UN MOIS, UN SITE... - La Chronique culturelle de Patrick Ringgenberg - Yazd

 

Conquise par les Arabes en 642, elle devint une riche cité commerçante, connue pour ses textiles. Préservée par les Mongols (XIIIe s.), plus tard par Tamerlan (XIVe s.), elle connut encore la prospérité sous les Safavides (XVIe-XVIIe s.). Elle connut des temps difficiles lors de l’invasion afghane (1722) et au XIXe s. Au XXe s., l’industrialisation de la filature et du tissage, l’implantation d’usines et la création de liaisons ferroviaires et aériennes, redonnèrent une vitalité économique à la ville.  

 

Le principal monument de la ville est la mosquée du Vendredi, superbe édifice remontant essentiellement au XIVe siècle (portail, iwan, salle à coupole), avec des ajouts ou des réaménagements ultérieurs (cour, salle de prière).

 

 

 

 La mosquée du Vendredi.

 

Près de la mosquée du Vendredi, le mausolée de Rokn od-Din, construit en 1326, est tout ce qu’il reste d’une ancienne mosquée-madrasa : la salle à coupole conserve un beau décor au symbolisme astrologique. Dans la vieille ville, on verra plusieurs mausolées, notamment la « prison d’Alexandre » (XIIIe siècle), transformé en centre d’artisanat, et plusieurs maisons anciennes (Lariha est la plus visitée), souvent transformées en hôtel de charme (Malek-o Todjar, Fahadan, Golshan, Laleh, etc.).  On verra partout dressées les fameuses tours à vent ou bâdgir, qui ventilent de l’air frais dans les pièces. Le seul palais ancien qui subsiste est le Bagh-e Dowlatabad, construit en 1748 : son jardin (on peut y prendre thé ou café) est traversé par un long bassin, à l’extrémité duquel se dresse un beau pavillon à coupole. 

 

 Hôtel Fahadan.

 

Hôtel Laleh.

Bagh-e Dowlatabad.

 

Un autre pôle de visite de Yazd est la place Amir Chaqmaq, où l’on verra une mosquée du XVe siècle et un portail du XIXe siècle, qui autrefois formait le côté d’un tekieh ou théâtre religieux, destiné aux célébrations rituelles et théâtralisées  du martyre de l’Imam Hossein au mois de muharram.  Aux abords de la place, on pourra déguster les célèbres douceurs de Yazd dans la pâtisserie la plus célèbre de la ville et visiter également un intéressant musée de l’eau, installé dans une ancienne maison traditionnelle.

Place Amir Chaqmaq.

 

Yazd conserve plusieurs traces d’une religion zoroastrienne encore vivante et toujours tolérée. Deux sites sont incontournables : le temple du feu (Atashkadeh), construit en 1934 dans un style à la fois iranien et européen, et qui abrite le feu-symbole de la lumière divine, et les tours du silence (dakhmeh), d’époque islamique, autrefois utilisées pour les rites funéraires : on déposait au centre de ces édifices circulaires, juchés sur des collines rocheuses, les cadavres, qui étaient dévorés par les rapaces.

Temple du feu.

 Tours du silence.

On peut visiter la ville en une seule journée ; une seconde et une troisième journée permettent d’explorer les alentours, de visiter par exemple l’ancienne mosquée de Fahradj, le village fortifié de Saryazd, le caravansérail de Zein od-Din, le site zoroastrien de Chak Chak, les anciens quartiers et la citadelle de Meybod.

 

Texte et images : Patrick Ringgenberg

http://patrickringgenberg.com/

(www.lepetitjournal.com/teheran) - Mercredi 21 décembre 2016

 

APPEL À CONTRIBUTION

Vous êtes chercheur, passionné de l'Iran ou bien même étudiant, nous vous proposons de publier vos articles en relation avec l'Iran sur le média de…
Une internationale

COUT DE LA VIE - Les pays les plus chers en 2017

Prix des courses, des transports, des services (électricité, eau...), des restaurants et des loyers... Quels sont les pays les plus chers où vivre en 2017 ? En étudiant l’indice des prix à la consommation dans les différents pays, MoveHub a réalisé la carte du monde du coût de la vie. Les résultats dans une infographie. Les Bermudes, la Suisse, Hong Kong, l'Islande et Singapour sont en tête, tandis que l'Egypte, l’Inde et le Pakistan sont les 3…
Actu internationale
Expat
Expat - Emploi

COACHING - Comment faire en sorte que chaque jour compte ?

Ce matin, comme tous les matins, ça sent bon le café et le pain grillé dans ma cuisine. Je prends le petit déjeuner avec mon mari et mon fils de 7 ans. J’adore ce moment de la journée. Je ne suis pas hyper vivace, par contre mon fils lui, il pète la forme, comme tous les jours !

FRENCH HEALTHCARE – Exporter l’excellence française en matière de santé

Largement envié à l’étranger, notre modèle de santé « à la française » bénéficie d’une solide réputation. La France a su devenir une référence en la matière, rayonnant bien au-delà des frontières de l’hexagone. Pour poursuivre sur cette voie, et apporter plus de lisibilité à ce secteur, Jean-Marc Ayrault vient de lancer le label French Healthcare, « la santé française, une excellence qui s’exporte », une marque unique fédérant tous les acteurs du secteur. 
Expat - Politique

CAMBODGE – Le français plus qu’une passion, une tradition royale

Le temps d’une rencontre, le Prince Tesso Sisowath du Cambodge a partagé avec Lepetitjournal.com sa passion, son attachement pour la langue française et nous a parlé de la place qu’elle occupe, au fil des générations, au sein de la famille royale. Il est lui-même très investi dans le rayonnement de la francophonie.
Magazine
Frases de la vida frases de la vida frases de enamorados poeme d'amour Joyeux Anniversaire