Sydney

BRIDGETON - Pauline et Jean-Philippe : Une semaine à la ferme

 

Le mois de Juin étant plutôt calme du côté des abeilles, nous sommes partis une semaine chez Kylie, l’amie de Mike, pour l’aider dans sa ferme. Direction Bridgeton, trois heures au sud de Perth.

Le trajet ne fut pas de tout repos. Sans le savoir, nous avons pris la route le jour de ce que les locaux ont pour habitude d’appeler le « Winter Break », autrement dit, la première tempête qui annonce le début de l’hiver. Trois heures de route, qui se sont plutôt transformé en cinq heures, avec des arrêts fréquents sur le bord de la route, de peur que le van ne s’envole… Que du bonheur ! Mais le jeu en valait la chandelle ! Nous voilà donc arrivés chez Kylie, installés dans la caravane des invités, et déjà à table autour d’un incroyable repas avant même d’avoir mis la main à la pâte. Et c’est que le début.

Le matin, les vaches se chargent du réveil. Kylie a pour projet de reprendre ses études en Septembre, et ayant déjà deux magnifiques petits garçons à gérer, nous l’aidons dans toutes les tâches qu’elle n’a pas le temps de faire : rangement de son atelier, peinture, jardin, et même l’apprentissage de la conduite en tracteur ! Le midi, notre hôte nous prépare le déjeuner. Et le soir, nous sommes reçus comme des rois : repos sur le canapé auprès du feu avec un bon verre de vin, repas de fête chaque soir préparé avec amour par la maîtresse de maison, soirée film avec Max et Oliver, les deux petits hommes de la maison. Nous avons même eu le droit à une soirée pâté, foie gras et pain artisanal préparée par notre hôte… Difficile de rêver mieux ! 

Déjà vendredi, et pour finir en beauté, Kylie nous libère à 13h pour nous laisser le temps de découvrir les alentours. On saute sur le quad, direction le tour de la propriété ! Les champs, collines, et forêts alentours sont d’un vert flamboyant. On n’entend que les vaches et les moutons des fermes qui s’étendent sur la région. Ici, tout le monde vit plus ou moins de sa ferme, mangeant les légumes de son potager, la viande de ses propres animaux, et vendant les autres bêtes pour subvenir à ses besoins. Le samedi matin, levé 7 heures pour aller assister à la traite de la vache laitière de la voisine. Avec 8 litres par jour, elle fournit en les quelques familles du alentours qui profitent de ce lait frais délicieux, on ne peut plus crémeux, que nous avons bu toute la semaine…

Samedi après-midi, déjà le moment pour nous de partir et de rejoindre Perth et nos abeilles bien aimées. Une semaine qui nous laissera un sourire impérissable, tant l’accueil qui nous a été réservé fut hors du commun. Nos meilleurs souvenirs sont bien souvent ceux que nous partageons avec d’autres gens, et cette semaine en est l’exemple parfait. Merci Kylie et à bientôt !

Jean-Philippe Perrier, www.lamontgolfiere.fr, vendredi 23 septembre 2016.

 
Sydney

Tax Return 2017 - Comment s’y prendre pour ne pas se pendre ?

La Tax Return fait frémir plus d’un Français en Australie. Chaque année plusieurs d’entre eux se perdent et renoncent. On les retrouve alors par milliers échoués sur les plages tentant d’oublier cette épreuve douloureuse. 2017 est l’année du changement. Aujourd’hui, les revenus des PVTistes sont désormais taxés à 15 % au minimum. Ils ne sont plus considérés comme des résidents et ne peuvent plus prétendre à une exemption d’impôts sur leurs…
Actualité Australie

REVUE DE PRESSE - L'actu décalée: quelques infos insolites sur l'Australie

 La revue de presse de l’actu décalée est de retour pour un petit tour d’horizon des informations insolites australiennes qui ont marqué les médias francophones ces dernières semaines. Ce mois-ci les nouvelles se font rares, en cause, la période estivale dans l’hémisphère nord. Une période synonyme de vacances et de ralentissement de l’activité. Mais quand il s’agit de l’Australie, on trouve toujours quelques news incongrues à se mettre sous la « plume ». Au programme : « Y a-t-il un pilote dans l’avion ? », Astérix et les Australiens, Marsupilamis hilares…. 
Une internationale
Actu internationale
Expat
Expat - Emploi

COACHING – L’effet miroir de mes parents

Chaque fois que ses parents viennent lui rendre visite à New-York, Bertrand a comme l’impression de se regarder dans « un miroir déformant ». Il ne se sent pas à l’aise en leur présence, culpabilise et a la désagréable impression d’être un fils indigne… Alors qu’il croyait qu’en fuyant la France il résoudrait son problème, il réalise en fait qu’il doit avant tout se faire face à lui-même. 
Expat - Politique

GESTION DE CRISE – Les consuls face à l’exceptionnel

Peu importe l’endroit ou le pays dans lequel vous pouvez vous trouver dans le monde : en situation de crise, la France par le biais de ses consuls protège ses concitoyens. Cette année, 89 consuls et consuls généraux exercent leurs missions à travers le monde. Mais attention, ils ne doivent pas être confondus avec les ambassadeurs… Petit tour d’horizon de leurs missions et des actions qu’ils peuvent mener en cas de crise. 

TRIBUNE - La marginalisation des Français de l'étranger est En Marche

"Make French People abroad great again !Je me permets d'interpeller officiellement les 10 députés de la République En MARCHE à l'étranger. Dans le discours du President de la Republique à Versailles, comme dans le discours de politique générale du Premier Ministre on ne trouve aucune mention aux Français de l'étranger". Une tribune de Boris Faure, Conseiller consulaire des Français de Belgique
Magazine