Téhéran

ELECTIONS 2017 - Rohani se présente à sa propre succession

Le vice-président iranien, chargé des affaires parlementaires, a déclaré qu’au cours des dernières semaines, Hassan Rohani avait décidé de se présenter à la présidentielle 2017.

Selon lui, aujourd’hui, l’importance pour le gouvernement iranien est l’organisation d‘élections justes et légitimes qui susciteront la confiance du peuple. La confiance du peuple est le capital le plus important auquel le gouvernement doit porter sont attention.

M. Amiri a qualifié l’accord sur le nucléaire, connu sous le nom de Plan d'action global commun (PAGC), comme la réussite la plus importante du mandat présidentiel du M. Rohani, en rappelant d’autres réussites comme la réduction de l’inflation, la reprise économique, le fait d’avoir attiré  les investissements étrangers et les développements économiques et industriels.

Le Conseil des gardiens de la Constitution avait annoncé  en 2016 que la prochaine élection présidentielle en Iran aura lieu le 19 mai 2017. Un scrutin auquel le président modéré Hassan Rohani devrait se représenter pour un second mandat.

Ayant fait de la modération son slogan électoral, le président Rohani a été élu au premier tour en 2013 pour quatre ans et la Constitution lui permet de se représenter pour un second et dernier mandat.

 (www.lepetitjournal.com/teheran) - dimanche 26 février 2017

 
A la Une à Téhéran
Une internationale

RESEAU PSY EXPAT – Trouver un psy francophone à l'étranger

Comment être accompagné dans sa mobilité si l’on a besoin d’un suivi psychologique ? Créé par deux psychologues expatriées en Asie, Réseau PsyExpat est une plateforme à but non lucratif qui facilite la recherche de thérapeutes francophones partout dans le monde et les échanges entre professionnels
Actu internationale
En direct du Moyen-Orient
Expat
Expat - Emploi

COACHING - Le sacrifice du conjoint suiveur

Selon une enquête récente auprès de la population francophone expatriée, 49% des conjoints suiveurs en recherche d’emploi auraient le sentiment d’avoir sacrifié leur carrière*. Ce chiffre m’a interpellée, car je trouve cela dommage de voir autant de personnes qui voient leur expatriation comme un sacrifice de leur carrière. 
Expat - Politique
Magazine