont créé de tels lieux.

Pour Thierry Vinçon, Président du réseau et également maire de la commune de Saint Armand-Montrond, cette initiative a pour objectif de véhiculer trois messages différents. Il s’agit tout d’abord d’honorer la mémoire de celles et ceux qui ont résisté aux lois imposées par le régime de Vichy, d’honorer la mémoire de celles et ceux qui ont été sauvés par les Justes, et enfin, d’honorer la mémoire de celles et ceux qui n’ont malheureusement pas trouvé de Justes sur leur chemin.

La délégation des élus a eu l’honneur d’assister à la cérémonie de Yom Hashoah le lundi 8 avril au matin à Yad Vashem. De nombreuses gerbes ont été déposées, notamment par John Kerry, secrétaire d’Etat américain. Thierry Vinçon et Anne Brézillon ont pu eux aussi déposer une gerbe au nom du réseau "Villes et Villages des Justes".

Anne Brézillon, adjointe au Maire de Bordeaux, a vécu un grand moment lors de cette matinée. "Je n’oublierai jamais cette cérémonie de ma vie. Je me sens porteuse d’une responsabilité pour la ville de Bordeaux" explique-t-elle avec enthousiasme. Bordeaux a eu la chance d’avoir en son temps, une personnalité qui a joué un rôle considérable durant la déportation. Le Consul du Portugal, Sousa Mendes, a sauvé des milliers de juifs en faisant des faux-papiers et a fini dans la misère dans son pays natal. "Nous travaillons beaucoup pour sauver sa mémoire" raconte Anne Brézillon. "Cette venue en Israël me stimule, me donne une énergie incroyable pour que l’on puisse trouver les justes, les mettre en valeur et surtout, transmettre cette mémoire aux jeunes. Je ne rentrerai pas comme je suis partie" admet-elle avec un large sourire et une grande émotion.

D’autres communes de France ont également eu leurs héros. C’est le cas dans la petite commune de Lombron, en Sarthe. Alain Grémillon, son maire, qui faisait partie de la délégation, a édifié un lieu en mémoire d’un Juste. Pour lui aussi, ce déplacement en Israël est un grand évènement.

Une partie de la délégation des élus en compagnie de Jean-Raphaël Hirsch et Nicole Guedj, Présidente de la Fondation France-Israël - Photo : LPJ

"Le plus important désormais, sera à faire lors de notre retour, il nous faut accentuer l’effort qui a déjà été fait. Il faut continuer de parler, de garder la mémoire de ces gens simples, qui ont pris des risques pour protéger les enfants juifs. Malheureusement, les derniers témoins sont en train de disparaître, nous nous devons d’être les ambassadeurs de la mémoire, du réseau, pour encourager les communes qui ont reconnu des Justes à nous rejoindre et ainsi participer à la transmission de cette mémoire."

A Strasbourg, de nombreuses actions sont menées tout le long de l’année, dans les écoles, pour sensibiliser et raconter aux nouvelles générations l’histoire des Justes. Selon Henry Dreyfus, adjoint au maire de Strasbourg et vice-président de la communauté urbaine de Strasbourg, "c’est un véritable devoir moral que nous devons effectuer. L’année dernière, nous avons inauguré une Allée des Justes, à proximité de l’ancienne synagogue qui avait été incendiée par les allemands en 1941 et honoré également des descendants de Justes."

Ce déplacement n’aurai pas eu lieu sans la participation du Comité Français de Yad Vashem, présidé par Jean-Raphaël Hirsch. Ce comité poursuit plusieurs missions en soutien aux actions menées par l’Institut Yad Vashem de Jérusalem. David Adam, secrétaire du Comité explique que le "but du comité est également de transmettre un regard différent sur la Shoah, par le biais des Justes, des héros. Ainsi, l’aspect héroïque dépasse le tragique".

Une belle manière de montrer que grâce à ces Justes parmi les nations, un message de vie et d’espoir est transmis.

Antoine RIPAUD (www.lepetitjournal.com/telaviv) Mercredi 10 avril 2013

A la une

EXPO UNIVERSELLE 2015 – Les pavillons de la Francophonie

Lors de l'exposition universelle 2015, 145 pays seront représentés. Parmi eux, une trentaine sont membres de l'Organisation Internationale de la Francophonie. On compte également quelques grands absents comme le Canada ou la Grèce. A l'occasion de la semaine de la langue française et en cette Journée Internationale de la Francophonie, lepetitjournal.com vous propose un panorama non exhaustif des pavillons, membres de l’OIF.
France/Monde
En direct de nos éditions locales
Les trophées

TROPHÉES DES FRANÇAIS DE L'ÉTRANGER - Une soirée de gala au Quai d’Orsay pour les lauréats

Pour la troisième édition des Trophées des Français de l’étranger, plus de 300 personnes étaient réunies mardi 17 mars au Quai d’Orsay pour récompenser les lauréats. Ces sept expatriés aux parcours exceptionnels, faisant rayonner la France au-delà de ses frontières grâce à leurs projets variés, étaient à l’honneur. Aux côtés du Secrétaire d’Etat chargé des Français de l’étranger, Matthias Fekl, sénateurs, députés et partenaires étaient présents pour la cérémonie.

TROPHÉES DES FRANÇAIS DE L’ÉTRANGER – Découvrez les lauréats 2015

lepetitjournal.com met à l’honneur nos compatriotes avec les Trophées des Français de l'étranger. Découvrez les lauréats de cette troidième édition. Ils sont luthier au Portugal, entrepreneur au Vietnam, artiste scupteur en Thaïlande, apprenti forgeron au Japon, ils ont fondé une école au Danemark, une ONG au Cambodge ou voué leur vie à l'agro-écologie en Afrique...Tous ont en commun un engagement et un parcours exceptionnels. Ils ont été récompensé hier soir au Quai d'Orsay, lors d'une soirée de gala
Expat
Expat - Emploi

SALON S’EXPATRIER MODE D’EMPLOI – Rencontre avec les candidats au départ

Vendredi 27 mars la Cité Universitaire de Paris accueillait le Salon S’expatrier : mode d’emploi. Plusieurs stands et conférences étaient proposés aux futurs candidats au départ afin de les renseigner et de les accompagner dans leurs démarches administratives. Qui sont-ils et pourquoi souhaitent-ils partir ?

FRANCOPHONIE – Le français, la langue morte des entreprises ?

Yves Montenay yvesmontenay.fr
À l’heure de la mondialisation, l’anglais a un statut hégémonique dans le monde de l’entreprise. Qu’en est-il du français ? Peut-il encore être considéré comme une langue de travail ? Yves Montenay, directeur de l’Institut de culture, économie et géopolitique, et ancien chef d’entreprise, estime que c’est une valeur essentielle à la santé des entreprises francophones.
Expat - Politique

CLAUDINE LEPAGE ET PHILIP CORDERY – “Il y a un vrai risque pour le réseau d’enseignement français à l’étranger”

La sénatrice des Français établis hors de France, Claudine Lepage, et le député des Français du Bénélux, Philip Cordery, ont présenté 50 recommandations visant à contenir les frais de scolarité dans le réseau de l’enseignement français à l’étranger. Au menu, économies, recherches de partenariats et de nouvelles sources de financement et renforcement du rôle de l’Ambassadeur.

FRANCOPHONIE - Fleur Pellerin lance la 20e édition de la semaine de la langue Française

"La langue française est langue d’accueil " c’est le thème de la 20e édition de la semaine de langue française, lancée par la ministre de la culture et de la communication Fleur Pellerin ce mercredi 11 mars à Paris. Avec les événements de ce début d’année, la langue française devient un outil stratégique d’unification et de tolérance pour les francophones.
Magazine
Francophonie

EXPO UNIVERSELLE 2015 – Les pavillons de la Francophonie

Lors de l'exposition universelle 2015, 145 pays seront représentés. Parmi eux, une trentaine sont membres de l'Organisation Internationale de la Francophonie. On compte également quelques grands absents comme le Canada ou la Grèce. A l'occasion de la semaine de la langue française et en cette Journée Internationale de la Francophonie, lepetitjournal.com vous propose un panorama non exhaustif des pavillons, membres de l’OIF.

JEAN-FRANÇOIS BLAREL - La francophonie: un partenariat gagnant pour tous les participants

Le 20 mars est traditionnellement la date lors de laquelle un peu partout dans le monde on fête la francophonie. Alors qu´au Portugal un certain nombre de changements sont en cours au sein des structures françaises, Lepetitjournal.com a voulu interroger l´ambassadeur de France, M. Jean-François Blarel sur l´importance de cette célébration et sur le poids de la présence française dans le pays.